• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Droit de manifester en Macronie : entre répression judiciaire et violences (...)

Droit de manifester en Macronie : entre répression judiciaire et violences policières...

  • L’ONG Amnesty International vient de sortir un rapport sur l’état du droit de manifester en France. Le constat est accablant pour le pouvoir. Entre les violences policières et la répression judiciaire, tout est fait pour décourager les gens qui voudraient descendre pacifiquement dans la rue.

 

Le 29 sept. 2020. Amnesty International dénonce les entraves à la liberté de manifester en France

 "Aujourd'hui, on peut être arrêté voire condamné pour avoir scandé un slogan ou peint des banderoles."
Dans un nouveau rapport, Amnesty International estime que la liberté de manifester est menacée en France. (Brut)

 

Le 30 sept. 2020. DROIT DE MANIFESTER : AMNESTY INTERNATIONAL ÉTRILLE MACRON

L’ONG Amnesty International vient de sortir un rapport sur l’état du droit de manifester en France. Le constat est accablant pour le pouvoir. Entre les violences policières et la répression judiciaire, tout est fait pour décourager les gens qui voudraient descendre pacifiquement dans la rue.

Anne-Sophie Sempere, chargée de plaidoyer pour Amnesty France résume le rapport d’une soixantaine de pages ainsi : “De manière très schématique, il y a deux moyens d’entraver le droit de manifester : Il y a tout ce qui relève du maintien de l’ordre et donc de l’usage illégal, excessif de la force. On peut avoir peur de se rendre en manifestation parce qu’on ne veut pas être sous les gaz lacrymogènes ou les tirs de LBD. Puis le deuxième aspect, c’est ce qu’on dénonce dans ce rapport, c’est tout ce qui relève des poursuites et des arrestations de manifestants. Et donc de l’utilisation du droit pénal contre des manifestants pacifiques. Aujourd’hui, ces deux tendances existent en France. Ce constat est inquiétant”.

Le rapport dénonce l’arsenal de lois répressives, et souvent contraire au droit international, mises en place depuis quelques années pour museler les mouvements sociaux. Délit de dissimulation de visage, délit de groupement en vu de commettre des violences, gardes à vues abusives, outrage. Toutes ces infractions aux définitions vagues conduisent à l’arbitraire policier. Ce rapport est la première étape d’une campagne mondiale appelée “Eyes on France”. Une pétition a également été mise en ligne. Son objectif est de faire pression sur les autorités et les obliger à respecter le droit de manifester. (Le Média)

Le rapport complet ("La loi comme arme de répression des manifestants pacifiques en France") : https://amnestyfr.cdn.prismic.io/amnestyfr/b8677a48-c72b-4b52-a21e-eb86ee0f26fb_AI_Rapport_Droit+de+manifester+en+France_FR.pdf

La pétition : https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/petitions/manifestants-pas-criminels

 

Le 22 sept. 2020. David Dufresne, du maintien de l'ordre aux violences policières

Dans son film “Un pays qui se tient sage”, en salles le 30 septembre, David Dufresne interroge le maintien de l’ordre en laissant parler les victimes de la répression policière qui ont émaillé le mouvement des Gilets jaunes. Analyse d'images avec un ex-journaliste touche-à-tout à l’esprit punk, qui oppose au formatage des chaînes info la pluralité des voix et des images. (Telerama)

 

Le 29 sept. 2020. Les trois piliers du film de David Dufresne sur les violences policières

À partir du mercredi 30 septembre, le journaliste propose au cinéma son documentaire "Un pays qui se tient sage" sur les violences policières et l'usage de la force par l'État. Le documentariste, également auteur d’ouvrages sur le maintien de l’ordre, explique au micro du HuffPost les piliers sur lesquels repose la force d’un film et d’un tournage savamment réfléchis. (LeHuffPost)

 

Le 8 avril 2019. Gilets jaunes : la vie d'après des éborgnés

Ces gilets jaunes ont perdu l'usage d'un oeil en manifestation, des blessures qui se sont retrouvées au coeur des accusations de violences policières depuis novembre. Alors que le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner recensait le 4 avril 209 enquêtes portant sur des soupçons de violences commises par les forces de l'ordre, cinq manifestants racontent la blessure et ses séquelles. (Le Parisien)

 

Le 27 février 2019. GILETS JAUNES : LES BLESSÉS QUI DÉRANGENT

Ils ont perdu un œil, une main, un bout de visage, ou leurs dents. En une fraction de seconde, leur vie a été bouleversée, parfois brisée parce qu'ils marchaient pacifiquement au sein ou aux abords d'une manifestation. Ils sont plus de 2000 selon les chiffres officiels à avoir été blessés par les forces de l’ordre pendant les manifestations des gilets jaunes.
Nous sommes allés à la rencontre d’une trentaine de ces blessés graves à travers la France au cours des dernières semaines. (Le Vent Se Lève)

 

Le 1er février 2020. « Allô la police, ils vous achètent, ça crève les yeux ! »

Un montage d’Adrien AdcaZz pour QG au sujet des violences policières depuis le début du mouvement des Gilets jaunes jusqu’au mouvement social aujourd’hui. (QG TV)

 

Le 11 septembre 2020. Violences policières : ensauvagement politique - #DATAGUEULE 99

À peine installé à Matignon, le nouveau Premier Ministre Jean Castex faisait de la sécurité de ses concitoyennes et concitoyens l'une ses grandes priorités. Gérald Darmanin, Ministre de l'Intérieur, lui a vite emboîté le pas, évoquant notamment une "crise d'autorité" et un dangereux "ensauvagement d'une certaine partie de la société". En face, la question des violences policières, malgré de multiples manifestations, reste toujours sans réponse claire. Il faut dire que cette bonne vieille insécurité fait bien plus recette lorsqu'il s'agit de communication politique. Mais regardons de plus près ce que produit la réponse sécuritaire qui l'accompagne depuis près de 20 ans. Et si l'étendard sécuritaire agité si énergiquement cachait une profonde incapacité à se saisir collectivement de questions avant tout sociales ? (Data Gueule)

 

 

La liste des violences policières sur des manifestants est interminable...

Le 28 janvier 2019. (Le Parisien) Jérôme Rodrigues blessé à l'œil : le récit minute par minute

Le 11 décembre 2019. (Le Monde) Enquête : comment la police a éborgné le « gilet jaune » Manuel le 16 novembre à Paris

Le 14 décembre 2018. (Konbini) Antoine, victime d'un tir de flash-ball

Le 23 février 2020. (Brut) Violences policières : comment en est-on arrivé là ?

Le 30 janvier 2020. (Le Média) LA VIOLENCE POLICIÈRE SE DÉCHAÎNE CONTRE LES POMPIERS
...

(La liste des responsables condamnés pour ces violences ne doit pas contenir grand chose, sinon rien...)

 

Tags : Politique Justice Témoignage Manifestation Police Violence Emmanuel Macron Gilets jaunes




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    



    • 5 votes
      hase hase 3 octobre 21:09

      Merci ! enfin c’est une façon de dire que je suis passée ! puisqu’on ne peut pas voter l’article !


      • 9 votes
        Clocel Clocel 4 octobre 14:19

        Questions :

        Pourquoi y a-t-il autant de "démocrates" alors qu’il reste si peu de "démocratie" ?

        Serions-nous mûrs pour un régime totalitaire ?

        Je pense que la plupart des zombis se plaisent en stabulation libre, la liberté fait peur aux animaux domestiqués que nous sommes devenus de notre "plein gré" :

        Éducation nationale + médias = résultat actuel.

        Les "révolutionnaires" qui militaient pour l’accès au dortoir des filles ont gagné !

        Bravo les branleurs ! 15 siècles de civilisations foutus à la poubelle par des imberbes manipulés...


        • 6 votes
          crow crow 4 octobre 15:03

          Hitler l’a voulu ? Merkel l’a fait !


          • 2 votes
            Et Hop ! 5 octobre 13:22

            @crow

            Je ne vois pas le rapport avec Hitler qui bénéficiait d’un très fort soutien populaire et qui a sorti l’Allemagne d’une crise économique monstrueuse (inflation à 3 000 %, chômage massif non indemnisé).


          • vote
            crow crow 6 octobre 05:38

            @Et Hop !
            Je pensais à la privation des libertés et la soumission par la peur des représailles, la délation et les œilletons de portes tant scrutés, aux SA de la bonne idéologie aussi. Je pensais également à la discipline et la prise en charge par l’Etat des jeunes enfants conditionnés dans les Hitlerjungen ou Jungvolk, où l’ordre et la discipline militaire étaient réglés comme le papier d’une musique wagnérienne. Bref, Je pensais notamment à cette ambiance martiale généralisée, l’autorité poussée à son extrême dans laquelle chaque individu n’est qu’un matricule, un sacré numéro qui ne rit plus de lui-même et bosse pour alimenter le gaspillage totalitaire devenu mondial. 


          • 2 votes
            Super Cochon 6 octobre 19:37

            @Et Hop !
            .
            .
            Si AH pouvait revenir !
            .
            .
            .


          • vote
            pegase pegase 7 octobre 11:15

            @Et Hop !
            et qui a sorti l’Allemagne d’une crise économique monstrueuse (inflation à 3 000 %, chômage massif non indemnisé).

            Ce n’est pas A.H qui a sauvé l’Allemagne avec ses petits poings, ce sont les banquiers et les industriels allemands et anglo-saxons qui en ont décidés ainsi à cause du bolchévisme stalinien qui poussait très fort .....

            pour info le camp de Dachau a été installé en 34-35 afin d’interner les prisonniers politiques, la plupart étant des opposants communistes ..


          • vote
            pegase pegase 7 octobre 11:42

            @Super Cochon
            -
            Vous ne pouvez pas dire ça smiley

            c’est trop grave ce qui s’est passé, et ce qui se passe encore aujourd’hui ....

            à mon avis vous n’avez pas encore pris assez de recul par rapport à l’histoire et aux évènements, on ne peut pas dire des choses pareilles, c’est IMPOSSIBLE ...

            C’est comme dire l’européisme c’est bien, le macronisme c’est bien, alors que l’union européenne a ses racines dans le nazisme, à l’origine l’Union Européenne était un plan anglo-saxon, Hitler n’était que leur homme de paille pour la créer, il a voulu prendre ce plan à son propre compte et ils l’ont débarrassé, comme Bonaparte en son temps ...

            La seule position "tenable" dans cette histoire, pour un français patriote, c’est celle de De Gaulle, en tout cas pas celle de Hitler !

            ou alors il faudrait être fou ou inconscient smiley


          • 3 votes
            Norman Bates Norman Bates 7 octobre 11:58

            @pegaz la tremblote

            "à mon avis vous n’avez pas encore pris assez de recul par rapport à l’histoire et aux évènements, on ne peut pas dire des choses pareilles, c’est IMPOSSIBLE"

            A mon avis c’est celui qui se dit "traumatisé" par rapport à l’Histoire qui souffre (horriblement) d’un manque de "recul"...


          • 3 votes
            Norman Bates Norman Bates 7 octobre 12:00

            Oui oui, c’est uniquement à cause du "bolchévisme stalinien" que le peuple allemand crevait la dalle...
            Il n’y avait personne d’autre... smiley


          • vote
            pegase pegase 7 octobre 15:28

            @Norman Bates
            -
            Ils crevaient la dalle faute à leur défaite en 14-18, en tout cas pas par la faute des français ...

            Dois je vous rappeler qu’ils nous ont joué le même tour en 1870 ,

            La France doit céder l’Alsace-Lorraine à l’Allemagne. Belfort qui ne se rend que le 18 février, est laissé à la France (territoire indépendant). Celle-ci doit verser un tribut de 5 milliards de francs-or en versements échelonnés.

            Source : https://fr.vikidia.org/wiki/Guerre_franco-prussienne_de_1870-1871


          • 3 votes
            Norman Bates Norman Bates 7 octobre 17:02

            Ah le monde merveilleux de pegaz la tremblote...

            C’est un peu ça :

            https://www.youtube.com/watch?v=KdZMUt0Wg5A

            Régalez-vous... smiley


          • 4 votes
            Parrhesia 5 octobre 11:17

            Le droit de manifester, c’est effectivement un droit appréciable !

            Mais si nous parlions un peu du "droit" de voter intelligemment...

            Quid du droit de voter intelligemment  ?????????

            Car ce droit de voter intelligemment, s’il n’était pas disparu de nos esprits de débiles hexagonaux, devrait en principe nous dispenser de l’obligation de manifester...


            • 4 votes
              zygzornifle zygzornifle 5 octobre 13:27

              @Parrhesia

               Rien qu’a voir le succès du foot , des Anges , des Marseillais et autres téléréalité pour hydrocéphales ....


            • 5 votes
              zygzornifle zygzornifle 5 octobre 13:26

              Le constat est accablant pour le pouvoir.

              Et alors le pouvoir s’en branle comme le faisait Griveaux.

              Le pouvoir c’est le pouvoir de faire ce qu’il veut quand il veut et les yeux crevés et les mains arrachées n’ont pas fait broncher les politiques en marche et peu les autres partis qui savent que pour régner il faut cogner , la démocratie ils se torchent le cul avec , ces gens savent se transformer en bouchers pour cela qu’il choyent la police .....

              Les flics sont dressés comme des chiens d’attaque et beaucoup vivent en caserne chenil , pour être flic il faut aimer avoir le gout de sang dans la bouche , porter un uniforme et un flingue ne nécessite pas d’avoir un cerveau, la moelle épinière suffit ...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès