• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Enfermé de force en hôpital psychiatrique mais toujours debout

Enfermé de force en hôpital psychiatrique mais toujours debout

L'hôpital psychiatrique pour avoir dit la vérité comme tant d'autres. Dans son autobiographie "Le rescapé de l'âme", Jean-Louis Caccomo, brillant professeur d'économie à l'Université de Perpignan, raconte comment il a été interné de force par sa hiérarchie après avoir dénoncé un trafic de faux diplômes. Il dénonce la corruption d'un réseau aux pratiques mafieuses et la machination psychiatrique à l'œuvre en France. Un témoignage unique pour ouvrir les yeux...

Tags : Journalisme Témoignage Journalisme citoyen Université Hôpital




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • 11 votes
    eau_du eau_du 30 mai 19:30

    Un "bel" exemple des méfaits de la Franc-maçonnerie qui à infiltre toutes les instances du pouvoir en France et bien ailleurs !

    .

    Un fait intéressant, évoque dans la vidéo, aucun de grands médias en a parlé de cette affaire !

    Je vous laisse tirer vos conclusions ...


    • 5 votes
      Super Cochon 31 mai 01:38

      .

      Voilà une preuve parmi tant d’autres de la nuisance des Réseaux de corruption Maçonniques qu’il faudra un jour INTERDIRE pour retrouver une société saine .
      .
      .
      En Italie , ils ont compris le problème en interdisant aux juges de faire parti de la Maçonnerie .


    • 4 votes
      Norman Bates Norman Bates 31 mai 01:45

      @Super Cochon

      Bien vu...en Italie, sans maçonnerie pas de mur des cons...


    • 5 votes
      Super Cochon 31 mai 08:29

      @Norman Bates
      .
      .
      Le témoignage glaçant de ce pauvre homme montre l’étendu de la puissance de nuisance des Réseaux Maçon au point de pouvoir TUER des gens en toute impunité ! ......... Ces personnes ont t’ils été arrêté , la réponse est non , ils sont toujours en liberté et commettent à nouveau des crimes et délits grâce àla complicité de leurs Frères infiltrés dans les rouages de notre Justice .
      ..
      .
      Il faut s’attaquer à détruire ce qu’ils appellent les "Fraternelles" 
      .
      https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&q=les+frateernelles


    • 12 votes
      Hijack ... Hijack ... 30 mai 19:42

      Scandaleux ce qu’a subit ce brave homme !

      Bon courage à lui.


      • 3 votes
        Hijack ... Hijack ... 30 mai 19:43

         ... ce qu’a subi

        ...


      • 2 votes
        rogal 30 mai 21:40

        Que se passe-t-il à la fin du premier internement ? Pas de plainte de sa part ?


        • 1 vote
          rogal 30 mai 21:52

          En tout cas, à faire connaître.


        • 5 votes
          Laconicus Laconicus 30 mai 22:03

          Je me suis intéressé à cette affaire il y a un an. Ce qui est arrivé à cet homme est effectivement ahurissant. Si cette aventure malheureuse se produisait dans un film, on trouverait que le scénariste en a fait trop, que ce n’est pas crédible. J’espère que ce monsieur va mieux et que des amis solides lui apportent leur soutien et leur protection. 


          • vote
            vaietsev1 31 mai 11:27

            Et ça ,c’est rien ,qu’il est été enfermé de force dans un hopital psychatrique ; moi j’en connais ,qui quand on leur à proposé gentiment de se faire interner ,parce qu’il débloquais ,on leur à laissé le choix seul et de leur propre initiative ,de prendre la décision ,de savoir si ce serait bien pour eux de se faire interner .

            Pour ceux là ,quand la décision leur reviens ,de savoir s’ils doivent se faire interner ou pas ,je ne sais pourquoi ,mais bien souvent ,le monde qui nous entoure (les médias ,les citoyens ,des familles ,des femmes ,qui veille ) s’arrangeront pour que ce citoyen fasse le choix avec évidence de se faire interner ,et tant qu’a faire ,une fois ,que ce celui là y sera ,qu’il ne puisse en sortir,car c’est aussi ça le but de ses centre spécialisées ,faire en sorte que tout ce qui y entre ne puisse en sortir ,et pour ça ,vous pouvez comptez ,sur ce qui y entre ,juste pour trouver de quoi manger,c’est à dire une ribambelle de poivreaux et de loques récuperer dans la rue ,volontairement de leur part ,pour trouver de quoi je manger ,mais aussi ,parce qu’ils ont senti ,qui était ces nouveaux qui y était entrés .

            En fait ,dans ces centres ,c’est la guerre comme à l’extérieur,c’est sournois et pervers . 

            Comprenons alors ,que ce qui y entre ,et est récupérer dans la rue par des forces de l’ordre pour insubordination ou pillage et non respect ,y entre avant toute chose ,pour que ce qui y est, et qui est différent ne puisse en sortir .

            Post scriptum : Y’a plus de ouf en liberté ,qui ne demande qu’a s’essayer à ces centres spécialisées , pour condamner des colères saines de plusieurs citoyens .

            Les ouf sont en liberté et ils errent partout dans les rues ; les gens sains sont enfermés ,parce qu’il ont tenu des propos radicales ,que des endormies immaculées ne risque pas de tenir ,car ils n’y voient rien ,nin ne comprenne quoique ce soit de ce qui se trame dans ce monde.

            Et je ne vous parle des échos entendu,de qui sont ses infirmières qui s’occupe des patients ! 

            Pour plusieurs centres ,ce ne sont que des bombasses de filles ,imaginez alors le topo,quand on sait l’inhumanité et le dégout qui caractérise ses filles ,surtout quand elles se décide à venir "soigner et prescrire " des citoyens .

            ça peu faire des dégats .

            Vassily



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès