• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Affaire Dutroux : vers la réouverture du dossier ?

Affaire Dutroux : vers la réouverture du dossier ?


Dossier de 1235 pages sur les auditions et proçès verbaux censurés jusqu’à lors. Le site internet Wikileaks a mis en ligne il y a déjà plus d’un an ce dossier...

C’est le Figaro et bien d’autres qui ont alerté l’opinion publique sur cela il y a quelques jours.

http://www.lefigaro.fr/international/2010/08/25/01003-20100825ARTFIG00328-affaire-dutroux-wikileaks-provoque-l-emoi-en-belgique.php
 
Procès verbaux et auditions réalisés dans le cadre de l’enquête :
 
ou
 
Cette nouvelle fait suite au reportage de Stan Maillaud diffusé récemment sur internet.
Reportage amateur de plus de 3 heures sur les réseaux pédocriminels européens.
 
"Les réseaux de l’horreur"
 
 

Tags : Enfance Religions Activisme Témoignage Trafic d’organes EXCLUSIVITE AGORAVOX Présidence Sarkozy Regard sur les médias Torture




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • 5 votes
    Olivier Tokyo 2 septembre 2010 11:18

    wikileaks mérite le prix nobel de la paix.


    • 4 votes
      Jean-Fred 2 septembre 2010 14:38

      J’avais écrit un billet à Agoravox à ce sujet le 24 juillet 2007, mais il avait été refusé car il manqué d’informations :/

      Choqué, dégouté, écœuré, voilà les mots qui me viennent à la bouche après avoir parcours quelques pages web autour des affaires de disparitions et de pédophilies.

      Tout commence par le visionnage d’un reportage diffusé en 1999 sur France 3 au sujet d’un père pédophile dans la région parisienne avec ses deux enfants : Pierre 5 ans et Marie 8 ans au moment des faits qui débute en 1994.Au fur et à mesure du reportage, l’horreur ne cesse de croître jusqu’à atteindre son paroxysme lorsque l’on apprend que la fillette aurait vu des têtes d’enfants en feu accrochés à des pics, ainsi que des mains d’enfants dans des bocaux. La fillette aurait assistée à des tortures d’enfants puis à leur exécution en leur tranchant la tête. La juge d’instruction à l’époque ne prend pas en considération les dires de l’enfant prétextant que même une secte ne serait pas capable de commettre de telles atrocités. Selon les dires des médecins qui ont suivi les deux enfants pendant plusieurs années, des enfants de cet âge ne sont pas capables d’inventer pareil mensonge, c’est selon eux « inimaginable ».Les deux médecins ont souhaité être entendus par la juge d’instruction mais elle n’a jamais accepté.

      De quel droit un juge d’instruction peut-il balayer d’un coup les affirmations d’une enfant lorsque les faits racontés sont aussi graves ?

      De quel droit un juge d’instruction peut-il refuser d’entendre des médecins qui ont suivi les enfants pendant plusieurs années ?

      Ce reportage navigue d’horreur en horreur, plus rien ne semble empêcher les bourreaux de cette secte de commettre leurs crimes. Lors d’une confrontation entre le père et la fille, la juge d’instruction demande à l’enfant de s’agenouiller devant son père afin de vérifier si sa taille permettrait de lui faire une fellation. Un non lieu est prononcé à l’issue du procès, la juge d’instruction considérant qu’il n’y avait pas d’éléments à charge. Par la suite, la mère décide de faire appel de la décision en comptant sur une association de défense des enfants qui détient des informations à Lausanne en Suisses. Un autre cas d’abus sexuel sur deux autres enfants présentant des faits similaires (les abuseurs sont reconnus par les enfants) est rapporté et l’on tente de rouvrir le dossier pour fait nouveau. Les faits rapportés se seraient déroulés en région parisienne tout comme pour Marie et Pierre, les sévices subis par les enfants racontés par la petite Sylvie (4 ans au moment des faits) sont similaires avec torture et sacrifice d’enfants, mais la justice conclue que les deux dossiers ne peuvent être rapprochés et l’appel est rejeté. Après le refus du pourvoit en appel, la mère est de nouveau obligé de présenter ses enfants à leur père et préfère partir à l’étranger tout comme la maman de la petite Sylvie. 

      Après ce reportage, un débat télévisé nous montre qu’un chef de la brigade des mineurs préfère s’occuper de la petite pédophilie quotidienne et laisser de côté les réseaux pédophiles car il n’a pas de preuves !! Il est pourtant de son devoir de faire des enquêtes selon les dires du procureur invité sur le plateau, il ne doit pas attendre que des faits lui soient rapportés pour effectuer une enquête. Le débat télévisé nous apprend que des cassettes montrant la torture d’enfants puis leur exécution circuleraient en France et se revendraient entre 10 000 et 20 000 francs Suisses. Le procureur avoue avoir entendue parler de charnier d’enfants sans pourtant en avoir la preuve.

      En continuant ma lecture sur le sujet, je lis l’affaire des dossiers X (affaire Dutroux) via la préface du livre « Silence on tue des enfants » de Régina Louf. Les horreurs qui sont décrites dans cette préface dont elle a été victime montrent énormément de similitudes avec les témoignages de Pierre, Marie et Sylvie. Elle aussi aurait assisté à des tortures et des sacrifices commis par une secte, elle raconte par exemple la torture et le meurtre d’une fille (Véronique D.), de Christine Van Hees 16 ans en 1984, de Carine Dellaert, Katrien De Cuyper 15 ans en 1991.

      Cette femme nous dit aussi que des enfants pouvaient être violés par des animaux, les vidéos pédophiles qui circulent actuellement prouvent ces choses là d’après elle. Les experts et psychiatres qui se sont entretenus avec Régina ont conclu qu’elle n’était ni folle ni mythomane.

      Pourquoi les citoyens n’ont jamais été informés publiquement du contenu des vidéos pédophiles trouvées dans ces affaires ? Est-ce parce que leur contenu est trop choquant pour la population ?

       Affaires sur les disparitions : 

      En me renseignant sur les disparitions je lis qu’un brigadier de Police Mr Marc Silva enquêtant sur la disparition d’une petite fillette (Estelle Mouzin 9 ans) et d’un petit garçon (Léo Balley 6 ans) s’est heurté à des documents secrets défenses.

      Comment la disparition d’un enfant peut-elle amener à des documents secrets défenses ?

      A cette époque en août 2003, le résultat de ses investigations (71 feuillets) aurait été transmis au ministre de l’intérieur et au garde des sceaux. Par la suite, victime de harcèlements et de menaces de mort, le brigadier s’est s’exilé en Angleterre de peur d’être assassiné à son tour. Sa famille vit encore à cause des résultats de son enquête un véritable calvaire

      Je poursuis ma lecture et tombe sur l’affaire des disparues de l’Yonne (affaire Emile Louis), le gendarme Christian Jambert chargé de l’enquête à l’époque fini par en être écarté et retrouvé mort. L’autopsie a révélé la présence de deux balles dans la tête, pourtant la thèse du suicide est retenue.

      Viens enfin l’affaire Patrice Alègre via une vidéo témoignage des enfants (Diane et Charles) du juge Roche, il aurait été assassiné par les mêmes personnes avec qui il aurait torturé et tué des individus en toute impunité. Patrice Alègre ne serait qu’un bouc émissaire qui aurait permis à des « élites » d’assouvir leurs désirs morbides et pédophiles. Il aurait en quelque sorte fait le « sale boulot » en kidnappant des enfants, des SDF, des sans papiers (immigrés), des prostitués, des personnes qui auraient rompu tout lien social avec leur famille.

      Pendant 10 ans à l’époque de Patrice Alègre, plus de 190 personnes dans les alentours de Toulouse sont mortes sans explications plausibles avec des enquêtes qui ont piétiné de bout en bout pour finir dans les oubliettes. La plupart de ces morts seraient des "suicides" avec des enquêtes toujours menés avec les mêmes experts. Pour eux, il s’agit d’une secte présidé par une élite locale avec notamment la complicité de haut fonctionnaires, ces pratiques sectaires se dérouleraient un peu partout en France et en Europe.

      L’objectif de ces personnes serait selon Charles tout comme le témoignage de Régina Louf de se prendre pour des Dieux en commettant les atrocités les plus indescriptibles. Comme disait Jean-Paul Sartre dans le livre « Le Diable et le bon Dieu », la seule façon pour l’Homme d’inventer est de faire le mal car le bien est déjà fait.

      Aujourd’hui encore, il existe l’association Stop à l’oubli qui tente de faire toute la lumière sur ces affaires oubliées par tous. 

      Après avoir parcouru un bon nombre de pages, voici l’analyse qui n’engage que la parole du simple citoyen que je suis : 

      - Les victimes décrivent des scènes violentes impliquant parfois des personnalités importantes

      - Les gendarmes chargés des enquêtes sont avertis qu’ils vont avoir des problèmes importants : c’est le cas du gendarme Roussel dans l’affaire Alègre, des gendarmes interrogeant Régina Louf, du policier Marc De Silva, du gendarme Christian Jambert retrouvé décédé par la suite.

      Les enquêteurs et/ou magistrats finissent par être écartés et les affaires débouchent sur un non lieu toujours mené par les mêmes inspecteurs selon Charles.

      - Le juge Connerotte véritable héros dans l’affaire Dutroux finit par être dessaisit.

      - le procureur général de Toulouse dans l’affaire de Patrice Alègre a été remplacé sur décision du garde des sceaux dont les pouvoirs n’ont eu de cesse de s’accroître. Le syndicat de la magistrature dénonce cette décision.

      On finit toujours par trouvé un bouc émissaire, ces tueurs en série auraient toujours agit seul et n’auraient jamais bénéficié d’aide :

      - Dans l’affaire Dutroux, le juge Connerotte dénonce les "manipulations" et omissions de la gendarmerie belge

      - Dans l’affaire Alègre, le substitut du procureur de Toulouse Marc Bourragué finit par avoué qu’il avait pris l’apéritif avec Patrice Alègre à son domicile de Launaguet en 1992. 

      Je sais que toutes ces accusations sont très graves et l’on pourrait m’accuser en diffamation, mais il me semble que bon nombre de personnes ont tenté de tirer la sonnette d’alarme et rien n’a été fait car certaines personnes très influentes ou leurs proches sont mises en causes.

      Il est facile pour les hommes de pouvoir de détruire la vie d’un simple citoyen (voir le témoignage de Marc De Silva et de Régina Louf), défendre ses droits à ce niveau me paraît encore aujourd’hui impossible, seul internet permettra peut être un jour de faire toute la lumière sur ces affaires.

      Tous ces scandales passés, plus personne n’en parle comme si le problème avait été réglé car la justice a rendu son verdict. Il me semble pourtant que seul les boucs émissaires ont été condamnés, les membres de ces sectes ayant commis ces atrocités et qui doivent sûrement continuer en toute impunité, seront-ils un jour jugés ?

      Tout comme les affaires de corruptions, d’abus de pouvoir nous le montrent, le pouvoir pervertit l’homme, aucun homme n’échappe à cette règle (Qui peut se prétendre incorruptible face à la tentation ?)

      La justice tout comme la Police doit rendre des comptes auprès des citoyens, eux aussi peuvent se rendre coupable de complicité, des sanctions doivent être prononcées. 

      Comment pouvons-nous aujourd’hui en toute quiétude faire confiance à une justice corrompue au service de nos « élites » ?

      Je ne dis pas que toute la justice est corrompue, mais comme le souligne Charles dans la vidéo, il suffit de quelques personnes bien placées pour que l’ensemble d’une institution soit viciée.

      Pour information en 2004, le ministère de l’intérieur a enregistré 773 disparitions inquiétantes de mineurs.

      Pour télécharger le reportage de FR3 dans son intégralité (1h30) et son trailer (25 min) :

      http://bboydragon.skyrock.com/70.html

      Pour télécharger le témoignage suivi de l’analyse de Christian Cotten (psychosociologue) :

      http://www.lvo.info/


      • 1 vote
        Jean-Fred 2 septembre 2010 14:43

        Note : l’adresse lvo.info n’est plus bonne


      • 3 votes
        Nigari nigari 2 septembre 2010 16:49

        Merci Jean-Fred pour ton commentaire très explicite

        Le lien pour télécharger l’intégrale du témoignage des enfants Roche est ici


      • vote
        reveil 15 novembre 2010 14:04

        Vous pouvez ajouter ce lien également pour apporter de l’eau au moulin cf http://fondationprincessedecroy.over-blog.org/article-16650754.html.

         Nous vivons dans un monde inquiétaant

      • 2 votes
        eyes wide open eyes wide open 2 septembre 2010 15:42

        voir dossier sur ce sujet sur www.infoguerilla.fr

        sinon mon blog sur des sujets tout aussi importants mais moins chargés

        www.eyeswideopen.over-blog.com


        • 3 votes
          eyes wide open eyes wide open 2 septembre 2010 16:22

          Pourquoi ce n est pas a la une d’agoravox a la place de la bite en or de liliane dont tout le monde se contrefout !!!


          • 1 vote
            Nigari nigari 2 septembre 2010 16:52

            Faudrait s’attirer les foudres quand même... agoravox suit le mouvement général de l’actualité "brulante"...


          • 2 votes
            Lyse Syphie Lyse Syphie 3 septembre 2010 11:12

            Il me semblait bien avoir laissé un post sur ce fil mais peut-être ai-je rêvé !!!...Je disais que Julien Assange un des créateurs et animateur de Wikileaks a de sérieux ennuis, deux jeunes filles se seraient présentées "spontanément" à la police suédoise (le site est hébergé en Suède) l’accusant l’une de viol l’autre d’agression sexuelle...
            C’est un hasard étrange, Julien Assange est dans le collimateur de tout les services secrets US depuis qu’il a mis en ligne des documents secrets sur la guerre US en Afghanistan, ces gens là sont les spécialistes des coups tordus en tout genre et bien sûr les accusations sexuelles sont un grand classique...
             smiley smiley
            http://www.lemonde.fr/technologies/article/2010/08/22/julian-assange-on-m-avait-mis-en-garde-contre-des-pieges-sexuels_1401540_651865.html



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nigari

Nigari
Voir ses articles







Palmarès