• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Alexandre del Valle : « L’islamisme ne serait pas possible s’il n’y avait une (...)

Alexandre del Valle : « L’islamisme ne serait pas possible s’il n’y avait une extrême-gauche complice et une gauche multiculturaliste »

Alexandre del Valle intervenait à Sud Radio au micro d'André Bercoff le mercredi 12 décembre 2018. Le géopolitologue dénonce l'alliance Rouges-Roses-Verts (extrême gauche, gauche multiculturaliste, islamisme).

« On apprend aux enfants d'origine immigrée qu'ils sont victimes d'un racisme d'État. En soi, c'est déjà un pas vers l'islamisme », déclare-t-il. « L'islamisme ne serait pas possible en Europe s'il n'y avait une extrême-gauche complice et une gauche multiculturaliste qui pense le communautarisme c'est très bien. »

L'entretien intégral :

Tags : Racisme Immigration Islamisme Communautarisme




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • 3 votes
     Saladin Saladin 17 décembre 2018 12:16

    L’islamophobie moi je ne le voit que sur ces ondes avec des gens comme ce Delvalle ou un zemmour qui ne parlent jamais des producteurs du terrorisme comme ici https://reseauinternational.net/complicite-usadaech-les-preuves/


    • vote
      V_Parlier V_Parlier 17 décembre 2018 21:51

      @Saladin
      Inexact. Del Valle parle aussi de la folle politique atlantiste d’ingérence et d’intervention directe pratiquée par les européens.


    • 2 votes
       Saladin Saladin 18 décembre 2018 00:02

      @V_Parlier Inexacte. Mon lien démontre les accointances entre les groupes terroristes tels que daech et/ou AlQaida et les états unis, chose qu’il ne fera jamais, car lui sont truc c’est l’islam vu qu’il roule pour le sionistan.


    • 2 votes
      zak5 17 décembre 2018 16:14

      c’est une triste réalité, ainsi zemmour, del vall etc. que les bienpensants qualifient avec la vitesse de l’éclair de fascistes et d’autres nom d’oiseaux d’extrême droite sont les seuls a s’opposer au carcan moral sur l’islamisation (dans le sens islamisme) ? ou que l’immigration n’a pas à être présentée systématiquement sous un jour favorable car elle apporte aussi beaucoup de problèmes graves ? ou encore que le comportement d’un migrant n’a pas à bénéficier d’empathie si il contrevient à la culture du pays d’accueil surtout si ce comportement s’accompagne de violences extrêmes ? 

      Seule l’extrême-droite est capable d’avoir une vraie pensée politique sur ce registre ?

      et que dire des ces musulmans dits modérés qui sautent en l’air des que l’on pointe du doigts le fanatismes musulmans (avec des centaines de morts butés au hasard d’une balades dans les rues) , se sentent-ils systématiquement visés ? pourquoi cela ? les fanatisme musulman n’existe pas ? alors s’il n’existe pas, comment faire la différence entre un musulman modéré et ces gens là qui se réclament de l’islam et tuent au nom d’Allah ?


      • 2 votes
        Vraidrapo 17 décembre 2018 19:15

        En fait, il existe un Lobby qui manœuvre en coulisses :

        1° installer un grand remplacement dans les sociétés européennes,

        2° se servir des musulmans comme paravent et jeter l’anathème à tout propos.

        On ne peut rien prouver car tout se prépare en secret, ce n’est qu’au vu du résultat qu’on peut bâtir une intime conviction. Il n’est que de rapprocher les Patrons de certaine chaine et la discrimination positive...

        Évidemment, "on" n’avait pas prévu que des énergumènes, des têtes-brûlés s’en prendraient à ceux-là même qui ont favorisé leur installation...

        Ah, Ingratitude de l’ignorance. smiley


        • 2 votes
          Qirotatif Qirotatif 17 décembre 2018 20:41

          « L’islamisme ne serait pas possible en Europe s’il n’y avait une extrême-gauche complice et une gauche multiculturaliste qui pense le communautarisme c’est très bien. »

          Pour le premier volet extrême-gauche) c’est un peu plus subtil que cela : D’abord il y a plusieurs extrêmes-gauches et un fort antagonisme entre elles. J’ai publié un article assez détaillé sur les différences profondes au sein de celle-ci à ce sujet mais pour résumer, un parti comme LO et un autre comme le NPA ne pensent pas du tout la même chose que la question de l’antiracisme, l’islamophobie, etc. Pour le premier, les militants sont radicalement anti-religions quelles qu’elles soient. Cela comprend l’islam. Dans une pensée marxiste et particulièrement trotskyste, la religion ne peut que conduire les classes dominées à accepter leur condition. Les religions détournent donc le prolétaire de la compréhension de ses intérêts de classe et cette aliénation est donc à combattre, quelle qu’en soit l’expression. Les militants LO sont viscéralement opposés à ce qu’ils désignent comme le "piège de la lutte antiraciste" (je sais, ça en surprendra plus d’un...). Le NPA est effectivement ce que l’on peut qualifier d’"extrême-gauche complice" mais à mon sens plus par ignorance, faiblesse d’analyse et déni, bref des idiots utiles de l’islamisme.

          Quant à la gauche multicul, elle est bien une complice objective de l’islamisation mais, à l’instar de la droite républicaine, par pur calcul (local le plus souvent) électoral, clientélisme. La différence entre les deux (gauche multicul et droit multicul) relève à ce sujet de la cosmétique, la gauche agissant avec des motivations qui mêlent humanisme, déni, calcul souvent à court-terme, relativisme idiot, haine de soi. Cosmétique parce que de toutes façons le résultat est le même.  


          • vote
            zak5 17 décembre 2018 22:06

            @Qirotatif
            vous avez bien raison, je me rappelle bien la position d’Arlette Laguillet qui n’a jamais accepté une quelconque compromission avec les islamistes (il y avait son équivalent, louisa Hanoun en algérie qui était farouchement anti islamiste pour les même raisons)
            Donc effectivement les trotskistes avaient bien compris (ils étaient pratiquement les seuls)

            le jeux des islamistes pour des raisons historiques qui leur est propre , cet entrisme des islamistes étaient pourtant facilement détectable par leur misogynie affichée et déclarée et leur lutte qui n’était ni économique ni sociale, mais plutôt une lutte des consciences pour atteindre leur seul idéal, l’apartheid des consciences (abolir ou dans le cas le moins favorable aveulir l’incroyance et les fausses religions, c’est a dire toutes les religions autres que l’islam).
            Mais personnellement je pense que les choses ont bien évolué depuis Arlette Laguillet et la lutte des classes traditionnelle a bel et bien été remplacée par la lutte des races même si pour les gauchistes naïfs (qui n’ont pas encore compris l’islamisme) la lutte des races se fait en faveur de la lutte des classes, mais ils oublient quand même que c’est au prix du sacrifice de leurs fondamentaux, a savoir l’égalité homme femme, la liberté de conscience (et surtout de ne pas croire en Dieu) et bien d’autres choses qu’il faut mettre sous le tapis de la prière.
            Mais le gauchistes commencent a se rendre compte, ces contradictions deviennent difficilement supportables et c’est pour cela qu’ils tentent un populisme de gauche, mais il est voué a l’échec s’ils continuent a trainer comme un boulet l’islamisme qui peut encore se greffer sur eux, alors qu’en face le populisme de droite est bien plus cohérent


          • vote
            Qirotatif Qirotatif 18 décembre 2018 07:56

            @zak5
            "Mais personnellement je pense que les choses ont bien évolué depuis Arlette Laguillet et la lutte des classes traditionnelle a bel et bien été remplacée par la lutte des races même si pour les gauchistes naïfs (qui n’ont pas encore compris l’islamisme) la lutte des races se fait en faveur de la lutte des classes, mais ils oublient quand même que c’est au prix du sacrifice de leurs fondamentaux, a savoir l’égalité homme femme, la liberté de conscience (et surtout de ne pas croire en Dieu) et bien d’autres choses qu’il faut mettre sous le tapis de la prière."

            J’ai supprimé mon compte il y a qq temps et du coup, tous mes articles précédents ont sauté, mais je l’ai encore. Si j’ai évoqué cette opposition LO/NPA c’est parce qu’elle est toujours d’actualité et je t’invite à lire cet article assez complet qui explique la position de LO. Ce que tu décris quant au glissement de la lutte des classes vers la lutte des races et les sacrifices que cela implique concerne bien le NPA et qq autres mouvances d’extrême-gauche, dont certaines trotskystes. Et effectivement ces sacrifices sont lourds car au nom de l’humanisme, au nom de la liberté, de la défense des "minorités", ces gens valident un système de pensée en radicale opposition avec leur logiciel, un système qui est misogyne, viscéralement intolérant avec toutes les minorités imaginables (religieuses, sexuelles...), totalitaire. Je pense qu’il y a énormément d’incompréhension, d’ignorance et de bêtise chez le militant de base du NPA à ce sujet. Il existe la même ignorance chez le militant LO qui est bien souvent de la même condition sociale que celui du NPA, à savoir de la classe moyenne très majoritairement blanche , du fonctionnaire, de l’urbain, qq ouvriers mais qui sont davantage des militants syndicaux comme JP Mercier. Chez NPA, il y a davantage de gens issus des minorités que chez LO où ils sont très peu présents. 
            En réalité LO, depuis l’ère Laguillet, n’a pas bougé d’un iota. Tu confonds les sympathisants de ce mouvement avec leurs militants. A l’époque, Laguillet faisait jusqu’à 5% dans les élections (contre 10 fois moins aujourd’hui) mais io faut bien comprendre que la plupart (9 personnes sur 10) des gens votaient pour elle sans rien comprendre des idées trotskystes. Ils votaient pour elle parce qu’elle avait une image sympathique, un côté "femme du peuple" qui ressemble à Madame tout-le-monde et que les Guignols  comme pour Chirac  ont rendu populaire. Pourtant le logiciel de LO c’est bien la révolution communiste dans ce qu’elle a de plus radicale. 
            Pour te donner un exemple d’anti-religion chez LO, quand j’aborde la question avec un ami qui est militant depuis 25 ans, il me répond "que de toutes façons, nous [son parti...] irons dans les cités pour arracher les voiles des femmes quand nous serons au pouvoir". Voilà qui donne une idée de deux aspects de la question :
             Un anti-islamisme (mais encore une fois, cela concerne toutes les religions, à commencer par le christianisme mais cela concerne tout autant le judaïsme...) intégral et même totalitaire. Un militant de LO, communiste en général, ne peut êre autre chose qu’un militant athéiste. Ceci explique d’ailleurs pourquoi il n’y a quasiment personne issu des "quartiers" chez LO (ce qui est flagrant dans les réunions, conférences, meetings...) 
             Une déconnexion profonde par rapport aux réalités : évidemment, il n’arrachera aucun voile à qui que ce soit et ils se feront écrabouiller dans les cités dés qu’ils y mettront les pieds. Leur pb est qu’ils ne conçoivent l’individu que comme un rouage dans des rapports de production, de détention de l’outil de travail, un individu qui est uniquement (et rien d’autre) un membre d’une classe qui se doit de défendre les intérêts de celle-ci. Il n’y a aucune place pour l’Homme en tant qu’élément d’un système culturel plus large, avec ses codes, ses traditions, ses valeurs et ses lois. Niant  ou la reléguant à quantité négligeable cette dimension humaine, ils passent tout simplement à côté de la complexité de la nature humaine, des différences entre les groupes humains.

            Le gauchiste qui, comme tu le décris, commence seulement à comprendre le pb de l’abandon du progrès social pour le sociétal et, sous l’influence de la french theory, désormais du racial. Il commence seulement à comprendre, qu’en effet, homo islamicus ne se fera jamais rien d’autre que de se servir de sa candeur, exactement à l’instar de ce que préconise les leaders arabes/berbères/turcs depuis des décennies, cette idée que par "vos lois nous allons vous conquérir, par nos lois, nous allons vous dominer"... je ne sais plus si elle est de Boumédiène, Hassan I... peu importe, l’idée est la même : utiliser notre universalisme et particulièrement ce progressisme dévoyé, en appeler à notre conception de la liberté et de l’égalité, pour in fine, imposer leurs règles  ce qu’ils font déjà en Europe à peu près partout où ils sont majoritaires. En effet, ils commencent à comprendre... mais leur populisme de gauche est voué à l’échec. Ce pauvre Mélenchon et la FI figurent du reste parmi les trois principaux (avec la "droite républicaine" totalement décrédibilisée et la clique EM) perdants du mvt GJ, les grands vainqueurs étant les souverainistes (la revendication du RIC étant une des principales revendications : un peuple souverrain, qui décide de son destin). On le vérifiera aux Européennes... 


          • vote
            zak5 18 décembre 2018 13:21

            @Qirotatif : https://mensuel.lutte-ouvriere.org/2017/01/22/le-piege-de-la-lutte-contre-lislamophobie_75202.html

            merci pour cet article, il explique bien les choses, notamment le mécanisme de l’entrisme pratiqué par l’islamisme au sein de la gauche. A tous les mots utilisés par la gauche révolutionnaire (lutte des classe, féminisme, racisme...) il peut avoir une variante islamiste qui peut paraitre anodine mais en réalité enlève tout sens a ces mots et c’est bien pour cela que ces mots deviennent de plus en plus inaudibles 

            pour le terme "islamophobie" il est évident qu’il a été choisi par les islamistes pour donner la priorité au "délit de blasphème" ou pour mettre en avant la religion qu’il faudra défendre (car il y a des arabes qui ne sont pas musulmans, racisme antiarabe qui englobe musulmans et pas musulmans, ne leur convient pas, ni d’ailleurs le terme "racisme" qui n’exclut personne même pas les asiatiques avec leur abominable polythéisme qui n’a pas le droit d’exister, même pas dans le cadre du statut de dhimi, dans la société idéale islamiste) . Ceci est tout a fait logique, les islamistes n’ont jamais été à l’avant garde contre le racisme, ce n’est pas du tout leur secteur


          • vote
            ezechiel ezechiel 17 décembre 2018 21:46

            "L’islamisme ne serait pas possible s’il n’y avait une extrême-gauche complice et une gauche multiculturaliste"

            C’est plutôt une question d’idéologie, de tolérance et des "droits de l’homme", véhiculée par des homme politiques de droite comme de gauche d’ailleurs, qui font la promotion de la diversité, du vivre-ensemble, du métissage, les migrants étant censés représenter l’avenir de l’Europe.

            Les élus, par calcul politique à visée électorale, ciblent les arabo-musulmans nombreux dans leur commune pour se faire réélire, en leur construisant des mosquées.

            Sans contrôler qui vient prêcher à l’intérieur.

            L’islam radical misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite a été installé en France par des politiques de droite comme de gauche, même si majoritairement socialo-communistes quand même, tels Nicolas Sarkozy, François Hollande, Bernard Cazeneuve, Manuel Valls, François Fillon, Jean-François Copé, Roland Ries, Fabienne Keller, Jacques-Alain Benisti, Hélène Mandroux, Gérard Collomb, Marie-Pierre Mouton, Rémi Muzeau, Jacqueline Rouillon, Didier Paillard, Patrick Braouezec, William Delannoy, Dominique Potier, Alde Harmand, Jean-Louis Costes, Stéphanne de Paoli, Michel Sainte-Marie, Pierre-Yves Martin, Alain Juppé, Laurent Fabius, Christiane Taubira, Corinne Dupont, Charlotte Blandiot-Faride, Anne Hidalgo, Alain Maurice, Nicolas Daragon, Guy Delcourt, Sylvain Robert, Michel Bisson, François Baroin, Guy Jeanne, Marie-Anne Chapdelaine, René Vandierendonck, Philippe Marini, Gilles Poux, Jean-CLaude Gaudin, Laurent Wauquiez, Hugues Rondeau, Chantal Brunel, Philippe Rio, Claude Vazquez, Yvon Robert, François Deligné, Marie-Christine Letarnec, Azzedine Taïbi, Michel Beaumale, Jean-Luc Rigaut ...


            • 1 vote
              Hijack ... Hijack ... 18 décembre 2018 19:37

              Ce monstre nommé "islamisme", créé de toute pièce ... ne peut être dénoncé qu’à une seule condition : chercher qui il sert / qui s’en sert !

              Autrement dit, ne pas comprendre cela, c’est soit être malade, soit être maladivement mauvais.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Zorba

Zorba
Voir ses articles







Palmarès