• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Lecture : la méthode syllabique écrase la méthode globale

Lecture : la méthode syllabique écrase la méthode globale

La Science a tranché, en suivant par IRM fonctionnelle l’activité cérébrale de jeunes lecteurs, les neuropsychologues ont démontré que la méthode syllabique permet un bien meilleur apprentissage de la lecture que la méthode globale.
Pourtant en France les enseignants de l’EdNat délaissent la méthode syllabique, préférant la globale. Après, ne nous étonnons pas que les résultats des petits Français dégringolent dans les tests PISA.
En effet, seuls 4% des enseignants utilisent la méthode syllabique pour l’apprentissage de la lecture en CP dans les quartiers populaires sur Paris et la petite couronne. Les usines à fabriquer des cancres ont de beaux jours devant elles :

 

 

Pour aller plus loin :

http://www.contrepoints.org/2014/01...

http://www.uvsq.fr/medias/fichier/r...

 

Tags : Livres - Littérature Société Education Culture




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • 9 votes
    jashugally 16 septembre 2014 14:21

    Pour rappel Erwanet, les enseignants se doivent d’appliquer les programmes édités par l’éducation nationale. Les inspecteurs se font une joie de le rappeler à chacun de leur passage...
    Merci de ne pas se tromper de cible.


    • 13 votes
      Marc Marc 16 septembre 2014 14:37

      Et ça ne date pas d’hier que les enseignants se plaignent de cette méthode en plus...


    • 2 votes
      jashugally 17 septembre 2014 16:31

      Au passage et aprés vérification la méthode globale n’est plus utilisée par les enseignants. Ils sont bien avec de la syllabique ainsi qu’un soupçon de globale car comme dit ailleurs elle peut avoir son utilité dans certain cas. Bref Erwanet il faut se renseigner un minimum au niveau du corps enseignant avant d’envoyer ce genre de boulet rouge en leur direction.


    • 1 vote
      Claire29 Claire29 17 septembre 2014 17:37

      @jashugally,


      La méthode mixte pratiquée dans la quasi totalité des écoles est une méthode semi-globale.Je la connais très bien et j’ai pu constater qu’elle fait autant de dégâts si ce n’est plus que la méthode globale.
      Les enfants commencent à reconnaître, c’est à dire à « photographier » quelques mots globalement, ensuite à partir de ces mots, on sort des syllabes puis des lettres ou des sons à partir desquels, on compose d’autres mots mais en introduisant toujours de nouveaux mots à « photographier » pour faire le même travail de décomposition et de reconstruction de syllabes et de mots.
      Certains enfants de milieux favorisés où on lit et où l’enfant a la possibilité d’acquérir un vocabulaire suffisant comprennent plus ou moins vite cette double démarche et finissent par savoir lire.
      Pour d’autres, cette méthode semi globale est trop compliquée dans la mesure où ils doivent d’abord reconnaître des mots globalement, mots décomposés en syllabes à partir desquels on sort des sons pour faire de nouvelles syllabes et de nouveaux mots !
      Comme c’est compliqué, ils essaient de « photographier » TOUS les mots au lieu de les déchiffrer en reconnaissant chaque syllabe du mot, c’est ainsi qu’ils remplacent un mot par un autre !

    • vote
      Duke77 Duke77 22 septembre 2014 18:36

      Claire, vous vous trompez. Ce dont vous parlez est la méthode syllabique à départ global. Cette façon d’amener les enfants à identifier les syllabes à partir des mots qui leurs sont le plus famillier n’est absolument pas imposée et reste le choix de l’enseignant. Souvent les instit de "l’ancienne école" sont revenus à la méthode syllabique, alors que les plus jeunes se sont lancé dans ce mélange des 2. En outre, cette nouvelle méthode est excellente et donne de bons résultats : les meilleurs élèves qui sont prêts à aborder la lecture à la rentrée lisent à Noël.

      Les réflexes négatifs que vous expliquez sont ceux de la méthode globale. La nouvelle méthode donnant au contraire des repère pour reconnaitre les phonèmes aux élèves, accéllerant leur mémorisation des syllabes. Elle est ainsi une méthode plus syllabique que globale, ajoutant un repère.


    • 1 vote
      Duke77 Duke77 22 septembre 2014 21:30

      P.S. : je ne sais pas ce que vous avez fait comme études ou quel est votre métier, mais la leçon que les enseignants ont tiré de ces évolutions sont basées sur des faits prouvés scientifiquement : la perception des enfants est telle qu’ils voient d’abord le mot dans sa globalité et non pas la lettre et encore moins le son. Du coup, la méthode globale permet de donner du sens alors que quand on enseigne la lettre, ça n’en a pas. Ainsi, certains enfants ne percevaient pas l’intérêt de la lecture et n’avaient pas envie d’apprendre à lire. Le problème du syllabique est que cela oblige l’enfant à différencier un codage que il ne voit pas forcément. Et pour apporter quelques notions de bases supplémentaires, sachez que là on parle des enfants qui ont quelques difficultés, les autres, ils apprendront à lire presque sans qu’on leur enseigne !

      Quand à vos explications sur le fait que l’enfant doit décomposer et recomposer les mots, comment dire en restant gentil... C’est le principe même de la lecture ! Il faut toujours passer par là et dans la méthode syllabique, on commençait par là d’ailleurs !...
      Quant aux confusions de mots, il y a plein d’exercices "chapeau"/"chameau" pour exercer les enfants à distinguer le sens d’un point de vue à la fois sonore et visuel de mots pourtant proches.
      Pour les enfants en difficulté, les enseignants reviennent au "B à BA" (méthode syllabique) quant ils sont largués, mais ne vous méprenez pas : toute la difficulté d’apprendre à lire à un enfant est de lui en faire comprendre l’intérêt, et en cela la méthode globale avait vu juste !
      Quant aux résultats desastreux de l’école de nos jours, tournez vous vers les parents qui considèrent leur enfant soit comme un roi, soit comme un petit adulte et vers la TV, les voies de progrès se situent bien de ce côté-là.

    • 7 votes
      Éric Guéguen Éric Guéguen 16 septembre 2014 14:55

      Lorsqu’ils ont à lire quantité de manuscrits, les éditeurs procèdent à une lecture extrêmement rapide. De mémoire, il me semble que celle-ci consiste à prendre appui sur deux groupes de mots de part et d’autre de la première ligne en haut de la page, puis à lire les mots autour et à descendre de même. Avec l’entraînement, les deux groupes de mots se fondent en un seul en milieu de ligne, et certaines personnes parviennent à lire à une vitesse peu commune en élargissant l’empan visuel. c’est en quelque sorte une méthode surglobale. Mais... mais celle-ci n’est disponible qu’à des gens sachant déjà lire couramment, bien entendu.
       
      Je veux dire par là que la méthode dite "globale" n’est pas totalement idiote, mais qu’elle n’est clairement pas adaptée à l’apprentissage de la lecture.


      • 5 votes
        anomail 16 septembre 2014 16:25

        Toujours le même débat stérile.

        Les deux méthodes sont complémentaires.

        Lorsque vous apprenez à lire, vous utilisez massivement la méthode syllabique pour décoder des mots que pour la plupart vous n’avez jamais vu, le temps de mémoriser leur forme.

        Une fois que vous savez lire, vous allez bien plus vite car vous reconnaissez directement la forme des mots et des expressions. Vous ne vous amusez plus à décoder des phrases entières syllabe par syllabe.

        Vous faites parfois appel à la méthode syllabique lorsque vous tombez sur un mot que vous n’aviez jamais vu. Si vous ne savez pas le faire vous êtes coincé.

        Exemple : obombrer, immarcescible, objurgation, coquecigrue, déhiscence, sérendipité...




        • 3 votes
          Vla l'Jean Vla l’Jean 16 septembre 2014 18:50

          En effet !
          Débat stérile et archi-usé... De la part de personnes qui ne connaissent rien à l’école.
          Et Erwanouille la fripouille qui ne sait pas que ça fait plus de 30 ans qu’aucun "instit" n’apprends plus à lire avec "la méthode globale".
          Généralement les instits apprennent et commencent l’apprentissage de la lecture avec du syllabique et finissent avec une petite dose de globale.
          -
          Le genre de conneries à mettre au même niveau que "l’apprentissage de la masturbation en maternelle et au CP".... 
          -
          Faut bien chercher à reprocher encore et toujours, aux (presque) seul corps de la fonction publique qui entretiennent encore un lien efficace avec la population... Mais c’est loupé.


        • 3 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 16 septembre 2014 18:59

          "Le genre de conneries à mettre au même niveau que "l’apprentissage de la masturbation en maternelle et au CP".... "


          Mais faut-il enseigner la masturbation avec la technique globale ou syllabique, telle est la question !   smiley

        • 2 votes
          Vla l'Jean Vla l’Jean 16 septembre 2014 19:42

          Très bonne question !  smiley 


        • vote
          anomail 22 septembre 2014 11:31

          La méthode analytique c’est :

          C+H ça fait "cheu"
          C+H+I ça fait "chi"
          C+H+I+E ça fait "chié"
          C+H+I+E+N ça fait "chien" smiley

          http://youtu.be/ACxRSSkYR_k?t=36m36s



          • vote
            Giordano-Bruno 17 septembre 2014 12:52

            Ce n’est pas nouveau. Ces résultats sont connus depuis un certain temps déjà. Le livre grand public "Les neurones de la lecture" de Stanislas Dehaene date de 2007.


            • 2 votes
              laertes 17 septembre 2014 15:32

              Ouh là ! Les méthodes de lecture à présent !! D’habitude les titres de cet" auteur" sont si prévisibles mais là !!

              Ne postez pas de commentaires................... Il est trop content.
              Laissez ses articles vides de toute appréciation et commentaires ; c’est la seule chose sensée à faire. J’ai remarqué qu’il y en avait de moins en moins . encore un petit effort !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès