• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > « C’est de l’autoritarisme » : à Lyon, des soignants en grève protestent contre (...)

« C’est de l’autoritarisme » : à Lyon, des soignants en grève protestent contre l’obligation vaccinale

Le personnel de l’hôpital Edouard Herriot de Lyon a démarré ce 29 juillet une grève illimitée contre les nouvelles annonces d'Emmanuel Macron concernant la vaccination obligatoire pour les personnels soignants. A l'appel de SUD santé sociaux, les grévistes s'opposent à l'obligation vaccinale pour les soignants mais aussi au pass sanitaire pour les visiteurs des patients.

Tags : Politique Vaccins Manifestation Travail Grève




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • vote
    sls0 sls0 30 juillet 12:52

    D’un point de vue thermodynamique quand on voit l’énergie nécessaire pour contrer une stupidité de Macron c’est dingue.

    Dépenser de l’énergie pour créer est normal, ici on dépense de l’énergie pour empêcher une destruction.


    • vote
      juanyves 30 juillet 17:25

      @sls0
      La thermodynamique c’est surtout pour le réchauffement. Heureusement que les médias sont sur le covid, parce que la la thermodynamique a parlé et c’est trop tard.
      Ceux qui prennent la planète pour une conne et sous-normale s’en repentiront et ça c’est une croyance mais bien établie si on connait la structure du cerveau humain et d’un ordinateur même Rysen.
      La planète, elle a besoin de se soigner (elle a la fièvre) et elle le fait par un nettoyage de son biotope et son réequilibrage. C’est de plus en plus évident mais pas à l’ordre du jour du scientisme qui lui place l’humain au-dessus de toutes choses (complexe de supériorité ?), le summum de l’intelligence et du savoir.


    • 9 votes
      BA 30 juillet 13:56

      Le laboratoire Pfizer a menti à propos de l’efficacité de son vaccin. Les chiffres donnés par Pfizer étaient complètement faux : le vaccin Pfizer NE protège PAS à 95 % contre l’infection.


      Covid-19 : de nouvelles données suggèrent que les personnes vaccinées peuvent transmettre le virus.


      Le ministère de la santé israélien a rendu publics des chiffres montrant que le vaccin de Pfizer et BioNtech ne protégerait plus qu’à 39 % contre l’infection.


      https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/07/30/covid-19-de-nouvelles-donnees-suggerent-que-les-personnes-vaccinees-peuvent-transmettre-le-virus_6090012_3244.html


      • 6 votes
        micnet micnet 30 juillet 14:07

        @BA

        « Le ministère de la santé israélien a rendu publics des chiffres montrant que le vaccin de Pfizer et BioNtech ne protégerait plus qu’à 39 % contre l’infection.« 

        Putain, toute cette propagande de vaccination à outrance pour une protection de seulement 39% contre l’infection smiley ! Et en plus, c’est Le Monde qui rapporte cette info...


      • 1 vote
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 30 juillet 14:19

        @micnet

        "protection de seulement 39% contre l’infection"

        Et encore faut-il bien comprendre ce que cela signifie réellement :

        "Risque absolu ou relatif ?

        Divers experts, dont Piero Olliaro, ont critiqué le fait que seule la réduction du risque relatif (le fameux 95% de Pfizer, par exemple) avait été communiquée.

        Si on regarde la réduction du risque absolu, c’est beaucoup moins impressionnant, note l’expert dans son plus récent article. Celle-ci correspond à la différence entre le « taux d’attaque » du virus (la fréquence des infections) avec ou sans vaccin à l’échelle de la population – et elle tourne plutôt autour de 1%, voire moins. Cette réduction reste majeure à l’échelle d’une vaste population, mais elle est moins médiatisée, car moins frappante, estiment Piero Olliaro et ses co-auteurs. Il est toutefois important de communiquer également ce risque dans la sphère de la santé publique, comme on le fait normalement lorsqu’on discute de l’efficacité d’un traitement en médecine, plaident-ils."

        Mieux comprendre le calcul d’efficacité

        Pour mieux comprendre l’erreur de compréhension dénoncée par Piero Olliaro, prenons un exemple concret. Si on vaccinait 100 000 personnes et que 95% d’entre elles étaient protégées (ce qui est faux), 5000 personnes attraperaient tout de même la COVID sur une période de 3 mois, en considérant le taux de transmission réel observé en période pandémique.

        En réalité, une efficacité vaccinale de 95% signifie que si on a 1000 cas de COVID-19 dans une population de 100 000 personnes non vaccinées (avec un taux d’infection réaliste où seulement 1% des gens tomberaient malades et 99% échapperaient à la maladie), nous n’aurions que 50 cas dans une groupe de même taille vacciné (99,95% de la population serait épargnée), sur la même période." 

        https://www.quebecscience.qc.ca/sante/vaccines-pas-proteges-95/




      • vote
        yoananda2 30 juillet 14:30

        @Gaspard Delanuit
        un taux d’infection de 1%, pour la covid, je ne trouve pas ça réalité du tout personnellement, et ça change pas mal le cacul de l’efficacité absolu (c’est la même remarque que j’avais fait sur le calcul précédent qui a été poussé sur un lien de reinfocovid)


      • vote
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 30 juillet 14:34

        @yoananda2

        Je veux bien voir vos estimations personnelles chiffrées, mais cela ne changera pas fondamentalement le gouffre entre le taux relatif et le taux absolu, n’est-ce pas ? 


      • vote
        yoananda2 30 juillet 14:53

        @Gaspard Delanuit
        au début de l’épidémie on parlait d’immunité collective "naturelle", et pour ça il aurait fallut atteindre (à l’époque) 60 à 70% de contaminés.
        Avec le variant actuel qui double en moyenne tous les 5 jours, ça ne prendrait pas longtemps pour contaminer la moitié de la population française si on ne prenait aucune mesure et qu’on vivait normalement. On est donc très très loin des 1%.
        En partant d’une population de 1 personne, et doublement tous les 5 jours, il faut 26 cycles pour arriver à 70 myions, donc, 130 jours ... même pas 5 mois.
        C’est ça le variant delta.
        Bien sûr, on ne part pas de 0, et bien sûr les variants précédents étaient moins virulents, et en plus on a confiné pour réduire le taux de contamination on n’est jamais resté sans aucune mesure.
        Donc avec le variant actuel, 5 mois, c’est très large, probablement qu’en 3 mois, on aurait l’ensemble des français contaminés et je suis gentil.


      • vote
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 30 juillet 15:05

        @yoananda2

        Et donc cela donnerait quoi comme taux relatif d’efficacité ?


      • vote
        micnet micnet 30 juillet 15:08

        @Gaspard Delanuit et Yoananda2

        J’aimerais être sûr de comprendre la phrase suivante qui est dans le lien de Gaspard à propos de la notion de réduction du risque absolu :

        « Si on regarde la réduction du risque absolu, c’est beaucoup moins impressionnant, note l’expert dans son plus récent article. Celle-ci correspond à la différence entre le « taux d’attaque » du virus (la fréquence des infections) avec ou sans vaccin à l’échelle de la population – et elle tourne plutôt autour de 1% voire moins. « 

        Quand on évoque le « taux d’attaque « (ou fréquence d’infection) du virus, est-ce qu’on prend en compte l’ensemble des personnes porteuses du virus (donc les asymptomatiques aussi) ou simplement les personnes malades présentant des symptômes ? Parce que si c’est le premier cas de figure, tout comme Yoananda2, le chiffre de 1% mis en avant dans le lien me surprend beaucoup moi aussi !


      • vote
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 30 juillet 15:46

        @micnet

        Il me semble que la probabilité d’attraper la maladie se moque de la manière dont on l’attrape et de la manière dont on s’en débarrasse ou dont on en meurt : c’est juste la probabilité d’attraper la maladie, de quelque manière que ce soit. Ce n’est peut-être plus 1% en ce moment avec le Delta. Notez bien aussi que l’article s’attache à vérifier si les taux d’efficacité annoncée des différents vaccins ne sont pas le fruit de raisonnements biaisés (les études ayant été faites à des moments différents de l’épidémie et donc avec des taux de risque absolu différents) et non s’il est recommandé ou non de se faire vacciner. 

        "Les répercussions d’un vaccin à l’échelle d’une population dépendent aussi du risque absolu, c’est-à-dire de la probabilité d’attraper la maladie sur une certaine période. Le risque de tomber malade n’est pas le même en plein pic pandémique que dans le creux de la vague."


      • 12 votes
        Djam Djam 30 juillet 15:57

        @yoananda2
         La médecine ce n’est pas des statistiques. Cette dérive intégrale de statistiques tous azimuts indique rien d’autre que le détournement de la vraie science médicale. 

        Soigner c’est être en relation et agir sur le terrain. Un monde qui affirme ses vérités et ses décisions selon des "stats" est un monde qui part en sucette.


      • 2 votes
        juanyves 30 juillet 19:10

        @Gaspard Delanuit
        De toute façon ces chiffres sont complètement bidons car basés sur des PCR bidons qui ne donnent pas leur CT et qui ne diagnostiquent rien.
        Impossible de tirer des conclusions sinon celle de "son fils Léon lui a crevé l’bidon pour Napoléon qui est mort à Ste Hélène"


      • 1 vote
        yoananda2 30 juillet 20:26

        @Djam

        Cette dérive intégrale de statistiques tous azimuts indique rien d’autre que le détournement de la vraie science médicale. 

        Oui, à une nuance près : la médecine est un art, pas une science, à mon avis.

        Un monde qui affirme ses vérités et ses décisions selon des "stats" est un monde qui part en sucette.

        C’est ce que j’ai écrit récemment : le réel mesuré diverge de plus en plus du réel ressentit. L’épidémie n’est qu’un exemple parmi d’autres.


      • 1 vote
        Hijack ... Hijack ... 31 juillet 14:57

        @Djam

        "Un monde qui affirme ses vérités et ses décisions selon des "stats" est un monde qui part en sucette".

        .
        Et il y a comme une étrange ressemblance avec ce que nous vivons actuellement ... Vivement que nous devenions des humains !


      • vote
        Hijack ... Hijack ... 31 juillet 15:24

        @BA

        " Le ministère de la santé israélien a rendu publics des chiffres montrant que le vaccin de Pfizer et BioNtech ne protégerait plus qu’à 39 % contre l’infection."
        .
        Pas besoin d’être scientifique pour se douter qu’un jour ou l’autre, ces mensonges seront dévoilés ... dévoilés petitement pour l’instant, car les médias ne vont pas le crier sur les toits.


      • vote
        louis 30 juillet 14:25

        les soignants , je ne sais pas s’ils s’en rendent compte mais ils sont les plus importants contaminateurs de l’ hopital , c’est pour cela qu’il faut éviter d’y mettre les pieds ..


        • 6 votes
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 30 juillet 14:36

          @louis
          Les soignants sont surtout ceux qui prennent le plus de risques pour sauver et soulager les autres. 


        • 5 votes
          Djam Djam 30 juillet 15:58

          @louis
           Et vous, Louis, n’êtes-vous aussi un contaminateur ? Ne serait—ce que par la contamination de suggestions et d’opinions hâtives ?


        • 2 votes
          juanyves 30 juillet 19:13

          @louis
          Idiot. les soignants sont ceux qui essayent de faire quelque chose avec ce qu’ils ont. Désolé mais tu te trompes lourdement et bravos à ces mecs là.
          Les chefs sont ceux qui se disputent avec leurs essais randomisés.


        • vote
          louis 30 juillet 20:06

          @juanyves
          Décidément il n’y a pas que les chevaux qui portent des œillères .


        • 1 vote
          Hijack ... Hijack ... 31 juillet 14:59

          @louis

          Non, il n’y a pas que les chevaux ...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès