• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Appel à la prière à Compiègne : la mairie LR finance le repas du (...)

Appel à la prière à Compiègne : la mairie LR finance le repas du Ramadan

La mairie LR de Compiègne (60) finance le repas du Ramadan. Appel à la prière qui résonne dans le quartier, logo de la Ville sur les affiches, matériel communal mis à disposition, présence d’animateurs des quartiers, subventions aux associations organisatrices, agent municipal proche des salafistes... Vive la laïcité !

L’appel à la prière résonne dans le quartier du Clos-des-roses, à Compiègne. Mouhssine Assiz, en khamis, la longue tunique, et barbe drue, annonce ainsi le coucher du soleil et la rupture du jeûne. À 21h50, ce samedi 2 juin, l’Iftar, ce repas du soir pris durant le mois du Ramadan, peut débuter.

Ce dîner, regroupant plus de 200 convives sur la place du marché, est soutenu par la municipalité : logo de la Ville sur les affiches, matériel communal mis à disposition, présence d’animateurs des quartiers, subventions aux associations organisatrices… Compiègne en fait-elle trop au regard de la loi de 1905, aux textes sur la laïcité et de la jurisprudence du conseil d’État ?

« Pour Noël, c’est naturel de faire un repas. L’Iftar doit devenir aussi naturel. Pas seulement entre musulmans. L’an passé, une association catholique était présente », revendique Abdoulaye N’diagye, secrétaire de Jeunesse Avenir Doré, association née dans le quartier. «  C’est plus culturel que cultuel  », se dit convaincu Romain Rayez, membre de l’UDI et coprésident du Conseil de développement pour Compiègne.

(…) Un banal banquet républicain, alors ? Pas vraiment. Aux beignets et jus de bissap, concoctés par les mères de famille africaines, s’ajoutent, par exemple, les faitouts fumants de boulgour, cuisinés par les bénévoles de l’une des mosquées de Compiègne, celle des turcophones. À table, les convives échangent ainsi sur leurs pratiques religieuses : la prière à 23 heures à la mosquée, le dernier thé avalé juste avant les premières lueurs du jour, parfois les horaires du travail aménagés pour ce mois de carême…

Et Mouhssine Assiz ne cache pas son espoir qu’un tel repas soit de nature « à montrer les vraies valeurs de l’islam ». Désir louable pour des croyants, mais assez peu neutre. « Je ne suis pas soumis à la neutralité. Je ne suis pas là en tant qu’agent du service public, mais comme militant associatif », argumente Benjamin Belaïdi, salarié municipal et déjà à l’origine d’une marche pro-Gaza et d’une collecte pour Barakacity, une ONG réputée salafiste.

De son côté, le maire Philippe Marini (LR) banalise volontiers et la manifestation, et la contribution de la ville « C’est une sorte de fête des voisins. La Ville rend service. C’est tout à fait justifié. » Et s’il n’était pas présent sur la place Baudelaire, samedi soir, c’était qu’il était à la mosquée, celle quai du Clos-des-roses. « L’imam m’invite, il a la courtoisie de le faire, j’y réponds. C’est pour manger un couscous et il est plutôt bon, en général », commente le maire sur le même ton patelin.

Tags : Islam Laïcité Islamisme Les Républicains




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • 2 votes
    Qirotatif Qirotatif 5 juin 09:41

    "L’appel à la prière résonne dans le quartier du Clos-des-roses, à Compiègne."


    Mais bien entendu ! Il y a 10 ans certains musulmans réagissaientCet article prévenait les naïfs... mais ça c’était avant. Depuis les Français ont laissé les maires autoriser la construction de centaines de bâtiments religieux hideux, ne correspondant pas à notre culture et toujours avec minarets, sensés ne pas servir... 
    Ils nous prennent pour des crétins et ont raison. C’est au nom de l’égalité (après tout les églises sonnent... c’est ça leur argument, l’argument des CCIF et autres islamistes : l’égalité et ils ont annoncé la couleur depuis très longtemps), les mosquées ont bien le droit elles-aussi et demain, très logiquement, elles feront leur appel quotidien. Quiconque s’y opposera sera jugé "islamophobe" Peut-être même que la CEDH ou une autre instance supra-nat condamnera les élus tentant de l’interdire.... On appelle cela une islamisation. M. Muhammad a parfaitement raison de rêver à une "France musulmane" pour demain : elle existe déjà en partie aujourd’hui avec la soumission des élus et des Français qui les élisent, la démographie de certaines zones faisant le reste. 

    Lisez ceci (je suis presque d’accord avec ces islamistes... pas pour les mêmes raisons bien entendu) : http://www.desdomesetdesminarets.fr/2018/02/12/edito-islam-de-france-on-prend-les-memes-ou-presque-et-on-recommence/

    • 4 votes
      Joe Chip Joe Chip 5 juin 22:29

      @Qirotatif

      C’est au nom de l’égalité (après tout les églises sonnent... c’est ça leur argument, l’argument des CCIF et autres islamistes : l’égalité et ils ont annoncé la couleur depuis très longtemps)

      A noter que le maire est un catho pratiquant qui subventionne également une fête de Jeanne d’Arc. Pour reprendre un terme affectionné par les jeunes, il n’y a rien à attendre de ces gros cucks qui croient naïvement (ou moins naïvement) que l’inscription de l’Islam sur le territoire va réactiver la foi endormie des Français et les faire renouer avec leurs racines chrétiennes.


    • 1 vote
      Qirotatif Qirotatif 6 juin 12:11

      @Joe Chip
      Difficile de sonder les motivations de ces personnes. Souvent c’est un mélange de clientélisme, d’angélisme et d’ignorance qui les font se soumettre. Hélas le résultat est similaire à celui d’un collier de serrage : une fois les concessions obtenues et le changement de population aidant, il est presque impossible de revenir en arrière.  


    • 3 votes
      Joe Chip Joe Chip 6 juin 12:52

      @Qirotatif

      Chez certains cathos il y a quand même un retour du refoulé, l’idée bien enfouie de revenir sur 1905. Plus généralement, je crois qu’il ne faut pas sous-estimer le cynisme électoral des maires et des élus locaux qui ne pensent qu’à leur réélection. Or, l’électorat communautaire est un électorat captif qui se détermine autour de deux ou trois enjeux liés à leur communauté. Les demandes sont souvent strictement matérielles et peuvent sembler "raisonnables" : horaires particuliers, dérogation, salle de prière... Il est donc facile (et tentant) de leur donner gain de cause, c’est très rentable politiquement, beaucoup plus de chercher à rattraper ces troupeaux dispersés de prolos et de salariés de la classe moyenne chroniquement mécontents et qui changent d’avis comme de chemise au gré des courants médiatiques et des aléas de la vie politique. 

      Et puis c’est sans risques : quand les choses commencent à mal tourner, quand les islamistes et les dealers imposent leur loi aux habitants, il suffit alors aux élus de se retourner vers Paris en dénonçant un "abandon des quartiers populaires" et un "recul de l’ordre républicain" en réclamant des subventions, une politique de lutte contre les discriminations, la création d’une police de proximité, etc.... 


    • 2 votes
      Tom France Tom France 5 juin 12:55

      L’occupation étrangère d’en bas et tous les collabos d’indigènes qui ne pipent mots, ils tolèrent comme ils ont tolérés les troupes allemandes à une époque ! Quand à ces politicards sionistes, ils savent très bien qu’en promouvant cette religion là, ils accentueront le choc des civilisations si chères aux stratèges israéliens pour nous ramener à leur cause.


      • 3 votes
        mmbbb 5 juin 22:37

        @Tom France nous avons le meme syndrome En 1940 les francais feignaient ne pas voir la guerre arriver a grands pas Aujourd’hui c’’est la m^me chose, nous feignons de ne pas voir l abandon des valeurs républicaines C ’est surtout les mioches des bisounours qui risquent de payer le prix fort Comme l avait dit Charles, ce ne sera plus Colombey les deux eglises mais Colombey les deux mosquées . Moi honnêtement , je m en tape, je suis la de la passivite des gens et les attentats ne semblent guere donner un sursaut de conscience 


      • vote
        ZardoZ ZardoZ 5 juin 13:39

        Bientôt, si ce n’est déjà en place dans certaines cités, il y ’aura des femme voilées, des barbus en djellaba & babouches, calottes sur le crâne, des dromadaires en centre ville, des kébabs et autres couscousseries, des mosquées, des bourricots dans les jardins publics, des chiottes à la turque, des souks dans les ruelles au milieu des déchets, des prières de rues, des muezzins gueulant à tout heure de la journée et de la nuit du haut des minarets pour vous aider à vous endormir, des décapitations sur la place du centre ville, des estaminets enfumés pour se shooter à la pipe à eau, et pas mal de salamalecs et autres palabres à l’ombre des palmiers, ces derniers remplaceront les platanes grâce au réchauffement climatique... Bienvenue en francarabia bande de nazes...  smiley 


        • vote
          pegase pegase 5 juin 20:09

          @ZardoZ

          Il nous faudrait une période de glaciation, comme le Würm smiley 

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Glaciation_de_W%C3%BCrm


        • 2 votes
          Mollah Homard 5 juin 19:08

          Parfois je me prends a imaginer ce que sera la France dans 50 ans mais je change vite de pensée pour ne pas me faire du mal . Je ne vois pas ce qui peut empecher une libanisation du pays d’ici quelques décénnies . Tout est en place .



          • 1 vote
            mmbbb 5 juin 22:47

            @Mollah Homard Regis Debray a dit ceci dans un article paru dans l Express a propos de son dernier livre, entretien avec le journaliste, la mondialisation heureuse amènera la balkanisation de l europe Lui il emploie le mot balkanisation en référence aux multiples ethnies qui peuplaient le centre de l europe Debray a au moins cette honnêteté de l esprit pendant que notre chere elite notamment de gauche se fait le chantre de ce vouloir vivre ensemble de cette mixite sociale . Quant a moi je reçu il y a quelques années des quolibets lorsque j affirmais qu il y aurait des armes dans les banlieues Idem lorsque M Benssoussan Georges préfaça " les territoires perdus de la république " en 1995. Chantons " tout va tres bien Madame la Marquise " Les francais connaissent le refrain mais son apathiques . Moi je ne discute plus avec mon entourage , je ne reçois qu un déni de la vérité Les francais sont des veaux hallal .


          • vote
            louis 8 juin 00:19

            @mmbbb
            je suis a peu près certain que s’il n’y avait pas le pétrole le problème aurait été réglé depuis longtemps, pour l’instant tout le monde se couche en attendant la fin de l’or noir , ensuite les représailles seront a la hauteur des exactions commises , comme une st Barthélémy , le temps des lâches actuels sera venu .


          • 1 vote
            Joe Chip Joe Chip 5 juin 22:13

            Petit truc simple à faire : écrire à LR pour leur signaler cet article paru dans la presse régionale et leur demander si les propos enthousiastes tenus par l’édile représentent la ligne officielle du parti et s’ils sont compatibles avec l’image et le message que Wauquiez et ses petits mecs de droite cherchent à faire passer dans les grands médias, en réclamant quelques explications au passage sur les positions de LR en termes de laïcité, de soutien local aux "communautés religieuses" et de barbec’ communautaire sur la voie publique dans un bidon métallique. 


            • 1 vote
              ezechiel 5 juin 22:57
              Le maire de la ville Philippe Marini contribue activement depuis plusieurs années à l’islamisation de Compiègne, en permettant la venue de prédicateurs de l’islam radical misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite, sur la grande Mosquée de Compiègne, par l’intermédiaire de l’Association des Musulmans de Compiègne (AMC).

              En favorisant l’émergence du fondamentalisme religieux, Philippe Marini prépare l’avènement d’une société islamique sous la Charia, fracturant la société civile et condamnant le vivre-ensemble sur le long terme.



              • vote
                ezechiel 5 juin 23:16

                Extraits de quelques unes de ses conférences pour vous donner un bref aperçu du degré d’endoctrinement subi par les musulmans de Compiègne (et d’ailleurs) :
                Hassan Iquioussen nie le génocide arménien, dénonce les "pseudo-attentats" en France et veut supprimer la loi sur l’interdiction du port du voile islamique

                Hassan Iquioussen : “François Hollande a fait assassiner des Palestiniens sur ordre du lobby sioniste”





                Le but est de souder la communauté musulmane contre un ennemi commun qui la brutalise, la persécute, l’humilie, et l’empêche d’appliquer la charia islamique : les mécréants, c’est-à-dire les non-musulmans.

                • vote
                  sls0 sls0 8 juin 06:00

                  Chez moi j’ai toujours connu les repas portugais, italien, espagnol, de Noël et d’Afrique du nord. 

                  Je vis à l’étranger, quand on me demande ce qui me manque le plus par rapport à la France, je réponds la bouffe.
                  Le couscous, le moules frites, les resto chinois et le cassoulet quand même.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès