• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Fac de droit de Montpellier : des étudiants grévistes violemment agressés par (...)

Fac de droit de Montpellier : des étudiants grévistes violemment agressés par des hommes cagoulés et armés

Ci-dessous, le reportage de la journaliste Caroline Agullo, présente dans la nuit du 22 au 23 mars à la faculté de droit de Montpellier. Source : article « Montpellier : manifestations en soutien aux étudiants tabassés »

Témoignage plus complet de l'étudiante :

Des faits d'une extrême gravité.

------------------

http://www.lecanardrépublicain.net

Nous suivre sur : Facebook | Twitter | Google +

Tags : Manifestation Université Violence




Réagissez à l'article

122 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Mahler 24 mars 12:18

    Dire que j’ai fait ma dernière année de Droit dans cette fac, me serais jamais attendu à une affaire de la sorte.


    • vote
      V_Parlier V_Parlier 26 mars 17:31

      @Mahler
      Ce serait pas mal de traduire des extraits de ces reportages en différentes langues, puis de les rediffuser en expliquant que c’est comme ça que les étudiants sont mis ou pas au pays "des lumières"(*). Rien que pour faire chier Macron, le mettre en cause (quite à être aussi malhonnête que la propagande euro-atlantiste qu’il relaye) et réclamer l’expulsion de diplomates français... ?

      (*) En passant : Je n’ai aucun respect pour ce qualificatif prétentieux.


    • 6 votes
      Clocel Clocel 24 mars 12:35

      La Cagoule ! Le retour !

      On est bien à la veille d’un conflit majeur...



        • 4 votes
          microf 24 mars 13:31

          Pauvre France, cette fois-ci, ce ne sont plus les musulmans qui crées des problèmes, mais bel et bien des "souchiens."


          • vote
            Vredes 26 mars 11:35

            @microf bien fait pour ta gueule collabo européen.


          • 2 votes
            Tom France Tom France 24 mars 14:07

            Divers groupuscules instrumentalisés par les RG pour créer une situation de tension permanente et radicalisé les divers camps. Déjà que les gauchistes ont remis ça face à Vincent Lapierre, on n’a pas besoin que des groupes d’extrême droatard s’y mettent !


            • 4 votes
              DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 24 mars 14:39

              Il est bizarre ce doyen de fac, il n’est pas dans son rôle en parlant de la sort ... Tiens tiens, ce doyen tout bizarre vient de démissionner ... Cà ne m’étonne pas !
               
              Le gros porc cagoulé avec son énorme bidon plein de bière, celui-là ne doit pas être trop difficile à retrouver par les frics !


              • 3 votes
                hase hase 24 mars 20:34

                @DJL 93VIDEO
                Il n’a pas l’air d’être un étudiant en droit non plus ! quelle enflure ce doyen ; aux dires de la fille dans la deuxième vidéo, on comprend que les cagoulés ont été "embauchés" par lui


              • 1 vote
                chantecler 25 mars 11:24

                @hase
                On ne sait pas .

                Oui, sympathie du doyen pour ce qui s’est passé et donc avec les gros bras .  smiley

                Mais nous ne savons pas qui sont les commanditaires ...

                Ca pue .

                Apparemment ce pouvoir ne supporte aucune contestation .


              • 1 vote
                hase hase 25 mars 13:10

                @chantecler
                je déduis ça juste à partir du fait qu’elle dit que ces casseurs ne sont pas rentrés par la porte principale, et que les autres étaient fermées !


              • 7 votes
                Zatara Zatara 24 mars 17:55

                oui, enfin... tabassés.... sans prendre partie, c’est marrant de voir comme ça s’emballe pour 3 cagoules et une dizaine de grosses gifles, là où certains se sont fait battre à mort par des escouades (sans cagoule, hein) de "chances pour la France".....

                Toujours cette manie de crier à léstrèmdroate.... le 2 poids 2 mesures dans la giffle qui fait mal (de droate) et le coup de pied au crâne (de gôche)....


                • 4 votes
                  Caca Nerveux 24 mars 18:56

                  @Zatara

                  C’était une dizaines de personnes , armés de battes. Dsl, mais ça n’a rien à faire dans une université.

                  Certains se sont retrouvés à l’hopital et en sang mais c’est vrai , c’est pas grave, et puis, c’est des mecs de goche, alors allons y.


                • 8 votes
                  Zatara Zatara 24 mars 19:03

                  @Caca Nerveux

                  C’était une dizaines de personnes , armés de battes. Dsl, mais ça n’a rien à faire dans une université.

                  Comme des étudiants "grévistes" qui fêtent les 50 ans de Mai 68 en occupant les amphis au détriment de ceux qui veulent bosser... Encore des gauchistes qui usent des mêmes méthodes que les pires fachistes tout en se dédouanant oralement...

                  Certains se sont retrouvés à l’hopital et en sang mais c’est vrai , c’est pas grave, et puis, c’est des mecs de goche, alors allons y.

                  Ma biloute, ce n’est pas ce que j’ai dit ou supputés ....


                • 7 votes
                  Zatara Zatara 24 mars 19:26

                  @Caca Nerveux
                  et puis... je vois que ça à l’air de bien plus te remuer que la petite tuerie de Carcassone.... comme quoi....


                • vote
                  hase hase 25 mars 13:14

                  @Zatara
                  Pourquoi mettre en relation des choses qui n’ont rien à voir ?

                  Ici il s’agit d’étudiants en grève ; c’est un droit ; et d’un tabassage dont tout semble indiqué qu’il est commandité par " le pouvoir" ; ici, l’administration de la Fac.

                  Ce n’est pas plus grave dans les blessures infligées, en revanche, beaucoup plus grave par qui les commet.


                • 5 votes
                  Mahler 25 mars 13:19

                  @hase

                  Occuper les locaux de la fac à plus de 22H00 ce n’est pas un droit c’est illégal, d’ailleurs si le Prefet avait fait son devoir et avait autorisé la polie à intervenir et les virer de la fac, toute cette affaire ne se serait pas passer, c’est un gros problème de laxisme là, les premiers responsables ne sont pas là où on le croit. Et emmerder le étudiants en bloquant la fac dans la journée c’est un droit mais ce n’est guère glorieux, en quoi ça va faire reculer le pouvoir ? Pourquoi ils ne vont pas plutôt rencontrer les vrais travailleurs qui font grève en les accompagnant ? 


                • 1 vote
                  Zatara Zatara 25 mars 14:37

                  @hase
                  Pourquoi mettre en relation des choses qui n’ont rien à voir ?

                  au contraire, il s’agit de violence.... tu ne comprends pas la différence de traitement......

                  Ce n’est pas plus grave dans les blessures infligées, en revanche, beaucoup plus grave par qui les commet

                  Est ce que tu soupèses bien tous les tenants et aboutissants de cette phrase "c’est beaucoup plus grave par qui les commet" ? la charge,l’aspect politique de celui qui commet l’acte suffit à le rendre beaucoup plus grave ??


                • 3 votes
                  Zatara Zatara 25 mars 14:54

                  @hase
                  Ce n’est pas plus grave dans les blessures infligées

                  Je parlais de meurtre par les coups d’un passage à tabac.... et donc ce n’est pas plus grave ? c’est bien cela.... Pour un même fait, il y a le crime de droate et il y a le crime de gôche... Distinction qui montre toute la bouffonnerie politique de ce pays


                • 3 votes
                  Belenos Belenos 25 mars 16:21

                  @hase
                  "Ici il s’agit d’étudiants en grève ; c’est un droit."

                  Le droit de grève concerne les salariés. Les étudiants ne sont pas des salariés. 

                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_de_gr%C3%A8ve_en_France



                • 2 votes
                  Belenos Belenos 25 mars 16:35

                  "La grève, entendue comme la cessation concertée du travail, est reconnue depuis la loi du 25 mai 1864, dite loi Ollivier, qui abolissait le délit de coalition créé par la loi Le Chapelier du 14 juin 1791. Le droit de grève a depuis acquis un fondement constitutionnel, avec le préambule de la Constituion de 1946 : « Le droit de grève s’exerce dans le cadre des lois qui la réglementent. » Pour les fonctionnaires, le Front populaire n’avait pas osé faire le pas, et c’est le Conseil d’Etat qui dans un arrêt Dehaene du 7 juillet 1950 avait reconnu ce droit, en visant le préambule de 1946.

                  Pour les étudiants, rien de cela et la raison est simple : les étudiants ne cessent pas le travail, mais se privent du bénéfice des cours. Grève des profs ou grève des étudiants sont deux choses bien distinctes. Par ailleurs, les grèves des étudiants s’accompagnent souvent du blocage des facultés : une atteinte à la liberté d’aller et venir dans un lieu public. Le responsable des locaux peut demander le recours à la force publique sans avoir à passer par le juge."

                  http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2007/11/12/la-gr%C3%A8ve-des-%C3%A9tudiants-est-elle-l%C3%A9gale.html

                  La Charte de Grenoble est une auto-proclamation associative prétendument syndicale qui n’a pas de valeur légale. 

                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Charte_de_Grenoble

                  http://grenoble.unef.fr/unef-syndicat-etudiant/la-charte-de-grenoble/


                • 4 votes
                  Belenos Belenos 25 mars 16:40

                  @Mahler
                  "Et emmerder le étudiants en bloquant la fac dans la journée c’est un droit mais..."

                  Quel est le texte encadrant le droit de bloquer une université, d’empêcher des cours de se tenir ? J’aimerais bien l’examiner. 


                • vote
                  Mahler 25 mars 16:46

                  @Belenos

                  Aucun, me suis mal exprimé, je veux dire que ce n’est pas vraiment interdit.


                • 4 votes
                  Belenos Belenos 25 mars 17:02

                  @Mahler
                  "je veux dire que ce n’est pas vraiment interdit."

                  En réalité, c’est parfaitement interdit, mais la loi n’est pas appliquée pour des motifs démagogiques et électoraux. Que se passe-t-il si un prof et un groupe d’étudiants veulent entrer dans une salle quand elle est "bloquée" ? Ils seront empêchés d’entrer par des moyens physiques et donc victimes de violences. N’est-il pas interdit d’exercer une violence sur des personnes pour les empêcher de faire leur métier ou de jouir de leur droit de suivre des cours ? Bien sûr que si.  


                • vote
                  Mahler 25 mars 17:10

                  @Belenos

                  Le nombre de lois qui ne sont pas appliquées en France y’en a énormément hélas, y’a tellement une inflation législative dans ce pays que ça devient difficile de tout connaitre. 

                  Pour la violence cela dépend des blocus aussi, certains bloqueurs quand ça force laissent passer(des blocus qui sont tombés j’en ai vu au Lycée), et n’utilisent pas la violence(encore heureux) d’autre oui. Après bien sur que la violence est interdite .


                • vote
                  Belenos Belenos 25 mars 17:15

                  @Caca Nerveux
                  "C’était une dizaines de personnes , armés de battes. Dsl, mais ça n’a rien à faire dans une université."

                  C’est évident. Et ces excités de la batte vont être identifiés, poursuivis et sanctionnés. Ca chauffe méchamment pour leur cul. 

                  "Dans la foulée, la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal a décidé d’ouvrir une enquête administrative sur les faits, confiée à l’inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la Recherche. 

                  Les responsables de cette enquête sont attendus dès ce lundi, rue de l’Université, où ils seront accueillis par Philippe Augé. La ministre a, par ailleurs, indiqué que les conclusions de ces travaux seront rendues publiques. Dans la soirée, le préfet et la nouvelle rectrice ont également dénoncé sans ambiguïté les violences... ainsi que “tous discours qui viseraient à banaliser ces brutalités”. Une référence directe aux propos matinaux de Philippe Pétel.

                  Parallèlement à ce volet, une enquête pénale a également été ouverte par le parquet de Montpellier pour des faits de violence en réunion et avec armes. Cinq plaintes ont été déposées vendredi, émanant notamment des étudiants blessés lors de la “descente” du groupe d’hommes encagoulés." suite de l’article du Midi Libre ici :

                  http://www.midilibre.fr/2018/03/25/fac-de-droit-de-montpellier-decryptage-de-la-polemique-en-trois-points,1645659.php


                • 1 vote
                  Belenos Belenos 25 mars 17:22

                  @Mahler
                  Disons qu’il y a une sorte de "tradition" remontant à loin qui fait de l’université une sorte de sanctuaire de la culture bénéficiant d’un régime d’exception. On peut penser aussi que les hommes de lois répugnent à envoyer les forces de l’ordre sur leurs propres enfants. On peut donc parler de "tolérance". Après, comme vous dites, tout dépend du degré de violence qui est réellement atteint. 


                • vote
                  pegase pegase 25 mars 19:12

                  @Belenos

                  Quel est le texte encadrant le droit de bloquer une université, d’empêcher des cours de se tenir ? J’aimerais bien l’examiner.


                  Pas plus que d’attaquer des étudiants à coup de taser, arme qui rentre dans la catégorie B comme les 357 Magnum, absolument INTERDITE sur la voie publique et dans tout les lieux publiques ...

                  C’est le retour des milices de Vichy, un fait extrêmement grave, bien plus que l’attentat dan l’Aude ...


                • 6 votes
                  Zatara Zatara 25 mars 19:25

                  @pegase
                  C’est le retour des milices de Vichy, un fait extrêmement grave, bien plus que l’attentat dan l’Aude...

                  Écoute moi bien, sale fdp :

                  premièrement : qu’est ce qui te permet de dire qu’une ratonnade est pire que le meurtre de 4 personnes ?

                  deuxièmement : en quoi 4 encagoulés aurait le moindre rapport avec les milices de Vichy ?? ça a torturé de juif ? ça a torturé de l’homosexuel ? P.tain de demeuré extatique qui viens tartiner de la shoah là ou il n’y a pas un mort et qui, au passage insulte la mémoire des 4 victimes.

                  Je te pisse dessus, sombre abruti.


                • 3 votes
                  pegase pegase 25 mars 19:38

                  @Zatara

                  Fils de pute toi même smiley

                  Mais quel connard ce Zatara, t’es vraiment le pire dégénéré d’Agoravox !

                  T’as rien compris, tu comprend jamais rien et tu prend tout au premier degré, POLITIQUEMENT ABRUTI A L’EAU DE JAVEL !!!!! 

                  grave politiquement ...... là ça va ???? CONNARD DE MERDE !!!


                • 5 votes
                  Zatara Zatara 25 mars 20:00

                  @réformé P4

                  tu prend tout au premier degré

                  réfléchis, abruti, est ce que tu me laisses le choix ?


                • 1 vote
                  Belenos Belenos 25 mars 20:28

                  @pegase
                  "Pas plus que d’attaquer des étudiants à coup de taser"

                   ? Erreur d’interlocuteur


                • 1 vote
                  Mahler 25 mars 21:15

                  @pegase

                  "Retour des milices de Vichy" rien que ça... Ce n’est pas un peu exagéré là ? On en est loin. Faudra un moment arrêter de toujours revenir à l’entre de guerre et à la seconde guerre mondiale.


                • vote
                  Zatara Zatara 25 mars 21:22

                  @Mahler
                  l’entre de guerre et à la seconde guerre mondiale.

                  http://www.hitthefloor.com/wp-content/uploads/2012/05/Architects-Alpha-Omega.jpg


                • 5 votes
                  Norman Bates Norman Bates 25 mars 22:34

                  Mon client, pegaz la tremblote...(oui, parfois le métier d’avocat est un sacerdoce..) a tenu des propos excessifs en réponse aux attaques abominables d’un nazi...il faut le comprendre, c’est un "traumatisé"...à cet effet je produis au tribunal le certificat d’infirmité rédigé par le professeur Samuel Samuelssonbergman, psychiatre au centre Simon Wiesenthal...mon client est un Juste parmi les rustres, une conscience éveillée sur les atrocités d’antan, enfin une en particulier...la shoah, c’est sa madeleine de Proust trempée dans un bol de larmes...il sanglote à la vue d’un pot d’échappement, il lui faut l’assistance d’une cellule d’aide psychologique pour changer sa bouteille de Butane, il souffre de reflux gastriques au moment d’entrer dans sa douche...d’ailleurs je produis le certificat de la société de nettoyage qui officie au domicile privé de la famille Dassault, ils n’ont jamais vu ça, à chaque fois y en a partout...c’est une horreur...

                  Après le témoignage de moralité de la pauvre petite Rachel, et la lecture de la pétition de soutien à monsieur pegaz la tremblote signée, entre autres, par Manuel Valls et Frédéric Haziza, excusez du peu...je demanderai une sanction impitoyable contre le Waffen-SS Zatara.. ! Plus jamais ça.. !

                  Maître Bates, avocat à la Cour d’Agoravox.TV.



                • 1 vote
                  pegase pegase 25 mars 22:47

                  @Mahler

                  Je dirais plutôt SA, qui était une organisation para-militaire ...

                  https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Sturmabteilung

                  Les SA faisaient office de service d’ordre, qui provoquait l’éviction des opposants lors des rassemblements du parti nazi, puis prirent une importance de plus en plus grande dans l’organisation du pouvoir. Les SA furent à l’origine de nombreux actes de violences dans les années 1920, principalement lors de combats de rues contre des groupes communistes comme le Roter Frontkämpferbund (l’Union de défense du Parti communiste d’Allemagne), et furent interdites à l’issue de la tentative de putsch de Hitler le 9 novembre 1923.


                  Ces gens savent parfaitement ce qu’ils font, le taser est embarqué par "sécurité" au cas où ils tombent sur un grand costaud, ça va finir à coup de cocktail Molotov ces conneries, la violence appelle la violence, et au bout du compte personne n’est gagnant ...


                • 3 votes
                  Zatara Zatara 25 mars 23:05

                  @réformé P4

                  Et voilà que le sinok d’agoravox tv remet ça....toujours au second degré, bien sûr... le péril nazi est tellement proche que ses effluves se répandent à force de post discrets...

                  Une vidéo sur 4 fragiles qui prennent une gifle encagoulé et c’est le reflux gastrique de la purge finale qui se déclenche (avec la musique qui va bien)

                  https://www.youtube.com/watch?v=Mbg1nEXQ1fI&feature=youtu.be&t=40


                • 4 votes
                  Zatara Zatara 25 mars 23:11

                  @sinok réformé P4

                  Un gendarme qui se fait égorgé, c’est peau de zob à côté d’un obersturmfuher doyen d’université, c’est prépuce à côté des encagoulés distributeurs de gifle sur de pauvre petite victime qui n’avait pris en otage que la totalité des étudiants de droits....

                  C’en est trop, je m’agenouille devant tant de clarté face au danger nazi

                  https://www.youtube.com/watch?v=9CS7j5I6aOc


                • 3 votes
                  Norman Bates Norman Bates 25 mars 23:28

                  @Zatara

                  Mince.. ! j’ai oublié de livrer cette pièce à conviction que le tribunal se doit d’étudier intégralement avant d’aller délibérer...

                  https://www.youtube.com/watch?v=Uni1kybTAn0

                  Au niveau scientifique, après le point Godwin on vient de découvrir le point Ploucwin...le département des Vosges s’illustre encore dans ce domaine, souvenons-nous des travaux menés jadis dans la Vologne sur le théorème d’Archimède...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès