• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le Salon Désir d’enfant

Le Salon Désir d’enfant

Le Salon Désir d’enfant annonce sur son site internet et ses réseaux sociaux son retour en septembre prochain à Paris. Pour cette troisième édition en France, il rassemble les principaux acteurs internationaux du business de la procréation assistée : agences, cliniques, entreprises et intermédiaires. Il reprend en cela la même formule utilisée depuis 6 ans en Allemagne et bientôt à Amsterdam, New Delhi et Milan : mettre à disposition des clients les spécialistes mondiaux de la PMA et de la GPA pour faciliter la signature de contrats.

Et c’est précisément ce qui pose problème en France : ce faisant, Désir d’enfant se rend coupable du délit d’entremise, pourtant explicitement défini et interdit par la loi française. C’est ce que La Manif Pour Tous dénonce depuis la première édition du salon en saisissant la justice, en alertant l’opinion publique et en interpellant les politiques.

Face au déni des pouvoirs publics, à leur aveuglement ou à leur ignorance, La Manif Pour Tous a mené l’enquête pour que nul doute ne soit possible sur la finalité du Salon.

Ainsi nous nous sommes rendus dans le Salon munis de caméras cachées et accompagnés d’un huissier de justice qui a pu notifier la présence de plaquettes commerciales, de catalogues tarifaires et de stands proposant des GPA, ce qui est interdit en France. Et si le Salon nie la signature de contrats de GPA sur place, notons que la “tentative d’entremise”, c’est-à-dire le fait de mettre en relation des commanditaires et des mères porteuses y est constatée malgré l’interdiction légale sur le sol français.

Tags : Droit Marketing Santé menacée Famille GPA




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • vote
    V_Parlier V_Parlier 29 juillet 15:08

    Je croyais tomber sur une critique de l’encouragement de la natalité (très en vogue et écolo en ce moment) mais finalement nous tombons là sur un autre paradoxe de l’empire en déclin : la livraison de bébé sur commande.


    • vote
      beo111 beo111 30 juillet 19:42

      Mais que ce passe-t-il si le produit ne donne pas satisfaction ? Y-a-t-il un service après-ventre ?



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès