• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Drogue, la fin de la prohibition

Drogue, la fin de la prohibition

Après 40 ans de guerre à la drogue, le constat est sans appel : partout dans le monde, la chasse aux trafiquants et la répression du consommateur sont un échec. Le temps est venu de réfléchir à d'autres solutions : supprimer la prohibition, légaliser le cannabis, voire les drogues dures comme au Portugal ? Le mouvement est en marche. L'Uruguay, l'Espagne, et aux Etats-Unis, le Colorado et l'Etat de Washington ont légalisé sous conditions. Et bientôt Genève ? Un groupe interpartis travaille sur la légalisation du cannabis récréatif.

 

Tags : International Drogues




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • 20 votes
    Arnaulde Schwarzandgueguerre L’Equatorien 29 avril 2014 15:37

    La prohibition exagérée du cannabis est incompréhensible si on ne tient pas compte des intérêts divers qui nous dépassent dans les sphères politiques ou mafieuses, ce qui est un pléonasme proche de l’orgasme. Car pour ces élites cette plante bénie des dieux a un gros défaut, elle est gratuite et facile d’entretient, accessible à tout un chacun, si on autorisait sa culture.
    ^
    Je ne vais pas énumérer ici toutes les qualités thérapeutiques mais aussi matérielles de cette plante, le chanvre femelle indienne, honie à tord et à travers par les marchands de mort en tout genre, et surtout les producteurs d’antidépresseurs qui s’en frottent les mains autant que le vagin pour les plus féminins d’entre eux.
    ^
    En effet, le thc utilisé à bon escient est un antidouleur efficace pour bien des maux notamment musculaires que l’on traite à coups de cortisone aux effets secondaires monstrueux, surtout chez les femmes qui veulent maintenir une ligne digne des magazines. Que dire de ses propriétés anti dépressives hautement efficaces, à la manière du chocolat noir qui favorise la production de sérotonine et régule les humeurs, à la condition siné quanone de chez Danone que l’on n’en abuse pas sinon on ne devient pas non plus forcément un paranoïde névrosé schizophrénique et délirant comme ne manqueront pas de tonner en coeur les partisans d’une droite très à droite plutôt qu’adroite. 
    ^
    Non mes chers lecteurs, on ne bascule pas fatalement dans les drogues dures si on s’amuse à fumer un spliff par inadvertance dans une cours de récré au détour d’un peuplier à l’abris des regards professoraux pour éviter la fessés des préaux. J’en suis un témoin plus ou moins vivant, fumeur depuis 20 ans au moins, mais blessé par le stress grandissant des cités occidentales qui devraient revenir vers une philosophie plus orientale, si les amérindiens n’avaient pas tous été massacrés on serait tous au calumet plutôt qu’au whisky écossais ou à la gnole frelatée des supermarchés d’opérette qui vont jusqu’à proposer de la vinasse en bouteilles plastiques.
    ^
    C’est comme toute bonne chose, l’abus est à déconseiller fortement pour ne pas passer du côté obscur de la folie, évidemment, je ne vais pas masquer les effets que peuvent ressentir certains con sommateurs débridés qui n’ont que le bédeau à la bouche du matin au soir et du soir au matin jusqu’à ne plus connaître de frontière entre l’état défoncé et la lucidité.
    ^
    Fumez responsable, fumez peu mais fumez bien faites honneur à ce proverbe comme on dit chez moi : Grow a hemp and make my day !
    ^
    Peace and pas forcément love parce qu’on est pas tous des bob marley non plus, faut arrêter les amalgames douteux.


    • 12 votes
      stabilob0ss stabilob0ss 29 avril 2014 17:38

      Ce qui est lol c’est de penser que le cannabis maintient la paix sociale.
      Et que c’est à cause de ca que les gens vont pas se foutre dans un mur de CRS.
      Ca c’est de la logique niveau -1, venant de quelqu’un qui sait pas de quoi il parle.
      .
      La télé est légale, bien plus efficace et un bien plus juste coupable.

      Et puis bien sûr, vu il y a les trolls sur internet, qui cassent tout. Je ne dis pas ca pour vous, mais il est difficile d’exprimer un raisonnement la ou on peut parler sans se taper toute la clique de missionnés et leurs foutages de gueule live.


    • 5 votes
      Grégory Dubois gregodub 30 avril 2014 01:54

      Personnellement je dirais deux choses sur le cannabis : 


      – Selon des statistiques parues dans des articles il y a quelques années, il apparaissait que les pays européens les plus pénalisants sur le cannabis, comme la France et l’Angleterre, étaient ceux où l’on en consomme le plus ! Et les pays les plus ouverts sur la question, comme les Pays-Bas, ... , l’inverse (ce qui m’avait assez surpris). Ceci dit, si l’on considère l’aspect banalité chez les uns, versus interdit chez les autres : On peut très facilement se dire que l’aspect prépondérant expliquant cette différence est sans-doute l’envie de transgression supplémentaire qu’on a chez les plus réprobateurs.

      - Je suis belge et me suis rendu pas mal de fois au "plat pays" (non pas le mien, celui des tulipes). Croisant assez souvent des français sur place, j’ai toujours été surpris de voir à quel point le côté "braver un interdit" rendait la chose excitante pour eux, limite le reste comptait à peine. Et ça les amenaient à se taper souvent quand même pas mal de bornes... pour quelques joints ! Alors que pour moi (la Belgique n’est pas très sourcillante sur le cannabis pour conso personnelle), c’était plutôt juste comme d’aller me relaxer quelque part et me changer un peu les idées (je n’y voyais presqu’aucune transgression) !

      Bref interdire, je n’y crois pas trop pour les drogues douces (même si l’échec des "guerres contre les drogues" s’explique par d’autres aspects, comme la corruption et le mensonge des soi-disants guerriers anti-drogues et/ou de leur acolytes). 
      Je crois davantage au contrôle des sources, à une espèce de banalisation-information-marginalisation conjointe sur ce genre de pratiques (et au maximum d’honnêteté sur ces sujets).


      Pour le reste, il faut mieux s’informer, entre ce qu’on veut bien nous dire de la lute et ce qui est vraiment, il y a un monde : 

      Il y a beaucoup de mensonges d’états sur ces sujets. La guerre contre la drogue des USA, c’était du vent sachant que le premier trafiquant de cocaïne mondial, c’est la CIA. Donc cette prétendue "guerre" de Nixon, ça leur a juste permis d’éliminer des concurrents en Amérique du Sud, pour gagner plus d’argent sur ce trafic. Et il y a d’autres trafics de drogues gérés par la CIA, comme l’héroïne en Afganistan, ... (fléau actuel, qui s’est développé après leur intervention). 
      Le trafic de drogue est un pan complet de l’économie Américaine, il est inféodé au système bancaire de Wallstreet, qui en permet le blanchiment de l’argent par diverses manip financières. 
      Bref, les présidents qui s’acharnent contre la drogue, le nez bourré de poudre et/ou les poches remplies d’argent sale face au peuple, ça me fait juste bien rigoler.
      Enfin, il n’est au minimum de secret pour personne qu’il y a énormément de coco (...) qui circule dans les milieux aisés et de pouvoir. Voilà qui devrait déjà susciter certaines questions. Questions d’ailleurs d’un autre ordre, qui finalement se réduisent à : 

      Faut-il encore cautionner ce système... mondial ?!

    • 2 votes
      robert biloute 29 avril 2014 20:21

      Une vraie "politique" de prévention serait possible tout simplement si notre culture n’était pas si couarde.
      On rejette le cannabis sans discussion, on raconte aux gamins je ne sais quelle connerie (cf. la masturbation rend aveugle, on change pas les vieilles recettes), résultat : ils fument un joint et se rendent compte qu’on leur a raconté des conneries.
      Dans le même temps, on ne les a pas alerté des *vraies* difficultés liées à la consommation de cannabis, évidemment vu qu’on y connait rien, c’est interdit, c’est caca.
      Donc il se jette là dessus comme une bonne manière de faire chier les parents qui n’y connaissent rien. Sauf que du coup, eux non plus n’y connaissent rien, et tombent dans les pièges inhérents à toute substance psychotrope.
      Si le cannabis était légal, comme l’alcool, ça n’empêcherait pas quelques gamins de fumer en douce, mais ça n’empêcherait pas non plus aux parents de leur foutre une baffe si ils sont trop jeunes : "mon ptit gars, je sais ce que c’est, et t’es trop jeune pour matriser, trop jeune niveau neuronal, on verra ça plus tard et dans des bonnes conditions".


    • 7 votes
      Piloun Piloun 29 avril 2014 15:57

      Et voilà le prochain grand débat en France, après le mariage pour tous, la légalisation de la drogue(viendra surement ensuite l’euthanasie, la gpa et je ne sais quoi d’autre). En attendant les mafieux qui nous gouvernent n’auront pas à répondre et débattre des vrais problèmes de notre pays, chomage, immigration, dettes, appauvrissement, etc Mais c’est pas grave le peuple pourra se droguer en toute légalité et ainsi oublier dans quel cauchemar économique et social nous allons plonger nos enfants.


      • 4 votes
        pegase peQase 29 avril 2014 16:38

        Surtout que beaucoup de jeunes en consomment abusivement et mélangent avec de l’alcool ...

        Tu leur pose une question, ils répondent à moitié à côté un œil à droite et l’autre à gauche  smiley


        Je crois que la retraite il va falloir la payer nous même !


      • 8 votes
        jeanpiètre jeanpiètre 29 avril 2014 16:40

        Vos remarques ne peuvent que faire sourire dans un pays dont la grande force exportatrice et l’image de marque sont faites d’alcool (de qualité bien sûr).


      • 3 votes
        stabilob0ss stabilob0ss 29 avril 2014 17:10

        Non je pense pas. Trop de gens vivent des revenus de ces trafics sans norme, sans plainte, sans concurrence non nettoyable. Et je parle pas des dealers.
        .
        Rappelez vous celle là. ( Florence Lamblin )
        .
        Il y a la partie visible de l’iceberg, celle qu’on voit, petite. Et puis tout ceux qui se font pas toper, et c’est pas 90% de l’ensemble.


      • 8 votes
        calem 29 avril 2014 16:26

        Guerre contre la drogue ! 

        Depuis 2001 l’Afghanistan a multiplié sa production d’héroïne par 40. Ils ont tués des milliers d’Afghans, mais les champs de pavots qui se multipliaient ils les encourageaient. Il y a seulement un combat contre les petits trafiquants.
        Qu’on arête de nous dire qu’il y a un combat contre la drogue comme il y a un combat contre le terrorisme islamique.
        Quand c’est fructueux, pourquoi s’en priver ?
        La Suisse pionnière pour la légalisation de la drogue mais également pionnière dans le blanchiment de ce trafic. 

        • vote
          Haze Haze 29 avril 2014 16:39

          On pourrait refaire ici encore et toujours le débat sur le cannabis, comme on l’avait fait il y a quelques temps lors d’un précédent article, mais ceci ne mène jamais à grand chose.
          Quand à la légalisation, ca ne va dans les faits rien changer du tout puisque la consommation de cannabis est déjà " légale ". Seul les vendeurs sont réprimandés ; le consommateur jamais, et rien de plus simple que de s’en procurer ou d’en faire pousser soi même.
          Même chose pour les drogues dures, la coke se trouve dans n’importe quelle soirée, que l’ont soit en soirée canal + à Paris ou dans n’importe quel club en province. Le seul bémol c’est sont prix qui est clairement pas donné. Heureusement pour les moins fortunés, on peut trouver encore plus facilement de la MD ( MDMA ), ecsta ect ... en général pas besoin de chercher, elle vient à vous.
          Pour des trucs plus psyché, les champignons sont eux aussi très facile à trouver ; pour ce qui est des acides types LSD, là en général il faudra quand même connaitre quelques personnes ou aller en teuf et là c’est à volonté.
          Bref, rien de plus simple que d’en acheter et d’en consommer, yen a pour tous les goûts en France ; et je n’ai aucun souvenir d’une personne ayant eu un quelconque problème judiciaire pour cela, hormis en cas de conduite.
          Le grave problème de tous cela est bien sur la dépendance, qui varie énormément en fonctions des personnes, et de tous les problèmes subits.
          Certains en sortent vite, d’autres jamais... Mais en fin de compte, ca n’a jamais rien produit de bénéfique !
          Quant à savoir si le cannabis mène à la consommation de produits plus forts et dangereux, cela ne fait aucun doute, même si c’est une minorité qui est concernée.


          • 5 votes
            stabilob0ss stabilob0ss 29 avril 2014 17:04

            "Quant à savoir si le cannabis mène à la consommation de produits plus forts et dangereux, cela ne fait aucun doute, même si c’est une minorité qui est concernée."
            .
            C’est contradictoire. Il n’y a pas a tirer de jugement global alors que seule une minorité est concernée. C’est donc faux. De toute manière je m’inscris totalement en faux vis à vis de cet argument. C’est plus une affirmation a fort parti-pri, genre la diabolisation en forme de technique habituellement usée par des malhonnêtes, qu’une évidence.
            .
            Je n’ai jamais constaté qu’une personne qui fume du cannabis ait besoin d’aller plus loin, se fracasser la pensée et décupler son énergie, puisque le cannabis n’est en rien ce produit. Ces gens là, ne sont pas des fumeurs de cannabis, mais des toxicomanes, des polytoxicomanes d’ailleurs, qui fumeraient/goberaient n’importe quoi. Des touristes du joint, de passage vers d’autres contrées leur convenant davantage, pour l’instant sur un joint faute d’autre chose, en pit-stop ou par erreur.
            .
            Votre conclusion est donc assez surprenante, d’autant plus que vous semblez connaitre le sujet, du moins sur la facilité de se procurer tel ou tel truc.


          • 1 vote
            Haze Haze 29 avril 2014 17:11

            Stabilo, tu n’a pas compris ma phrase.
            Je dis que toutes les personnes consommant des drogues dures ont commencé par le cannabis. J’ai bien dit que c’était toutefois une minorité, car fort heureusement, la grande majorité des consommateurs de cannabis ne vont pas plus loin.
            Désolé de ne pas m’être fait comprendre.


          • vote
            Haze Haze 29 avril 2014 17:13

            J’aurais pu rajouter " cannabis et alcool. "


          • 3 votes
            stabilob0ss stabilob0ss 29 avril 2014 17:21

            Je te tutoie donc :)
            Là, en fait tu dis la même chose que moi, et je suis donc ..... d’accord, bien sûr.
            .
            Mais j’insiste, ce que tu as écris en premier, n’est pas du tout la même chose :
            .
            " Quant à savoir si le cannabis mène à la consommation de produits .... "
            .
            Ce n’est pas le cannabis qui mène à, mais l’usager qui passe de à, de sa propre initiative de part ce qu’il cherche. Et ce qu’il cherche n’a en aucun cas été induit par le cannabis.


          • 3 votes
            robert biloute 29 avril 2014 20:23

            100% des toxicos ont bu de l’eau plus d’une fois dans leur vie.


          • 4 votes
            jeanpiètre jeanpiètre 29 avril 2014 16:54

            a qui profite la prohibition ?

            la france a bati sa paix sociale sur l’alcool, qui est un produit double tranchant
            le cannabis est parfait pour créer un peuple docile et indolent, un salarié exécutant sans revendications.
            problème, cela assecherait toutes les caisses noires des banques et des partis, d’ou un certain manque à gagner et une lenteur législative basée sur de faux prétextes de santé publique (cf bouffe industrielle, pollution, torsions des pharmacologues etc...)
            la france comptait 100 morts des conséquences de l’intoxication alcoolique (le p’tit canon) pour 3 en Allemagne en 1914.
            elle est encore championne du monde de la drogue , celle ci est généralement délivrée sur ordonnance par quelqu’un qui a fait 9 ans d’études pour s’occuper de notre "santé".

            • 2 votes
              robert biloute 29 avril 2014 20:25

              non, le soma ça sera prohibition + brevet sur le THC avec amélioration génétique et manipulation chimique, terminé les jolies plantes qui ne faisait de mal à personne.


            • 6 votes
              Lisa Sion Lisa Sion 29 avril 2014 18:49

              Bonjour,
              il y a plus dure que la drogue, il y a la répression !
              Il y a mieux que de fumer de l’herbe, c’est l’infuser ou la cuisiner.
              Seringue, héroïne sont des paradis artificiels d’origine médicale
              alors que l’herbe est d’origine naturelle et rustique...
              Il y a mieux que l’autorité centrale, c’est se dominer.
              Les politiques ne sont pas la solution mais le problème !
              http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/exhibition-prohibition-68331


              • 2 votes
                ffi 29 avril 2014 20:46

                Je te conseille les amanites phalloïde, c’est aussi 100% naturel...


              • 4 votes
                darion ben gourvid 29 avril 2014 23:09

                 smiley smiley
                Oui mais on peut en prendre qu’une fois...

                Ca me rappelle une vanne de Coluche je crois :

                "TOUS les champignons sont comestibles. Certains une fois seulement."


              • vote
                wendigo wendigo 29 avril 2014 18:50

                Soma nous voila !!!


                • 1 vote
                  jeanpiètre jeanpiètre 29 avril 2014 19:58

                  le soma est le ciment de toute société complexe


                • 2 votes
                  ffi 29 avril 2014 20:51

                  Ce n’est pas parce que la prohibition ne marche pas qu’il faut légaliser.
                   
                  Est-ce que la légalisation du Tabac fait refluer sa consommation ? Non.
                   
                  Le seul truc, c’est de ne pas commencer. La drogue, y compris le cannabis est une saloperie. Le cannabis en particulier augmente sensiblement les risques de schizophrénie. Je ne vois donc pas l’avantage de légaliser le cannabis, si c’est pour faire augmenter le nombre de malades mentaux.


                  • 6 votes
                    Qabs 29 avril 2014 23:41

                    Toi t’es un bon ...
                    " Le cannabis en particulier augmente sensiblement les risques de schizophrénie"
                    Sort moi une seule vrai étude ! sinon, moi je te dis que la schizophrénie vient d’un empoisonnement par métaux lourds ...
                    Et sur le coup, j’ai bien plus de chance d’avoir raison ...
                    "Je ne vois donc pas l’avantage de légaliser le cannabis, si c’est pour faire Augmenter le nombre de malades mentaux."
                    Ah bon, c’est interdit depuis 1937 en france, ca c’est sur !
                    On as jamais eu autant de malades mentaux, ca, c’est encore plus sur !
                    Qu’es qu’il ne faut pas lire ...
                    En fait, tu as raison,
                    Continuons a coup d’antidépresseurs, ca va passer ...
                    En plus, c’est remboursé ...
                    Automatic ...


                  • 1 vote
                    toofik 29 avril 2014 21:21

                    Ce reportage porte surtout sur la consommation d’héroïne, il montre le pragmatisme dont font preuve certains pays face à ce fléau et les bons résultats obtenus grâce à ces choix politiques, et bien sûr la France est montrée du doigt pour son dogmatisme et sa rigidité.

                    Le cannabis est évoqué dans le reportage car le débat est revenu sur le devant de la scène politique suisse depuis la légalisation au Colorado.


                    • 4 votes
                      darion ben gourvid 29 avril 2014 23:32

                       Allez, voilà mes propositions pour redresser cette législation lamentable qui en France est responsable du plus grand taux de consommation de cannabis chez les jeunes de moins de 16 ans dans toute l’Europe, devant les Pays-Bas !! une catastrophe, grâce à nos législateurs incapables, lâches, ou corrompus (de plus en plus de gens de tous niveaux sociaux sont clairement pour une évolution de nos crétins élus sur le sujet). Donc :

                      -Autorisation de cultiver deux plants par an pour des adultes libres, majeurs et vaccinés.

                      -Consommation uniquement dans des espaces privatifs (logements et évènementiels)

                      -Hyper-prévention pour les jeunes qui pensent qu’on peut commencer à fumer des joints à 13 ans sans se bousiller le cerveau.

                      -20 ans de prison ferme sans remise de peine pour les enculés qui vendent du shit à des gamins dans les collèges et lycées.

                      Et si les législateurs se font pousser des couilles, on peut organiser la production et la vente de produits dérivés (au bas mot des centaines de milliers d’emploi et surtout la plus grande partie impossible à délocaliser) et utiliser les bienfaits de cette plante pour produire des médicaments beaucoup moins nocifs que ceux de Big Pharma actuellement (merci le trou de la Sécu).

                      Quant aux considérations "le cannabis ça abrutit la populasse ou le vin aussi", on s’en fout. C’est pas les substances qui font que les populations s’auto-déterminent ou à la limite il n’y en a qu’une, la nourriture : quand on a plus rien à bouffer, on peut commencer à péter les plombs. Sinon, personne fera la révolution pour ou par le cannabis pas plus que pour ou par l’alcool, pas plus que pour ou par la télévision, rien n’est aussi simple.


                      • 1 vote
                        stabilob0ss stabilob0ss 30 avril 2014 15:00

                        S’il faut pas se mentir, et bien c’est mal barré.
                        .
                        Décréter que certains arguments sont des arguments de drogué est un réflexe condescendant grotesque..... Vos évidences n’ont de sens que sur votre pré-carré idéologique.


                      • 1 vote
                        stabilob0ss stabilob0ss 30 avril 2014 15:00

                        J’oubliais, point à la ligne.


                      • 3 votes
                        Nigari nigari 30 avril 2014 01:21

                        Le but final étant que la cocaïne devienne aussi accessible que du tabac, tout simplement..... C’est le NWO.

                        .
                        USA : Le trafic de cocaïne est sponsorisé par les gouvernements successifs


                        • 2 votes
                          Lisa Sion Lisa Sion 30 avril 2014 07:04

                          dit elle en se sniffant son mouchoir...


                        • 2 votes
                          thierry3468 30 avril 2014 05:37

                          Une société complètement défoncée et surtout totalement dépendante de certaines substances .....Un rêve pour tous ceux qui aspirent à installer une dictature




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

toofik


Voir ses articles


Publicité





Palmarès