• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Comment le féminisme a transformé la maternité ?
#28 des Tendances

Comment le féminisme a transformé la maternité ?

Dans les années 1970, les féministes anti-capitalistes à l'instar de Monique Witting associaient la maternité à une forme d'esclavage, en déclarant que les hommes "s'approprient le travail domestique et reproductif des femmes". La contraception apporterait une libération en rendant aux femmes le contrôle de leurs corps. Comment ces changement ont-ils bouleversé nos regards sur la maternité ? Jadis considérée comme une surprise ou une bénédiction, elle est devenue au mieux un projet rationnellement planifié (à condition d'obtenir tout d'abord le sacro-saint CDI), au pire une entrave à la liberté individuelle ou à la carrière professionnelle. Le discours, sans nuance, préconise l'avortement au point que Laurence Rossignol a porté le projet de loi instaurant un "délit d'entrave numérique", voté en 2017, interdisant l'existence de sites internet qui n'afficheraient pas clairement leur opposition à "l'I.V.G." : en effet, les sites visés proposaient aux femmes enceinte d'autres alternatives ainsi que des pistes de réflexions assorties d'informations relatives aux différents systèmes de soutient (matériel, moral...) dans la perspective où elles mèneraient leur grossesse à terme. Depuis une dizaine d'années, la maternité se veut désormais "féministe", notamment à travers le combat pour obtenir la "PMA pour toutes", ou l'éducation donnée aux petites filles ainsi qu'aux garçons. Ainsi, ne serait-elle pas aussi devenue une "arme" contre les hommes, et la Famille, lorsque l'on constate l'émerge du "désir d'enfant" égoïste (un "bébé toute seule") au détriment de la famille, les injustices dévastatrices en matière de garde en cas de séparation ou encore l'absence de choix quant à la paternité (imposée ou "retirée" d'office si une femme décide d'avorter) ?

Tags : Livres - Littérature Féminisme




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • 1 vote
    beo111 beo111 28 avril 21:18

    [...] qui n’afficheraient pas clairement leur opposition à "l’I.V.G." [...]

    ==> qui afficheraient leur opposition à l’IVG.

    Trop de négation tue la négation smiley Mais les lecteurs attentifs auront corrigé par eux-même smiley


    • 1 vote
      louis 29 avril 00:06

      Quand on épouse ou pas une femme , bien veillé a surtout a ne pas prendre une coupeuse de cheveux en quatre , même lorsqu’elle vivent " en harmonie avec vous , la seule chose qui compte pour elle c’est prendre le pouvoir " cela lui permet de vous traiter comme un couille molle et la suite vous la connaissez , c’est le divorce .


      • 2 votes
        Pangolovitch Pangolovitch 29 avril 22:43

        @louis

        Exactement. Et j’aimerais bien voir comment ces trad-girls sont dans la vraie vie. Sont-elles aussi soumises et vertueuses qu’elles le prétendent ? Tradis ou gauchistes, c’est kifkif. Finalement, la voie MGTOW est encore la meilleure et celle qui permet à l’homme de conserver son indépendance ainsi que ses nerfs.


      • 4 votes
        Alexandre Berger Alexandre Berger 29 avril 00:39

        Des féministes anti-capitalistes ? La bonne blague. C’est le capitalisme qui a inventé, financé et promotionné le féministe de A à Z depuis 50 ans. Pensent-elles vraiment que c’est la morale où la seule bienveillance envers les femmes qui a porté toute cette évolution ? Tout cela permet d’engendrer des profits titanesques, c’est d’abord et avant tout cela le but de l’opération. Détruire la famille est un des buts stratégique du capitalisme, dans sa logique dégénérée, et le féminisme est pour cela un cheval de Troie.

        Mais bien sûr pour la bonne féministe lambda qui ne s’intéresse ni à l’histoire, ni à l’économie, ni aux mathématiques, ni à la biologie et encore moins aux stratèges sophistiqués des propagandistes modernes, et qui se complaît déjà du matin au soir dans le déni de réalité, je ne doute pas que certaines (ou certains) parviennent à se convaincre qu’une telle chose puisse raisonnablement exister.

        Un peu comme des pingouins anti-banquise. Un paradoxe complet. Où alors une bonne blague qu’ils se raconteraient vautrés sur leur confortable petit coin de glace. Je plaisante bien sûr, eux n’ont ni cette outrecuidance ridicule, ni un tel sens de l’auto-dérision...


        • 1 vote
          PLACIDE2 29 avril 07:51

          Dans la procréation l’homme n’a plus voix au chapitre, en cas de désaccord c’est soit avortement soit pension alimentaire et partage de son patrimoine, une seule solution pour retrouver la liberté : Vasectomie et congélation du sperme .


          • 1 vote
            Giordano-Bruno 29 avril 10:58

            J’ai lié ma vie à une anti-féministe. J’en suis très content. J’ai évité bien des problèmes.


            • vote
              sls0 sls0 29 avril 11:16

              @Giordano-Bruno
              J’ai vécu qu’avec des femmes fortes et jolies donc des féministes, que du bonheur.
              J’ai de la compassion pour les esclaves mais pas trop d’attirance.
              Du fort pour les forts, du faible pour les faibles.


            • 4 votes
              Conférençovore Conférençovore 29 avril 11:36

              "...donc des féministes"

              Punaise mais quelle quiche c’lui-là... Et puis pas binaire pour un sous hein : Pour le sslow, la femme est soit féministe soit esclave. C’est l’un ou l’autre. Mais quel con... On voit bien que tu ne comprends rien à toute la subtilité de la relation homme-femme mon pauvre. La femme est putain et mère tandis que tes féministes sont stériles et à tous points de vue parce qu’elles ont bien souvent ce rapport toxique à leur propre condition. Pas toutes, mais c’est souvent le cas. Et avec une bonne idéologie égalitariste à la con derrière, ça donne ces pétasses hystériques qui réfutent à la fois la mère qu’il y a en eux (et donc la vie) et à la fois l’altérité complémentaire qu’elles incarnent par rapport à nous. Ca donne ces filles à la Isabelle Alonzo ou encore ces tarés à cheveux bleus qui, à 25 piges à peine, poussent la dinguerie jusqu’à la vasectomie et pondent des vidéos pour expliquer à quel point elles sont heureuses alors qu’elles ont été lobotomisées notamment avec la complicité de cucks dans ton genre. 
              Je te l’ai fait courte mais dans les grandes lignes, c’est ça... et je ne parle pas du féminisme sérieux des années 50-60 ou même celui qui regarde en face la réelle condition des femmes dans les pays du 1/4 monde où elles sont précisément des esclaves ou des sous-êtres dont l’homme peut disposer à sa guise (on reconnaît d’ailleurs les féministes en carton à leur silence sur cette réalité) mais bien des produits pourris de l’existentialisme, déconstructionnisme et toute cette merde dans laquelle tu as du plonger la tête la première.


            • 1 vote
              Conférençovore Conférençovore 29 avril 11:38

              * "qu’il y a en eux"  —> "en elles" bien entendu 


            • 2 votes
              Joe Callagan Joe Callagan 29 avril 12:05

              @sls0

              Je voulais écrire un commentaire étoffé mais tu es tellement désespérant que j’ai renoncé et je me limiterai à une question :

              T’es-tu déjà demandé pourquoi nous sommes si nombreux à te tomber dessus à chaque fois (ou presque) que tu nous gratifies de ta prose ? smiley


            • vote
              sls0 sls0 29 avril 12:26

              @Conférençovore
              J’ai vécu assez longtemps dans des pays machos pour voir le fonctionnement.
              En grande partie l’éducation machiste est du fait de la mère, l’esclave contente de son sort. C’est pour ça que je parle d’esclaves.
              Je les oppose aux femmes libres et fortes.
              Comme je n’ai plus de télé depuis 87, tes féministes à buzz journalistique aux cheveux bleus je ne les connais pas, je me base sur du réel et non des fantasmes télévisuels.
              Les féministes que j’ai connu, de sacrées affaires coté cul, toi tu préfères la bout de viande inerte ou la bimbo de la télé réalité.
              Mes références féministes datent des années 70 et je m’y tiens, les caricatures actuelles je les ignore.
              T’es un faible donc je comprends que tu ais peur du fort tout comme t’as peur de l’étranger.
              Si tu n’es pas virile, tu es pédé ou macho, les femmes libres et fortes préfèrent les hommes donc cantonnes toi aux esclaves, qui se ressemblent s’assemblent.


            • vote
              sls0 sls0 29 avril 12:41

              @Joe Callagan
              Ca fait 6 ans que l’on dit qu’Agoravox TV est noyauté par la fachosphère et la complosphère. Je ne m’attends pas à avoir un fan-club.
              Mes propos dérangent ? Mais j’espère bien, ils empêchent le faux de se propager, rien d’idéologique, que de la lutte contre le faux.
              Je ne cherche pas à convertir, je montre le faux pour éviter que les gens normaux ne se laissent entrainer dans une vie de délires.


            • 4 votes
              Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 29 avril 12:46

              @sls0@Conférençovore

              Le terme "féministe" a un sens radicalement différent selon les pays et les époques. Ce qu’on subit en Occident en ce moment, c’est le néoféminisme étazunien, hystérique, frustré et misandre, qui n’a RIEN à voir avec le féminisme des femmes africaines ou celui des artistes indépendantes des années 1920 et 1930. 


            • 6 votes
              Zero9 Zero9 29 avril 13:14

              @sls0 Tu n’empêche pas le faux de se propager, (ça c’est dans tes rêves), tu te ridiculise surtout a chaque fois.


            • 4 votes
              Conférençovore Conférençovore 29 avril 13:14

              @sslow

              Sur ce site et depuis des années, on peut lire les moindres détails de ton existence, du moins celle que tu prétends avoir, détails que tu étales sans aucune pudeur ni virilité d’ailleurs. Les personnes viriles, hommes ou femmes d’ailleurs, n’étalent pas leurs prétendues* conquêtes (ou alors ils le font sous leur véritable identité) et livrent encore moins leurs fantasmes sur des forums publics sous pseudo, fantasme qui, te concernant, ne sont pas toujours reluisants soit dit au passage.
              Bref, personne d’autre que toi n’éprouve le besoin de narrer son intimité à ce point. Je te délivre donc un conseil qui va bcp t’aider à l’avenir ; mets-toi une bonne fois pour toutes dans le crâne que tes idées toutes faites (et d’une binarité confondante de bêtise) sur les autres n’ont rigoureusement aucun intérêt car elles ne reposent sur strictement... rien. 


            • 6 votes
              Joe Callagan Joe Callagan 29 avril 13:16

              @sls0

              Je te l’ai déjà écrit, tes propos ne dérangent personne ! Tu as le droit d’avoir des opinions différentes, le tout est de les exposer raisonnablement. Or, tu es binaire, péremptoire, psychorigide et tu ne cesses d’insulter ceux qui pensent différemment de toi. Sans parler du fait que tu es incapable de prendre du recul et de te remettre en question. Pour un mec de 70 piges, c’est juste hallucinant !

              "je montre le faux pour éviter que les gens normaux ne se laissent entrainer dans une vie de délires."

              Mais pour qui tu te prends le white knight ? Respecte donc le libre arbitre des gens dont celui de choisir et de se planter. Tu es qui pour vouloir diriger les autres vers le bon chemin ? Tu réalises que le facho c’est toi ?

              " ne se laissent entrainer dans une vie de délires"

              Mais t’es complètement ravagé mec ! C’est toi qui vit dans un délire ! Tu viens chier en moyenne 15,07865434567 commentaires par jour, tu t’efforces de poster le premier au pied de chaque article, tout ça pour orienter l’opinion ? Franchement, tu n’as rien d’autre à foutre ? Vraiment rien d’autre ?

              Enfin, pour ce qui est de montrer le faux, tu écris beaucoup de merde à propos du covid et nous sommes plusieurs à t’avoir mis le nez dedans, n’est-ce pas ?


            • 2 votes
              micnet micnet 29 avril 13:23

              @sls0

              « Du fort pour les forts, du faible pour les faibles »

              Avez-vous conscience que c’est un slogan typiquement fasciste ?


            • vote
              sls0 sls0 29 avril 13:31

              @micnet
              Le fascisme ou une dictature c’est donner des moyens de coercition à des faibles aigris.
              J’ai vécu dans une ancienne dictature, ça m’a permis de voir des choses.
              Quelqu’un de fort défend les faibles.
              Ne pas croire que l’emploi de la force est l’apanage des forts, des faibles en groupe c’est bien plus dangereux.


            • 3 votes
              micnet micnet 29 avril 13:46

              @sls0

              « Quelqu’un de fort défend les faibles. »

              Entièrement d’accord avec ceci sauf que c’est en contradiction avec votre com précédent qui hiérarchisait les « forts et les faibles ». En fait j’ai parfaitement compris ce que vous vouliez dire mais comme vous dégainez parfois et de manière pavlovienne le terme de « facho » à toute personne ayant des idées différentes des vôtres, j’ai juste voulu vous montrer qu’on pouvait faire exactement la même chose pour vous. Vous pouvez parfaitement mettre les gens face à leur contradiction sans faire de la reductio ad hitlerum qui se retourne automatiquement contre vous.


            • vote
              louis 30 avril 22:03

              @Joe Callagan
              S’il n’a que 70 piges pour moi c’est un gamin avec les réactions qui vont avec .


            • vote
              Aldo Berman Aldo Berman 29 avril 12:23

              C’est beau de voir les féministes se battre comme un seul homme.


              • vote
                Foulques Nerra 29 avril 17:27

                La mère au foyer, je trouve cela très beau, mais comme homme je n’en aurais jamais financé une.

                Des hommes qui ne veulent plus assurer comme il y a quatre générations, c’est peut-être ça, "le délitement de la société" qui interpelle "nos camarades d’active" ! 

                Entre les féministes et les vieux généraux, on est bien, tiens. 


                • 2 votes
                  micnet micnet 29 avril 23:07

                  Journal de bord des agoravoxiens du 29/04/2021

                  Une nouvelle recrue !


                  Les studios s’agoravox tv : Mais arrête de faire la tronche le Mediag, je t’ai dit que ça ne changera rien pour toi !

                  Le Mediag : Ok patron mais pourquoi vous voulez embaucher quelqu’un d’autre alors ? Vous n’êtes pas content de mon boulot ?

                  Les studios s’agoravox tv : Mais si, arrête de t’affoler, tu continueras à faire ton taf comme d’hab ! Mais l’époque étant ce qu’elle est, il faut qu’on se féminise un peu et c’est pour ça qu’une femme va nous rejoindre et faire équipe avec toi voire plus si affinités). Attends un peu de la voir, la gonzesse elle a ptit cul, j’te dis pas !

                  Le Mediag : ça c’est cool patron ! Mais sinon, c’est quoi ses compétences journalistiques ?

                  Les studios s’agoravox tv : Ben ça j’en sais rien, tu crois quand même pas que je l’embauche pour ses compétences ? 

                  Le Mediag (riant jaune) : Vous êtes quand même un sacré macho patron !

                  Les studios s’agoravox tv : Hé ho ça va ! T’es bien un trouduc de ta génération à réagir comme une pucelle frigide pour un rien. Ceci dit, comme je te l’ai expliqué, j’ai pas vraiment le choix, je suis un peu obligé de féminiser les troupes si je veux avoir les bonnes grâces du gouvernement. Je vais même devoir imposer aux rédacteurs d’agoravox d’adopter l’écriture inclusive pour les prochains articles. C’est le prix à payer pour qu’on nous laisse un minimum de liberté sur les réseaux sociaux en ce moment.

                  Le Mediag (choqué)

                   : Hein alors tout ça pour ça ? Mais patron, vous n’allez pas céder au politiquement correct tout de même ? Au contraire, il faut qu’on continue à rester ce que nous sommes sur agoravox, il faut qu’on défende un max la liberté d’expression et qu’on continue à publier des articles que personne d’autre ne publie.

                  Les studios s’agoravox tv : Ah ouais...ouais c’est pas con ce que tu dis en y réfléchissant. Tiens maintenant que j’y pense, c’est vrai qu’il est grand temps de poser enfin les questions qui fâchent. D’ailleurs, j’ai quelques idées d’articles qui me viennent, du genre "est-ce que la pauvreté en Afrique est corrélée au QI de la population ?" ou bien encore "y a-t-il des traces de zyklon B dans les chambres à air de vélo ?" ou tiens encore mieux un sujet à la mode : "Trop de vieux dans les Ehpad, Le Pfizer est-il la solution finale ?"

                  T’en penses quoi ?

                  Le Mediag : Attendez patron, je note tout ça !

                  Les studios s’agoravox tv (soupirant)  : Mais non couillon, t’as pas compris que je me fous de ta gueule ? Je viens de t’expliquer qu’on est sous les radars des autorités. Si on veut qu’Avox tv continue à fonctionner un minimum, faut qu’on se la joue profil bas ! J’ai pas le choix, qu’est-ce que tu veux que j’y fasse ? Donc faut par exemple qu’on applique la parité. Et puis j’y vois aussi un intérêt, la ptite nouvelle a un énorme avantage sur nous : vu comme elle est gaulée, le prends pas mal hein, et bien elle pourra profiter de ses ’avantages’ pour avoir des infos auprès des gros bourrins de ce site bien plus facilement que toi ! Mais t’inquiète, tu seras avec elle sur le terrain pour la briefer. Mais fais gaffe car faut que je te prévienne : la miss est du genre féministe un poil susceptible, écolo-bobo et altermondialiste. Bref, elle coche toutes les cases de la chieuse moderne, donc avant de pouvoir la choper, va falloir que tu sortes les rames mon gars ! D’ailleurs elle devrait pas tarder à arriver.

                  Quelques minutes après, on frappe à la porte. Une belle jeune femme d’environ 25 ans entre dans la pièce. 

                  Les studios s’agoravox tv  : Bonjour et bienvenue parmi nous ! Je vous présente votre partenaire ici présent qui représente le Mediag et avec qui vous allez faire équipe lors des reportages. Le Mediag, je te présente ta nouvelle partenaire qui sera ’La Mediaguette’. Vous aurez rapidement l’occasion de faire connaissance très vite puisque, comme vous le savez, nous entrons bientôt en campagne présidentielle et que l’un de nos commentateurs se présente à l’élection suprême. Il y aura de quoi faire !

                  Le Mediag (un peu intimidé)

                   : Bienvenue La Mediaguette et ravi de faire équipe avec toi !

                  La Mediaguette (esquissant un sourire ironique)

                   : Tout le plaisir est pour moi mais si je peux me permettre un petit conseil préliminaire, c’est pas la peine de mater mes seins, ils n’ont malheureusement pas le sens de la vue, donc tu auras plus de chances de communiquer avec moi si tu me regardes dans les yeux !

                  Le Mediag pique un fard 

                  Les studios s’agoravox tv (éclatant de rire) : Et ben je sens que vous allez super-bien vous entendre tous les deux ! Sois pleinement rassurée La Mediaguette, Agoravox, et moi tout particulièrement, sommes très soucieux de l’égalité homme/femme et je veillerai personnellement à ce qu’aucun propos ou comportement inapproprié de type misogyne n’advienne. C’est notre politique et nous y tenons beaucoup. Bon et bien je suis ravi que vous fassiez équipe et j’ai hâte de vous voir tous les deux à l’oeuvre très prochainement.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès