• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La santé mentale dans un système qui maltraite l’individu

La santé mentale dans un système qui maltraite l’individu

Dans « Un homme comme vous, Essai sur l'humanité de la folie », le journaliste Patrick Coupechoux démontre comment le concept de “santé mentale” exclut les grands malades psychiatriques. 
Patrick Coupechoux poursuit là le travail entrepris lors de son premier ouvrage consacré à la psychiatre « Un monde de fou » (ed. Seuil). S'il s'était, en 2006, attaché à dresser un état des lieux et des impasses de la psychiatrie contemporaine, il explore, dans son dernier ouvrage les sources théoriques et cliniques, politiques et poétiques de cette psychiatrie du sujet qui visait à faire sortir les déments des vieux asiles.

 

 

 

Mediapart (Sophie Dufau) : La psychose est-elle l’angle mort de la santé mentale ?


Le soin c’est la relation (...) y compris quand on utilise des médicaments. S’il n’y a pas de relation, il n’y a pas de soin.

 

( Gaetano Benedetti : L’expérience de la psychose )
 

 

Mediapart : Les surréalistes ont modifié le regard posé sur les déments, ont milité pour les libérer de l’asile...


La folie, il faut la sortir d’une vision scientiste.
Il y a un langage de la folie, qu’il faut respecter.
Les surréalistes ont réhabilité la folie.



Mediapart : Après les surréalistes, comment intervient le mouvement désaliéniste ?


Ils ont voulu faire en sorte que le fou puisse vivre parmi les hommes tel qu’il est, avec l’aide qu’on lui apporte.


La question de fond c’est : est-ce que le fou est un humain ?

 


Mediapart : Vous opposez la santé mentale à la psychiatrie, allant jusqu’à dire que c’est l’effacement de la psychiatrie. Pourquoi ?


L’asile c’était une façon de gérer une population marginale et déviante...


( Bénédict Augustin Morel )


( Robert Castel :

La gestion des risques.

Des marges de la psychiatrie aux marges du « social » – Entretien avec Robert Castel )
 

 

On a mis des décennies à en finir avec l’asile...


La psychiatrie s’occupe des fous ; la santé mentale s’occupe de tout le monde.


Nous sommes dans un système qui maltraite l’individu.
On arrive à une situation où l’objectif est de mettre le plus possible de gens dans la ville, dans la rue, en déléguant au monde associatif, qui est épuisé, la mission de s’occuper de ces gens-là quand ils ne sont pas en crise, et où le soin disparaît complètement.


On a totalement séparé, d’un côté une médecine high-tech très performante, enfin qui se veut très performante, et d’un autre côté une gestion de la chronicité qui est une gestion sociale, qui est une gestion misérable, et surtout, qui écarte le soin...

 

 

______________________________________________

 

 

- Présentation du plan santé mentale 2011-2015

 

 

- Vidéo de la Commission des affaires sociales : Santé mentale (rapport d’étape du 29 mai 2013)
 

 

- Au Québec, environ une disparition sur 4 serait reliée à un problème de santé mentale

Isabelle Bourgeot manque à l’appel depuis 1985. James Khan a disparu en juillet 2010. Leurs familles appellent à l’aide. Réalisé par Monic Néron et Chritian Pichette.

 

 

- Les soins de l’âme : des infirmiers en santé mentale racontent


Les soins de l’âme : les infirmières et infirmiers de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal se confient. Documentaire en développement écrit par Annie Deniel et Martine Breuillaud. Production Carmen Garcia. Argus films. Tous droits réservés. octobre 2012

 

Tags : Santé




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • 12 votes
    erQar erQar 23 janvier 2014 14:52

    L’asile c’était une façon de gérer une population marginale et déviante...
    -
    Je dirais que la société de consommation est un asile sans mur physique mais psychique
    -


    • 4 votes
      Powers D Powers D 23 janvier 2014 22:00

      Peut-être que c’est un gigantesque laboratoire ….


    • 2 votes
      tofperson tofperson 24 janvier 2014 06:52

      VOILA LA GRANDE PREUVE DE LEUR DELIRE PSYCHOTIQUE 



    • 1 vote
      tofperson tofperson 24 janvier 2014 08:29

      ça veut dire que les psys et les malades qui expliquent leur monde interieur ne fonctionnent qu’à gauche


    • 8 votes
      christophe nicolas christophe nicolas 23 janvier 2014 15:11

      Oui, il faut soigner de la plus extrême urgence les malades du pouvoir, ceux qui font ça harcèlement global. La vérité les soignera.

      Ne pas arriver à sortir du matérialisme, c’est une la folie...


      • 4 votes
        howahkan hotah Marcel Buddha 23 janvier 2014 17:46

        Ah la folie, refusant l’armée j’ai fait certaines chose pour me faire virer, ce qui m’a valu 3 mois chez les fous, genre vol au dessus d’un nid de coucou,sans exagération aucune,avec les mêmes infirmiers salopards et mauvais et des fous , fous !, Apres 3 mois de ce regime particulier, n’oubliant jamais d’aller vomir les cachetons, je fus reformé P5,, le maxi inapte à la vie militaire, tarés quoi,

        Et puis je suis sorti de cet hôpital psy et le choc fut immense de voir les gens du dehors, je ne détail pas tout ça prendrait des pages et sans mentir ils me parurent étrange, mais pas étrange bien, étrange bizarre, pas net, .....c’était en 1975, je n’ai pas changé d’appréciation depuis...

        Mes fous officiels avaient un truc que les gens normaux ont perdus pour de bon, une humanité, certes des fois très bizarre mais ,on avait fini par former un groupe dans cette aile de l’hôpital, dehors des groupes comme ça il n’y en a pas, sauf pour le pognon, mais ce n’est pas un vrai groupe......

        Un jours mon père vient me voir et un de nos fous le voit et lui demande : c’est vous le maçon ? mon père joue le jeu et lui réponds oui bien sur c’est moi le maçon, ..le fou : bon il faudrait me rectifier le plafond il n’est plus droit il est en pente  ! pas de problèmes dit mon père, on commence demain, .........histoire réglée en 1 minute...au suivant....et le suivant fut un gars qui piqua l’ambulance militaire de l’hôpital pour aller se balader toute l’après midi,, puis retours le soir ....comme si de rien n’était, comme récompense il eut droit a une ration supplémentaire de piqure de valium ou un machin de ce genre.....c’était ce même gars qui incitait un autre qui avait un bouchon dans l’oreille, de faire un cône avec du papier journal , de se le mettre dans l’oreille ,puis de mettre le feu dans le papier, ce qui d’après lui aurait eu l’effet de déboucher son oreille, bien sur il a failli se bruler.....et nous étions bien obligés de constater que ça ne marchait pas.....mais rien ne l’arrêtait...

        après 3 mois de ce régime et autre mais pire genre très mauvais traitement, moi inclut mais faut dire que je venais de casser une partie de l’infirmerie , ces cons voulaient me renvoyer à la base ou j’étais, pas bien la tête non smiley.. ce sont les gens du dehors qui vraiment et je ne mens pas ni exagère, ce sont bien les normaux qui le parurent vraiment...........................fou...

        comme dit l’excellent jiddu krishnamurti à propos de psy justement : pourquoi voulez vous réinsérez des gens dans une société malade...

        il y avait de l’humanité chez ces fous, dehors il n’y en a pas..désolé mais c’est ce que je ressens...sauf exceptions bien sur, les exceptions le savent qu’ils le sont.


        • vote
          Serge Veblen Serge Veblen 23 janvier 2014 20:56

          Bardamu ne dirait pas le contraire.
          .
          " Une fou, ce n’est que les idée ordinaires d’une homme mais bien enfermées dans une tête. Le monde n’y passe pas à travers sa tête et ça suffit. Ca devient comme un lac sans rivière une tête fermée, une infection ".
          .
          Voyage au bout de la nuit, LFC.


        • vote
          Serge Veblen Serge Veblen 23 janvier 2014 21:01

          idées*
          .
          Même pas foutu de recopier 3 lignes, c’est fou !!!


        • 3 votes
          tofperson tofperson 23 janvier 2014 19:55

          que la société nous prouve qu’elle n’est pas schizo psyco parano avant de s’attaquer a des gens qui ne sont souvent que libre et non violents et c’est ce qu’on leur reproche.

          moi,en plus d’avoir une vision spirituelle de la vie,et de me pleindre en plus d’electrosensibilité en sortant de la marine ou j’ai approché les missiles nucleaires et les radars du PAN charles de gaulle .
          ils m’ont mis la dose alors que ce soit dans le spirituel,dans l’electrosensibilité etc tout ce que j’ai dit est verifié scientifiquement comme le fait qu’une goutte d’eau est la puce electronique miniature la plus evoluée et inimitable...et que les ondes wifi relais brulent les cellules ,on me dit que je delire...

          • vote
            Soi même 23 janvier 2014 21:23

            Nous sonnes pas au bout de nos peines, le fait de bazarder par le haut un équilibre fragile va faire que la facture à payer va êtres insupportables socialement.


            • vote
              Mayali Alaya Hima Alaya 23 janvier 2014 22:01

              Sur "l’expérience La Borde" :
               
              La Borde, le droit à la folie
              http://www.youtube.com/watch?v=k83tSwreK8w
               La clinique de Cour-Cheverny (Loir-et-Cher) dite clinique de La Borde est un établissement psychiatrique fondée en 1953 par le Dr Jean Oury qui a fortement contribué à développer la psychothérapie institutionnelle. Toujours dirigée par son fondateur, ce lieu continue à recevoir des patients selon des mêmes principes et il est considéré comme une référence dans ce domaine.
               

              Emmanuelle Guattari, pour La Petite Borde.
              http://www.youtube.com/watch?v=ml4YoxEDy8M
              Dans La grande librairie 27/09/2012 sur France 5.
              Emmanuelle Guattari est née en 1964. Elle a grandi à la clinique psychiatrique de La Borde, à Cour-Cheverny, dans le Loir-et-Cher, où ses parents ont travaillé toute leur vie.

               


              • 3 votes
                tofperson tofperson 24 janvier 2014 06:57

                en plus dans les dessins animés ,on apprend aux enfants qu’à se deconnecter et partir dans les delires de pouvoir magiques etc....

                et croire au père noël c’est quoi aussi
                tuer la planete et sauver un lion ,c’est quoi


                • 4 votes
                  tofperson tofperson 24 janvier 2014 07:08

                  ON OUBLIE DE DIRE QUE LA PSYCHIATRIE EST UNE PRISON POUR 80 % DES GENS QUI N ONT COMMIS AUCUN DELIS QUE D ETRE DIFFEREND




                  • 3 votes
                    tofperson tofperson 24 janvier 2014 07:17

                    regardez bien aussi tout ce qui est fait au niveau mediatique pour que les gens qui ont un rapport avec la psychiatrie apparaissent aux yeux de tous comme dangereux




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès