• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Elisabeth Kutas : « Pour un professeur des écoles, il n’est pas possible de (...)

Elisabeth Kutas : « Pour un professeur des écoles, il n’est pas possible de travailler plus longtemps »

Les enseignants étaient très mobilisés jeudi dernier lors de la journée de mobilisation. Quelle suite à leur mouvement ? Elisabeth Kutas, professeure de écoles et secrétaire départementale du SNUipp-FSU Paris, est l’invitée de La Midinale.

VERBATIM

Sur la réforme des retraites
« Il faut obtenir le retrait de la réforme des retraites parce qu’il est mauvais et en particulier pour les professeurs des écoles. »
« Il n’y a rien à négocier quand le cadre est contraint de toute façon et qu’on sait qu’on ira vers un système par point et qui ira in fine vers la baisse des pensions pour tout le monde. »

Sur les enseignants
« Pour un professeur des écoles, il n’est pas possible de travailler plus longtemps. »
« Un tiers des professeurs des écoles partent à la retraite avec une décote. »
« À 66 ans dans une classe, c’est pas possible. »
« Il y a de la détermination chez les enseignants pour que cette réforme ne passe pas. »
« On ne peut plus croire Jean-Michel Blanquer. »

Sur le point d’indice des enseignants
« Pour nous, l’important, c’est la revalorisation du point d’indice. »
« On veut une revalorisation indiciaire. »
« Les primes et les indemnités ne sont pas équitables et elles favorisent plus souvent les hommes. »

Sur l’alternative
« Il faut maintenir le système actuel et l’améliorer. »
« Il faut obtenir une retraite à 60 ans avec 37,5 annuités et une pension décente pour toutes et tous. »

Sur l’unité syndicale et la journée du 10 décembre
« Je suis confiante sur l’unité syndicale chez les enseignants. »
« À Paris, on est parti très haut avec 80% de grévistes. Ça faisait très longtemps qu’on avait pas connu ça. »
« On a un soutien assez important des parents d’élèves. »
« C’est très important qu’il y ait convergence même si le vocabulaire syndical parle plutôt de cadre interprofessionnel le plus large possible. »

Sur l’agenda du gouvernement
« Je ne sais pas à quoi joue le gouvernement mais je sais que même si la mobilisation chez les enseignants n’est pas aussi massive que jeudi dernier, la détermination des enseignants n’est plus à démontrer. »
« On a du mal à comprendre comment un projet qui est si flou pourrait se préciser mercredi. »

Sur les femmes
« On n’y croit pas (au fait que la réforme va profiter aux femmes). »
« Les femmes ont toujours plus de décote que les hommes. »
« Chez les professeurs des écoles, il y a 83% de femmes donc ce qui va être important c’est les droits de la famille, ou les droits pour les enfants et la question de la pension de réversion. »

Tags : Retraites Enseignement Femmes Syndicalisme Manifestation Grève




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • vote
    wendigo wendigo 11 décembre 2019 18:56

    Vu les dégâts qu’ils font en effet je dirais même, ils travaillent de trop !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès