• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Avril 2021 : Où en est l’épidémie de Covid-19 ?

Avril 2021 : Où en est l’épidémie de Covid-19 ?

Chaque jeudi soir (21h00 Paris), le CSI (Conseil Scientifique Indépendant) vous propose ses capsules en direct en MegaLive (FB et YT), avec relai de toutes les chaines volontaires.

Docteur Hélène Banoun

Tags : Santé Covid-19




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Conférençovore Conférençovore 20 avril 10:20

    Ces chiffres et comparaisons entre pays/années sont très intéressants et la première intervenante affirme même que nous ne sommes plus en situation d’épidémie. Pourtant le nombre de personnes hospitalisées (31 214 (+425)) et celui des malades en réanimation (5 970 (+77)) indiquent tout de même une tension. Pour comparer, au plus fort de l’année dernière (8/04/2020) c’était 7 019 (et au pic du 15/11/2020 environ 5000).

    Cela étant, l’âge avancé des personnes touchées et la situation éco catastrophique justifient largement la réouverture généralisée avec liberté pour les gens de porter ou non le masque, au moins en extérieur. Il est sidérant qu’on en soit encore avec ces restrictions absurdes : apparemment un variant indien très contagieux et résistant aux vaccins de type adénovirus (AstraZeneca, Johnsons&Johnson circulerait mais on laisse venir les gens de ce pays : demain les vols en provenance de Bengalore et Mumbai arriveront bien alors qu’au R.U., seuls les Anglais sont autorisés à revenir avec quarantaire à l’hôtel à leurs frais. Idem avec la Guyane (où 80% des cas sont des variants brésiliens).

    On continue de faire de la merde dans ce pays... comme depuis le début. Au moins, on est constant dans la connerie.


    • vote
      Vulpes vulpes Vulpes vulpes 20 avril 14:23

      @mat-hac
       
      Merci pour l’article !
      C’est intéressant !
       


    • vote
      sls0 sls0 20 avril 10:26

      Après une vidéo très intéressante du professeur Jean-François Toussaint je n’ai pas trop envie d’écouter les charlatans du comité soit disant scientifique.

      Bon je me lance.


      • vote
        sls0 sls0 20 avril 10:40

        @sls0
        Ben j’ai regardé 4 minutes jusqu’au premier biais.
        Quand on va sur le site du réseau sentinelle il est écrit que du fait du passage par le 15, que le dépistage et le suivi qui sont gérés par la SS et le passage aux urgences, la médecine de ville est by-passée pour le covid et qu’ils n’ont que du parcellaire sur le sujet. De ce fait leurs chiffres ne sont pas représentatifs.
        Et c’est sur ces chiffres que se base la Badoun.

        Des menteurs ce comité pas scientifique.


      • vote
        ZardoZ ZardoZ 20 avril 11:33

        @ChorIzO

        Tu l’as pris ton astrazeneca ?

        Elle est chouette non ?


      • vote
        Vulpes vulpes Vulpes vulpes 20 avril 14:19

        @sls0
         

        sls0 : Quand on va sur le site du réseau sentinelle il est écrit que du fait du passage par le 15, que le dépistage et le suivi qui sont gérés par la SS et le passage aux urgences, la médecine de ville est by-passée pour le covid et qu’ils n’ont que du parcellaire sur le sujet.


         
        SOURCE ? LIEN ??
         


      • 1 vote
        Tchakpoum Tchakpoum 20 avril 10:56

        Je n’ai pas encore écouté.

        Un article écrit par un psychiatre qui explique que maintenant les deux camps sont formés, gelés et ne bougeront entre les pro et anti politique sanitaire actuelle. Au point, pour les pros applaudiront le gouvernement même s’il dit qu’il se contredit ou qu’il a menti.*

        https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/comment-la-dictature-simmisce-entre-les-clivages

        * Penser au mémoire de Véran sur les vaccins, ou bien cette déclaration de Costagliola ’(dite "la Castafiore") :

        "si on imagine que la vaccination augmente la protection contre le variant britannique ou le variant ancien, le virus va trouver de moins en moins de gens à infecter, du coup les variants qui lui permettent d’échapper à ce problème risquent de se redévelopper. Il y a aussi le risque de nouveaux variants. La situation où l’on est en train de faire monter l’immunité collective doit être bien surveillée, parce que c’est aussi susceptible d’être associé à de nouveaux variants."

        https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-7h50/l-invite-de-7h50-19-avril-2021


        • 1 vote
          Conférençovore Conférençovore 20 avril 11:54

          @Tchakpoum
          "les deux camps sont formés, gelés et ne bougeront

          entre les pro et anti politique sanitaire actuelle"

          Perso, je ne me situe pas dans un camp en particulier. Avec toutes les inconnues qui persistent j’essaie de jauger de la qualité des décisions : sont-elles cohérentes ? Tiennent-elles compte des études récentes ? Y-a-t-il eu un réel retour d’expérience ? A toutes ces questions, la réponse est d’évidence "non", pas par dogmatisme anti-gouv.
          Cela étant il y a eu trop d’erreurs (si on veut être gentil), d’incompétence (bis), de mauvaises décisions depuis le début pour accorder encore le moindre crédit à ces gens. Ce sont peut-être ces camps-la qui sont figés depuis la fin du 1er confinement : ceux qui ont encore confiance (je ne sais pas trop comment ils font, enfin si... médias de masse matin, midi et soir) et ceux qui n’en avaient pas forcément bcp à la base et en ont plus du doute depuis les épisodes Sibeth machin, le coup du "virus qui ne connaît pas les frontières" et autres conneries dans le genre. Il y a un troisième camp, celui de ceux qui savaient tout depuis le début, mais à mon sens il est minoritaire et on en reconnaît les membres à leurs certitudes absolues sur tout en général. Perso, dans ce camp-la je peux à la fois ranger des pro-vax pro-politique sanitaire archis convaincus et leurs exacts opposés. 


        • 1 vote
          Tchakpoum Tchakpoum 20 avril 12:12

          @Conférençovore

          Evidemment, cela ne veut pas dire que tout le monde est d’un camp ou d’un autre. Cela veut dire que pour des gens comme vous, vous perdez votre capacité à prendre des informations contradictions en l’état, car elles sont détenues soit pas les pros ou les anti Macron, avec tout la façon de penser qui va avec. Il y a ce que dit une information, factuellement, et la façon dont elle est habillée par celui qui la détient. Cela gêne votre liberté d’esprit et votre évolution de pensée pour vous faire une opinion. 
          C’est toujours le problème de la polarisation d’un débat. Il y a toujours toutes sortes de façons de réfléchir à une question, nourries par des tempéraments et personnalités diverses qui peuvent dégager des éclairages singuliers et des solutions intéressantes.
          Dans un débat polarisé, vous ça tombe dans l’une ou dans l’autre ornière. Soit telle info que vous soulevez fait de vous un complotiste d’extrême droite, soit telle autre fait de vous scientiste soumis à la pensée dominante. Alors que vous n’avez pas besoin de ça, mais c’est devenu inévitable.


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 20 avril 14:28

          @Tchakpoum
          "vous perdez votre capacité à prendre des informations contradictions en l’état, car elles sont détenues soit pas les pros ou les anti Macron, avec tout la façon de penser qui va avec."

          Je ne crois pas. Ceci (la crise covid sur le plan sanitaire*) n’est pas un sujet politique en soi : il est exploité politiquement mais c’est un autre pb. Je pense que nous sommes nombreux à tenter de l’appréhender de manière rationnelle. Ce n’est pas évident car la politique menée (et surtout la communication derrière) est basée sur la peur et plus largement l’émotion (dans un autre genre, cela rappelle la fameuse sortie de Castaner sur la manif du gang malien Traoré au cours de laquelle le sinistre de l’intérieur avait expliqué que l’émotion devait parfois supplanter le droit....). Comme un certain nbre de gens, n’étant pas trop exposé aux médias de masse (un peu par la radio), je suis peut-être moins exposé à cette polarisation. Il y a aussi le fait que je regarde ce qui se passe dans d’autres pays, que je diversifie les sources (même si le sujet ne m’intéresse pas trop en réalité).
          A la fin, je me dis que, comme pour chaque sujet et surtout un complexe comme celui-ci où je n’ai pas les compétences pour en juger, il est rarissime que quelqu’un détienne à lui-seul la vérité.
          Ce que je sais en revanche, parce que je l’observe directement, c’est que la casse sociale est terrible. J’ai par exemple un site de stockage de véhicules neufs pas très loin de chez moi (en rase campagne). C’est un immense parking où une entreprise de logistique stocke des véhicules neufs de toutes marques avant qu’ils ne soient envoyés chez les concessionnaires ou vendus directement aux collectivités quand c’est le cas. L’année dernière, ce parking a tellement débordé qu’ils ont du emprunter le terrain d’une autre entreprise juste de l’autre côté de la route et grillager à la hâte le tout pour sécuriser les lieux. L’espace de stockage a quasiment doublé. Normal : -25% de ventes de véhicules l’année dernière.
          Comme tout le monde, je vois des restaurants au bord de la faillite. Les cafés de village encaissent bien parce que ce sont de vieilles affaires familiales et qu’il n’y a plus de chromes à rembourser mais des petits commerces récents ne se relèveront pas (sans parler de certains sites touristiques, campings, salles de concert, etc.). Un bilan, un compte d’exploitation, je maîtrise. Les études scientifiques, je sais les lire par ma formation mais pour interpréter certains résultats et en tirer des conclusions, c’est une autre histoire. Or j’ai un peu l’impression que, comme pour le foot où il y a 66 millions de sélectionneurs, il y a désormais 66 millions de virologues avec le club des fans de Raoult qui affrontent les ultras de Véran et cie dans un match truqué où le perdant sera inéluctablement le Français moyen bossant dans le privé. 

          * il y a la question du covid économique (ses conséquences), la question du covid social (nos relations humaines ont été profondément bouleversées), etc


        • vote
          ZardoZ ZardoZ 20 avril 11:35

          Tout ceci est une énorme enculerie au niveau mondial, nous sommes pas sortis de l’auberge...

          Il va y avoir de nombreux grincements de dents chez les moutons de Panurge !




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès