• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Un soignant témoigne : « Si la vaccination devient vraiment obligatoire, nous (...)

Un soignant témoigne : « Si la vaccination devient vraiment obligatoire, nous rendrons la blouse »

Le compte à rebours est lancé pour le personnel soignant. Médecins, infirmiers ou pompiers ont tous jusqu’au 15 septembre pour se faire vacciner. Au risque d’être licenciés, a prévenu le ministre de la Santé, Olivier Véran. Certains n’entendent pourtant pas céder à la menace et envisagent de démissionner. C’est le cas de Donovan Granger, agent d'aide à la personne en Ehpad. Agacé par les dernières mesures annoncées par le Président de la République, il réfléchit à rendre la blouse. Il est l’invité de Sputnik donne la parole.

Tags : Vaccins Santé Travail




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • vote
    louis 20 juillet 08:51

    Ce petit jeunot devrait prendre en compte que les patients des ehpad ou autres , tout en étant vaccinés peuvent lui transmettre le virus qui le mettra dans la chambre froide , quand on est jeune on aime mettre sa vie en danger mais personne n’est invincible , il l’apprendra a ses dépends .


    • 3 votes
      Et Hop ! 20 juillet 15:06

      @louis

      Le covid19 n’a tué AUCUN jeune de moins de 30 ans qui n’était pas déjà gravement malade, arrêtez vos délires paranoïaques.

      Par contre le traitement ARN-messager, il y a déjà en France depuis 6 mois plus de 15 000 cas de graves complications reconnues par les services gouvernementaux, dont beaucoup de morts et de handicapés à vie.


    • vote
      sls0 sls0 20 juillet 09:40

      Il faudrait séparer le pass qui est une stupidité et la lutte contre les maladies nosocomiales.

      L’hépatite B est une maladie nosocomiale, la vaccination est obligatoire pour le personnel de santé et en plus on lui contrôle son taux d’anticorps qui doit être supérieur à 10 UI/L. Les exemptions c’est le médecin du travail qui les donne.

      Le covid est-ce une maladie nosocomiale ? 1/3 des infections ont eu lieu en centre de soins.

      Je m’arrête là, je donne des données mais pas d’avis.

      Pour savoir comment ça se passe pour l’hépatite B, ça date de 2015, hors de l’émoi covid : http://www.bichat-larib.com/revue.presse/revue.presse.resume.affichage.php?numero_etudiant=&numero_resume=770


      • 1 vote
        microf 20 juillet 12:44

        Si l´Occident fait comme en Afrique, á savoir s´appuyer sur la nature qui est le plus efficace des laboratoires, l´Occident n´aura pas besoin de vaccin.

        Au Cameroun depuis l´année dernière 2020, le Covid a été vaincu, en Occident, calme plat, aucune information ne filtre.

        L´Archevèque de Douala Mgr. Samuel Kleda qui est aussi un herboriste, et qui soigne de nombreuses maladies avec des plantes, avait fabriqué á base de plantes un médicament qui guérit le Covid 19.

        26 juin 2020 ... Au Cameroun, un « remède » naturel concocté par l’archevêque de Douala, Samuel Kleda, est très demandé par les patients de Covid-19.

        14 sept. 2020 ... Samuel Kleda, l’archevêque de Douala au Cameroun assure avoir trouvé un remède contre le coronavirus. JOSIANE KOUAGHEU/REUTERS.

        Il ya quelques jours,

        Le Corocur, premier médicament camerounais contre le Covid-19 homologué par le gouvernement.Le cardiologue camerounais Dr. Euloge Yiagnigni Mfopou.

        https://www.afrik.com/le-corocur-premier-medicament-camerounais-contre-le-covid-19-homologue-par-le-gouvernement

        Le Corocur, premier médicament camerounais contre le Covid-19 homologué par le gouvernemen.

        « J’ai l’honneur de vous faire connaître que votre dossier a reçu un avis favorable de la Commission nationale du médicament, réunie en sa session du 17 au 18 mai 2021. […] L’autorisation de mise sur le marché accordée à ce produit a une durée de validité de 3 ans, à compter de la date de signature y afférente ». C’est ce communiqué signé par Manaouda Malachie, ministre de la Santé publique (Minsanté), qui autorise le Corocur, médicament mis au point par le cardiologue camerounais Euloge Yiagnigni Mfopou, à être utilisé pour soigner les malades de Covid-19 au Cameroun.

        Ce produit qui a reçu, en date du 8 juillet dernier, l’aval des autorités sanitaires pour être commercialisé sur le marché, présenté comme un « médicament traditionnel amélioré », est une poudre sèche de Thymus vulgaris (communément appelé thym) de 50g, conditionnée dans un flacon de 60 ml. Il sera utilisé comme « adjuvant au traitement du Covid-19 », précise le ministre.

        « Nous avons proposé un coût situé entre 5 000 et 10 000 FCFA le flacon pour permettre à ce que tout le monde puisse avoir le produit aisément », affirme le Dr Yiagnigni Mfopou, fondateur de la clinique «  Les promoteurs de la bonne santé », dans une interview au quotidien privé Le Jour.


        En Occident aucune information de cet important évènement n´a été donnée.


        Cout du médicament du Dr. EULOGE YIAGNIGNI MFOPOU en Euro.
        1 Euro= 650 CFA
        5000= 7,6 Euro
        10 000= 15 Euro

        Le médicament de Mgr. Samuel Kleda est gratuit. Il est mis gratuitement á la disposition des hopitaux pour soigner les malades atteints de Covid 19.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès