• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Mohamed Merah, jeune homme "calme, gentil et respectueux"

Mohamed Merah, jeune homme "calme, gentil et respectueux"

Le journal de France 2 a diffusé mercredi soir les premières images de l’auteur présumé des tueries de Toulouse et Montauban, lors d’un rodéo au volant d’une BMW alors qu’il avait 21 ans.

 

Selon un portrait étonnant publié aujourd’hui par Le Figaro, Mohamed Merah est "passionné de moto et de football", "calme, gentil et respectueux", "il n’était apparemment jamais le premier à porter les coups", "bon travailleur", "il faisait des tours dans le quartier à bord de sa Clio noire", "on pouvait apparemment le croiser dans des fêtes, une cigarette à la main", "il n’a jamais tenu de propos antisémites", et "il s’est même taillé une crête rousse par jeu, pour faire rire les copains, à sa sortie de prison"... Décidément un chic type ce Mohamed Merah...

 

... qui nous rappelle un peu, toutes proportions gardées bien sûr, l’évadé bisontin qui avait défrayé la chronique durant l’été 2011 (voir ici et ). Lui aussi était un type très sympa, avec une crête rousse sur la tête. On se demande vraiment comment de tels anges finissent en taule pour violences aggravées... et, pour certains, se transforment en bouchers.

 

Son avocat lui-même n’avait jamais cerné chez Merah de telles dispositions meurtrières. Selon lui, son client, petit délinquant, n’a même jamais touché au trafic de drogue ; on se demande seulement comment il a pu se procurer à 21 ans une BMW pour faire des rodéos...

 

Tags : Justice




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • 84 votes
    franck2012* 21 mars 2012 22:18

    Nicolas Sarkozy était jeune calme et ambitieux et il a buté des milliers de libyens dont plein d’enfants en attendant de buter des milliers de syriens dont plein d’enfants. Juppé aussi ...
    .
    .

    A la base de bons fils de famille !


    • 6 votes
      simplesanstete 22 mars 2012 00:15

      Revenons à nos moutons égorgeurs innocents qui bêlent sur tous les écrans à propos du vilain terroriste, çà c’est terrible, Mohamed a mis notre démocrachie dans SA merde, SA guerre et elle INVERSE les rôles cette grosse salope geignarde et féconde de jérémiades, tous ses représentants de commerce,gens de biens, la main sur le cœur disent sans le dire, c’est pas nous les envahisseurs, déni général,veulerie unanime certifiée par la raie publique, l’HORREUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUR comme le disait le désenchanté colonel Kurtz dans le film Apocalypse Now, pure propagande du nihilisme passif, criminel du sens,vomi de l’émotion, la totale, nous allons droit vers la guerre, le troupeau, même et surtout rouge, est prêt et bien gardé, je commence même à me marrer à cette perspective.


    • 40 votes
      perlseb 21 mars 2012 22:51

      Manipulations. Tout cela me fait penser à une certaine prise d’otage à la maternelle de Neully, ou même à un certain 11 septembre. La vérité, les médias ne nous la donneront pas.
       
      Bienvenue dans un monde d’émotion, où nous sommes tous des cibles potentielles dans ce grand jeu qui consiste à prendre toujours plus de pouvoir. La propagande nazie était vraiment naze à côté de celle de nos démocraties.


      • 7 votes
        Hijack ... Hijack 21 mars 2012 23:03

        Woww !!! Un vrai parcours de salafiste djihadiste !!!


        • 11 votes
          toug toug 21 mars 2012 23:03

          D’après Guéant il a dit qu’il était en mission. J’aimerais bien savoir qui sont les gens qu’ils l’ont envoyé en mission. Qui les finance ? Qu’elle sont leur but, leur revendication. Je crains qu’on aura aucune réponse plausible avant 40 50 ans... J’espère qu’ils ne vont pas le tuer pdt l’assaut, qu’on puisse le cuisiner ce cerveau de crevette.


          • 32 votes
            Frida FRIDA 21 mars 2012 23:16

            ce qui est hallucinant, c’est qu’il nous invite à participer directement à l’enquête, ils nous donnent au fur et mesure ce qui se passe, ils nous racontent ce que le forcené leur raconte, sans même attendre de s’assurer de la réalité de ses dires, de leur valeur, il leur a dit qu’il allait se rendre en début de l’après midi, et ils nous annonce cela comme une chose anodine, et ils semblaient y croire, et puis oh surprise, il ne s’est pas rendu, ensuite il leur dit que c’est en soirée qu’il allait se rendre, et ensuite le soir arrive et il ne se rend toujours pas, et maintenant bientôt minuit, et toujours rien, mais comment intérpréter ce cirque ?

            je croyais que les enquêteur ne donnaient pas d’information avant d’avoir terminé l’enquête et en l’occurence l’arrestation du forcené

            je sais poser ce genre de question c’est sûrement par esprit complotiste


          • 16 votes
            toug toug 21 mars 2012 23:21

            Il est bizarre ce story telling effectivement, il y a plein de choses curieuses. Attendons la fin de l’histoire. 


          • 11 votes
            Caracole AgeNu 21 mars 2012 23:41

            Ou aussi que les centaines de policiers mobilisés ont mis une semaine à demander l’adresse IP au Boncoin.fr...

            http://owni.fr/2012/03/21/tueur-toulouse-dcri-mohamed-merah/


          • vote
            Joe Gillian albatar 22 mars 2012 10:14

            Bien disons que s’il recherche un assassin et qu’ils ont peur qu’il s’enfuit, effectivement le secret de l’instruction est un élément important.
            Maintenant que le mec est forcené chez lui et que visiblement ils n’ont plus de doutes sur son identité, en toute logique, je ne vois pas dans quelle mesure les informations qui sont communiquées peuvent constituer une entrave à l’enquête en cours...


          • 14 votes
            Hijack ... Hijack 21 mars 2012 23:17

            Bref, je le défends pas ... mais il y a bcp de choses qui ne tournent pas rond dans cette affaire ...
            On dirait, qu’ils l’ont servi dans un plateau !

            S’il y a une chose qui m’a dégoûté ce matin ... sur BFM, I Télé ... tout le monde a constaté leur grande jouissance et excitation, quand ils ont appris que le présumé tueur est un musulman et non un FN ou autre extrémiste de droite ... comme si cela changeait quelque chose pour les victimes !!!
            Cela veut dire, que ces personnes sont plus remplis de haine ... que de compassion pour les victimes et leurs proches !


            • 2 votes
              Alsace Alsace 22 mars 2012 12:34

              Cette affaire là n’est pas du tout claire et il est évident que quelque chose nous rappelle forcément de nombreuses autres affaires, avec un jeune, crapuleux certes, mais fetard, qui soudainement se transforme en salafiste martyr en l’espace de deux semaines... 

              Morice, malgré tout ce que l’on peut lui reprocher très légitimement, a produit un interessant premier papier sur l’affaire hier, où il pose un certain nombre d’interrogations confondantes pour le bilan sécurité de la police !


            • 28 votes
              Rodrigue Rodrigue 21 mars 2012 23:20

              Une BMW à 21 ans : on sait déjà, à ce signe, qu’il trempait dans le trafic de drogue (ou d’armes). On sait qu’il a fait près de 2 ans de prison, où il a dû faire les rencontres qui lui ont montré le chemin pour aller en Afghanistan et dans les zones tribales du Pakistan. Le fait qu’il soit armé jusqu’aux dents indique qu’il n’est pas seul dans cette histoire. Le fait aussi qu’il se revendique d’Al-Qaïda, même si ça ne veut pas dire grand chose. Je pense que c’est un pauvre type, violent, un peu décérébré, en échec (rejeté par l’armée à cause de son casier judiciaire), comme il y en a beaucoup... pas pieux pour un sou (il ne boit pas, mais fume, va en boîte de nuit, sort avec des filles, semble aimer le fric et la frime...) et qui a été manipulé en prison puis lors de son voyage initiatique, où on lui a parlé sans doute des crimes de l’Occident, de la nécessaire solidarité avec ses frères musulmans humiliés et martyrisés, on a dû lui montrer quelques horreurs (en vidéos) qui se passent là-bas. Bref, on lui a retourné le cerveau, ce qui n’a pas été très dur, vu sa consistance initiale. Il avait le profil idéal pour être manipulé. Reste à savoir qui l’a fait.


              • 8 votes
                À Mehdi The À Mehdi The 22 mars 2012 09:16

                ou peut etre que c etais simplement une voiture du garage vu qu il était carrossier....Le gouverneur de Kandahar a démenti l histoire de sa presence en Afghanistan


              • 4 votes
                cassia cassia 22 mars 2012 09:30

                Merci Medhi pour le lien, effectivement :

                L’avocat français de Merah, Christian Etelin, a déclaré que son client avait été emprisonné en France de décembre 2007 à septembre 2009 après une condamnation pour vol avec violences. Il ne pouvait donc pas, selon lui, se trouver à la prison de Kandahar pendant ce laps de temps.
                Merah, s’il survit au Raid, ce qui m’étonnerai, ne pourra pas éviter un aller sans retour pour guantamo....


              • 5 votes
                Frida FRIDA 21 mars 2012 23:35

                ils sont en train de donner l’assaut, je pense qu’il ne sortirait pas vivant


                • 4 votes
                  Hijack ... Hijack 21 mars 2012 23:40

                  Il a dit qu’il ne voulait pas mourir et encore moins se suicider ...

                  Ils vont donner l’assaut ... mais ils ne courent aucun risque ... ils vont l’inonder lumière lui qui est dans l’obscurité totale depuis le début de la nuit ... et en faire ce qu’ils veulent !


                • 1 vote
                  TZ TZ 22 mars 2012 12:28

                  Trop tard, il est mort.


                • 6 votes
                  Hijack ... Hijack 21 mars 2012 23:36

                  Le profil du tueur ? "Des yeux bleus sur un visage blanc"

                  Vidéo TF1

                  Les enfants ne trichent pas ... je me souviens qu’ils étaient les premiers à dire et insister sur le fait que le scooter n’était pas noir mais blanc ... (en fait noir avec carénage blanc sur devant) ...


                  • 9 votes
                    Frida FRIDA 21 mars 2012 23:51

                    @Hijack

                     

                    Je me méfie de ce genre de témoignage, des fois le stress est tel qu’il est difficile de donner objectivement des renseignements exacts, d’où la nécessité d’être prudent, et de faire des recoupements, l’esprit est très fragile dans ce genre de situation, et en tout état de cause, cela est variable en fonciton des personnalités, je trouve les journalistes irresponsable d’interroger des enfants,

                    par ailleurs, en dehors les victimes qui ont peut-être pu le voir de près, les autres l’ont vu de loin et il portait tout le temps son casque,

                    j’aimerai bien savoir si il porte un tatouage, on nous a saouler avec le témoignage de la femme qui l’a vu et qui a vu un tatouage. Comme quoi on est en pelin délire, ni les enquêteurs ni les journalistes ne gardent une réserve qui s’impose dans ces conditions, ils veulenent jouer trop la transparence et le direct, au point cela devient risible s’il ne s’agit pas d’une situation dramatique

                     


                  • 5 votes
                    Hijack ... Hijack 22 mars 2012 00:34

                    @ Frida,

                    Pour les enfants ... comme je l’ai dit ... ils étaient les seuls à parler de scooter blanc, les adultes disaient "noir" ... donc émotion ou pas ils ont vite constaté les gosses.

                    La cicatrice ou tatouage, manifestement il ne l’a pas dans la vidéo ou images que l’on a vu ... mais attendons pour voir.

                    Enfin, tout ce que je dis ... ce n’est bien sûr que des suppositions, je ne l’ai jamais vu perso.

                    La vieille dame avait décrit un homme corpulent ... alors qu’il est mince et mesure 1,70m !!!


                  • 3 votes
                    Frida FRIDA 22 mars 2012 00:48

                    @Hijack

                     

                    pour la couleur de la moto, en fait il y avait deux sortes de témoins, les uns disent qu’elle était blanche et les autres disent qu’elle était noire, mais en fait, il a juste remaquillé un partie de la moto et elle était noire et blanche, donc il n’y avait pas contradicition dans les témoignage mais chacun n’ a retenu qu’une couleur et on n’a pas entendu quelqu’un dire qu’elle était bicolore nore et blanche,

                    ceci dit je trouve tout cela malsain, c’est une confiscation du débat politique, on prive les candidats de plusieurs jours pour s’exprimer sur leur programme et les critiques du bilan de Sarkozy, d’autant plus que c’est la période de l’égalité du temps de parole.


                  • 1 vote
                    juluch juluch 21 mars 2012 23:59

                    Attendons la suite de cette histoire..........


                    • 10 votes
                      Mr.Knout Mr.Kout 22 mars 2012 00:08

                      Je n’ai lu nulle part que la BMW bas de gamme (qui ne ressemble pas du tout a une première main) sur la video est la sienne,quand bien meme j’ai vu des amis smicard ce payer ce genre de modèle sans pourtant trempé dans le trafic de drogue(mais en se mettant dans la m...),le crédit ça vous dit rien ??
                      Cela aurait pu être intéressant si la vison étriqué du rédacteur ne ressortez pas autant dans ses propos.


                      • 4 votes
                        Alsace Alsace 22 mars 2012 12:43

                        Tout à fait Mr.Kout...."oulah, il a une BMW, à 21 ans, vous vous rendez compte ?" Incroyable, il a du gagner au loto... ! Ou bien il est millionaire c’est sur, pour pouvoir se payer une BMW, rooh" ! 

                        Franchement ridicule cette vision française hypocrite . Ici en Alsace, posseder une BMW n’a rien de plus exeptionnel que de posseder une peugeot ou une Opel...allez sur le bon coin, vous trouvez de très belles e46 pour moins de 4000 euros. Si les gens prefèrent claquer 9000 balles pour leur vieux Megane Scénic et jalouser les autres...

                        Non, restons sérieux, il nous faut encore plus d’éléments, cette histoire ne tourne pas rond du tout. Comment expliquer la folie meutrière soudaine de ce jeune proto-bandit de bas-étage ? 


                      • 12 votes
                        Frida FRIDA 22 mars 2012 00:18

                        Médiapart met en ligne un article "Toulouse : les zones d’ombre de l’enquête"

                        21 mars 2012 | Par Michel Deléan - Mediapart.fr

                        L’affaire de Toulouse, dont la théâtralisation (notamment sur les chaînes télé d’information en continu) glorifie de façon plus ou moins subliminale un succès personnel de Nicolas Sarkozy et de son fidèle Claude Guéant, pose plusieurs questions de fond sur le fonctionnement de notre police et de notre justice.

                        L’arrivée sur place du président de la République, ce mercredi, après l’envoi du ministre de l’intérieur (rejoignant le patron de la DCPJ, celui de la DCRI, et le procureur de Paris, déjà présents), est une illustration parmi d’autres de la toute-puissance affichée d’un exécutif qui tient la justice pour quantité négligeable. De ce point de vue, les interviews de Claude Guéant depuis Toulouse, révélant au passage plusieurs éléments de l’enquête, ont contrasté singulièrement avec la conférence de presse extrêmement prudente, à Paris, mardi en fin de journée, du procureur François Molins, alors que le suspect était déjà identifié.

                        Au-delà de cette orchestration de l’efficacité policière du pouvoir sarkozyste, classique depuis sa nomination place Beauvau voici dix ans, plusieurs spécialistes de la police et du renseignement s’interrogent sur un point précis : le temps qu’il a fallu pour identifier et retrouver le suspect depuis le 11 mars, date du premier assassinat de la série, celui d’un parachutiste à Toulouse.

                        Si l’on en croit les déclarations faites par le ministre de l’intérieur Claude Guéant, tôt mercredi matin à Toulouse, le jeune suspect des tueries de ces derniers jours, Mohamed Merah, 24 ans, aurait déjà « à son actif une petite dizaine d’actes de délinquance, dont certains étaient marqués de violences  », et « sa radicalisation » se serait « faite au sein d’un groupe d’idéologie salafiste ».

                        Toujours selon Claude Guéant, ce suspect aurait dit « avoir voulu venger les enfants palestiniens et s’en prendre à l’armée française ». Enfin, et surtout, celui-ci était « dans le collimateur de la DCRI », la direction centrale du renseignement intérieur, parce qu’il « a effectué des séjours en Afghanistan et au Pakistan par le passé ».

                        Sollicité mercredi par Mediapart, un haut responsable policier explique qu’il a « fallu vérifier 576 adresses IP avant de retrouver la bonne », celle de la mère du suspect. Le militaire assassiné le 11 mars à Toulouse avait en effet rendez-vous avec celui qu’il pensait être un acheteur pour sa moto, mise en vente sur internet. Selon ce même haut responsable policier, le suspect était « un solitaire, un atypique, et il n’avait pas pris les filières normales pour se rendre au Pakistan et en Afghanistan  ». Il aurait, par ailleurs, projeté « d’assassiner un autre militaire ce matin » (NDLR : mercredi), avant que le RAID n’intervienne.

                        Une identification tardive du suspect

                        Lors d’une autre conférence de presse, mercredi après-midi à Toulouse, le procureur de Paris (saisi lundi 19 mars, après la tuerie dans l’école juive de Toulouse, en vertu de la législation antiterroriste) a fourni d’autres détails.

                        L’identification de Mohamed Merah n’a pu se faire, selon François Molins, qu’après un travail « colossal », la vérification de « pistes multiples » au début des tueries (vengeance privée, anciens militaires, néo-nazis, islamistes, anti-militaristes), et l’épluchage de « 7 millions de connexions téléphoniques », « 700 connexions internet  », sans oublier « 200 auditions  » et « 1000 procès-verbaux  ».

                        Selon le procureur, les policiers n’ont obtenu que samedi 17 mars les 576 adresses IP en rapport avec la petite annonce. Cela paraît un délai anormalement long à plusieurs spécialistes, selon qui les policiers peuvent obtenir ces adresses IP en quelques heures seulement.

                        Une fois obtenues, ces adresses IP auraient été immédiatement criblées, selon le procureur. L’une d’elles correspondait à la mère de deux garçons, qui porte un autre nom. L’un de ses deux fils, Abdelkader, « avait été impliqué mais pas poursuivi dans une affaire de filière de djihadistes en Irak », et l’autre Mohamed, « un délinquant de droit commun », connu pour des « faits de violence et des troubles du comportement », et qui présenterait un « profil d’auto-radicalisation salafiste atypique ».

                        Mohamed Merah se serait rendu deux fois en Afghanistan « par ses propres moyens, sans passer par des facilitateurs », en 2010 et en 2011. Il aurait été arrêté lors d’un contrôle routier et remis à l’armée américaine puis renvoyé en France lors de son premier séjour. Il ne serait « rattaché à aucune organisation  », a précisé le procureur.

                        Ce n’est que lundi après-midi que cette adresse IP aurait été identifiée, le suspect et sa famille étant alors mis sur écoutes lundi soir. Selon François Molins, les deux frères n‘étaient alors pas localisés. Et ce n’est que mardi après-midi que Mohamed Merah aurait été formellement identifié, après un renseignement obtenu auprès d’un concessionnaire Yamaha auquel lui ou son frère aurait demandé comment retirer le « tracker », un dispositif antivol de géolocalisation, de son scooter, engin qu’il aurait volé quelques jours plus tôt, puis repeint.

                        « Mohamed Merah n’a été localisé que mardi après-midi, et son frère en fin d’après-midi  », selon le procureur. «  La décision de les interpeller, ainsi que leur mère et que la sœur de son frère, a été prise mardi à 23 h 30. »

                        Selon le procureur Molins, lors des discussions avec les policiers du Raid, Mohamed Merah aurait expliqué avoir « été formé par Al-Qaïda dans la zone pakistano-afghane », tout en précisant ne pas avoir « l’âme d’un martyr ou d’un suicidaire ». Il aurait revendiqué les trois tueries de Toulouse et de Montauban, en les justifiant à la fois par la situation en Palestine, les opérations extérieures de l’armée française, et les discussions en France sur la dissimulation du visage par le voile, toujours selon François Molins.

                        Le procureur de Paris a précisé que Mohamed Merah « envisageait d’autres assassinats » : un militaire ce mercredi matin, et deux policiers les jours suivants. Il n’aurait exprimé « aucun regret  », et se serait « vanté d’avoir mis la France à genoux », toujours selon le magistrat.

                        Une voiture de location remplie d’armes, un scooter Yamaha et une caméra ont été retrouvés, mais d’autres véhicules de location sont encore recherchés, ainsi que les différents points de chute du suspect, qui « n’habitait pas toujours au même endroit  », a ajouté le procureur de Paris

                        Que fait la DCRI ?

                        Un spécialiste des questions de police et de renseignement, sollicité par Mediapart, s’interroge. « Alors que la DCRI bénéficie de tous les moyens budgétaires et humains, à la différence de la police nationale, et que l’on nous vante depuis des années son travail de prévention, il faut bien constater que quelque chose semble ne pas avoir fonctionné. Si tous les Français qui se sont rendus en Afghanistan et au Pakistan figurent dans les fichiers de la DCRI, et que les islamistes les plus radicaux sont surveillés, alors il faut qu’on nous explique comment ils le sont. Sont-ils sur écoutes ? Leurs faits et gestes sont-ils suivis ? Ceux de leur entourage aussi ? », demande ce spécialiste.

                        « Dans le cas qui nous intéresse, le suspect n’avait pas l’air suivi de près, malgré son profil. La DCRI ne serait-elle qu’un vaste fichier ? En se rendant à Toulouse, son directeur (NDLR : Bernard Squarcini) semble en tout cas compter sur cette affaire pour se re-légitimer, après sa mise en examen dans l’affaire des fadettes de journalistes », remarque cet expert, qui souhaite rester anonyme.

                        Depuis les attentats de 1986, qui ont donné naissance à la législation antiterroriste actuelle, renforcée en 2005, les policiers (et magistrats) français se targuent d’une efficacité qui serait reconnue et louée par leurs homologues étrangers. Ils assurent notamment que les arrestations préventives effectuées grâce à la notion pénale de participation à une entreprise terroriste ont évité de nombreux attentats. Ces méthodes font cependant fi de la présomption d’innocence, comme l’a montré le fiasco de l’affaire Chalabi, imputable à l’ex-juge Bruguière.

                        Le renseignement antiterroriste a encore été renforcé après les attentats sanglants de 1995, la mort de Kaled Kelkal ayant montré de façon dramatique que de jeunes moudjahidines autoproclamés pouvaient surgir, ici ou là, dans des quartiers populaires.

                        Les services de renseignements français (RG et DST, puis DCRI après leur fusion en 1998) travaillent sur les différentes formes que peut revêtir l’islamisme radical. Un travail de terrain, se voulant préventif, et qui est effectué quotidiennement auprès des mosquées, des mouvements religieux, des associations, des foyers de travailleurs, ou des petits délinquants.

                        Les attentats de 2001 ont eu pour conséquence de renforcer ce travail de renseignement et de surveillance, avec une donnée importante : ce que les policiers appellent « la nébuleuse Al-Qaida » n’a pas de hiérarchie formelle ou de structures identifiables. Chacun est libre de se reconnaître dans son combat, et d’en revendiquer l’appartenance. La question palestinienne ou la guerre d’Irak, notamment, peuvent déclencher des processus d’identification. Un passage en prison peut également être un facteur d’endoctrinement, comme ce fut le cas pour Kelkal. Quant aux guerres de Bosnie, de Tchétchénie ou d’Afghanistan, elles ont permis à quelques-uns de ces jeunes « djihadistes », parfois convertis de fraîche date à l’islam, d’acquérir une formation militaire, et parfois de combattre.

                        Ces dernières années, quelques cellules autonomes se revendiquant plus ou moins d’Al-Qaida sont apparues en France, comme le « gang de Roubaix » en 1996 ou le « groupe des Buttes-Chaumont  », de façon épisodique.


                         


                        • 3 votes
                          Hijack ... Hijack 22 mars 2012 00:38

                          Merci pour cet article intéressant Frida.


                        • 8 votes
                          Hijack ... Hijack 22 mars 2012 00:47

                          Je regarde la TV en ce moment ... et je pense à un truc : si ce Mohamed ne s’est pas rendu comme il l’avait promis, c’est certain, il a dû demander une condition qu’il n’a pas obtenu ... par exemple, parler à des journalistes ou en direct dans un média ...


                          • 7 votes
                            Frida FRIDA 22 mars 2012 00:58

                            @Hijack

                            la désinformation n’est pas seulement mentir sur les faits ou les déformer, c’est aussi taire des informations importantes, ils ne sont pas fous pour tout nous dire et tout nous raconter.

                            avec leurs détonations en direct ils nous jouent par leur pseudo transparence médiaticopolicière de la guerre d’irak


                          • 5 votes
                            alison2 22 mars 2012 01:02

                            L`homme a tué trois enfants a bout touchant !!!!!!!!!!!!!!! a moins qu`ici une personne est la preuve du contraire (photo, video) , est ce que ça vous parle ou pas ?

                            Depuis x heures vous êtes a faire le procès de tous, arabe, juif, politique, police mais quels hommes êtes vous donc ? Poster, commenter du matin au soir, tv, radio, internet on se demande parfois ou son les vrais malades...

                            Je n`ai qu`une pensée c`est celle que j`adresse aux victimes peu importe la couleur de leur peau et de leur cœur.

                            Je ne souhaite même pas a ceux qui écrivent du matin au soir ici de perdre un enfant un jour.

                            Rien d`autre a vous dire a part continuez de faire le buzzz... Triste humanité.


                            • 16 votes
                              Frida FRIDA 22 mars 2012 01:28

                              @Alison2

                              Etrange façon de mélanger les faits différents, il y a eu des massacres, personnes ne nie ceci, le deuil c’est une affaire des proches des victimes, nous, on sympathise et on est solidaire, à moins d’attendre de nous de tomber dans l’empathie, à savoire de devenir psychologiquement souffrants et affligés comme les proches, là vous demandez l’impossible, il ne faut pas jouer au chantage affectif,

                              en effet, critiquer et exprimer nos opinion ne doit pas être interprété comme une action de soutien à l’assassin, qu’est que vous voulez que le monde s’arrête, que la minute de silence dure toute la vie ?

                              par ailleur, je vous signale que le chagrin et la tristesse n’enlève pas la capacité de critiquer et même de plaisanter,

                              par votre propos moralisateur, vous cherchez à imposer surnoisement la censure.


                            • 2 votes
                              alison2 22 mars 2012 01:57

                              Bonsoir Frida,

                              n`est il pas possible de laisser faire l`enquête avant que chacun donne son avis et avec quelle qualification pour le faire ? L`expression libre a une limite surtout lorsqu`il s`agit de parler de mort, d`attentat, d`anti ceci, d`anti cela.
                              Internet est un forum est un espace d`échange mais en aucun cas un défouloir pour diffamer, répandre la haine, le racisme. juger des faits ou des actes, estimez que tout n`a pas été fait etc...

                              La censure  ? On laisse trop de liberté de langage aux gens parfois a la limite dépassant souvent la limite de ce qui est acceptable pour une personne réfléchis.

                              Un jour arrivera au même titre que la fermeture des sites d`hébergements une censure beaucoup plus forte, elle frappera et on vous expliquera qu`un nombre trop important de personne ou de site active la violence sous toute ces formes y compris en écrit.

                              Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions...


                            • 7 votes
                              Frida FRIDA 22 mars 2012 08:52

                              Alison2

                               

                              « n`est il pas possible de laisser faire l`enquête avant que chacun donne son avis et avec quelle qualification pour le faire  ? L`expression libre a une limite surtout lorsqu`il s`agit de parler de mort, d`attentat, d`anti ceci, d`anti cela. »

                              en quoi notre débat nos discussions gêne l’enquête ?

                              Répondez moi sincèrement, quand est-ce que j’ai ou les autres ont palé des MORTS, il n’est nullement question des VICTIMES,

                              « Internet est un forum est un espace d`échange mais en aucun cas un défouloir pour diffamer, répandre la haine, le racisme. juger des faits ou des actes, estimez que tout n`a pas été fait etc... »

                              là aussi, une question, citez mes propos diffamatoires... je ne pense pas (et j’en serai horrifiée si j’en avais tenus sans me rendre compte)

                              et ceux qui tiennent des propos diffamatoires n’attendent pas cet événement pour le faire, l’expression outrancière qui exprime sincèrement ou non le fond la pensée de leurs auteurs est malheureusement une réalité. Vouloir attendre que ces gens là se taisent est illusoire, si vous les censurer vous ne les empêcherez pas pour autant de penser.

                              La censure ? On laisse trop de liberté de langage aux gens parfois a la limite dépassant souvent la limite de ce qui est acceptable pour une personne réfléchis.

                              « Un jour arrivera au même titre que la fermeture des sites d`hébergements une censure beaucoup plus forte, elle frappera et on vous expliquera qu`un nombre trop important de personne ou de site active la violence sous toute ces formes y compris en écrit. » ceci est un faux débat, la liberté d’expression est aussi un moyen pour rétablir l’honneur et l’hommage aux victimes et de contrecarrer des paroles haineuses et diffamatoire.


                            • 3 votes
                              TZ TZ 22 mars 2012 12:32

                              @alison2 : il me semble au contraire bien plus pertinent d’essayer de prendre du recul sur cette affaire plutôt que de réagir comme vous le faites.
                              .
                              En quoi douter, s’interroger, serait-il néfaste ? Est-ce que nos réflexions entravent l’enquête ou le deuil des proches ?


                            • 6 votes
                              adam 22 mars 2012 01:42

                              Ou l’histoire d’un abruti sous-éduqué qui s’est fait lavé le cerveau par d’autres abrutis un peu plus intelligents et surtout dangereux !

                              Son comportement n’a rien à voir avec l’Islam authentique, religion de tolérance et de paix !
                              Je sais, cela peut paraitre difficile à croire pour quelqu’un de complément étranger à cette religion, mais c’est pourtant la vérité !

                              Une grosse pensée à toutes les victimes, aux familles et particulièrement aux 3 petits anges partis trop tôt... Paix à leurs âmes.


                              • 7 votes
                                cassia cassia 22 mars 2012 07:32

                                Il y a de grande chance que ce jeune, dont on ne sait pas grand chose, et qui, à priori, constitut " la victime" pardon le coupable idéal ne résiste pas à ’assaut. Ce Raid, j’en ai l’intime conviction, est une mise à mort. Car les morts, c’est bien connu ne peuvent pas se défendre....Et aprés, on nous inventera une histoire abracadabrante à La Ben Laden au scénario plus qu’improbable...


                                • 12 votes
                                  MAZIG 22 mars 2012 08:09

                                  C’est extraordinaire ce degré d’émotion soudain qu’ont suscité les meurtres de Toulouse et de Montauban. Certes , aucune cause ne peut justifier l’assassinat d’enfants ou d’innocents , mais mettez-vous à la place d’un arabe ou d’un musulman qui eux , voient des enfants quotidiennement déchiquetés par des armes interdites en Palestine , en Irak , en Afghanistan et au Pakistan.Mais , là ce sont des enfants qui ne suscitent pas la moindre émotion et encore ce soudain déluge de sentiments "humanistes" et de compassion démesurée.Ou alors notre vision et notre capacité d’analyses se cantonnent exclusivement dans la partie formatée de notre cerveau ?


                                  • 10 votes
                                    cassia cassia 22 mars 2012 08:29

                                    c’est le racisme vertueux ! La dictature du bon sentiment !
                                    Selon que tu sois noir ou blanc, musulman, catholique, ou juif, tu ne susciteras pas la m^me émotions !
                                    Je suis toujours conternés des indignations sélectives des pères moralisateurs qui revendiquent porter un message humaniste, qui pullulent à gauche, à commencer par BHL...
                                    Certains ont plus le droit, et m^me le devoir, de crever dans l’indifférence générale !


                                  • 6 votes
                                    Joe Gillian albatar 22 mars 2012 10:36

                                    Y a pas que ca.
                                    Demandez vous, à ce moment là, pourquoi les musulmans dont vous parlez vivent en France, et ne vivent pas en Afganistan, au pakistan, ou même en Algerie ou au Maroc.
                                    Moi j’en voit une parmis plusieurs (en ne tenant pas compte du fait qu’on les a fait venir pour avoir une main d’oeuvre moins cher dans les années 70).
                                    En France nous vivons dans un état qui est censé être un état de droit, ou le droit à la vie prévaut sur tous les autres. Nous n’avons pas la peine de mort, et effectivement un assassinat ben c’est rare...
                                    Les pays que vous citez sont malheureusement des pays en guerre, certes des guerres que les habitants de ces pays n’ont pas décidé mais des pays en guerre. Vous pouvez me repondre que pour le gosse qui se prend une bombe sur la gueule ca lui fait une belle jambe de le savoir, et effectivement c’est difficile d’agrumenter.
                                    Ce que je veux dire c’est qu’un assassinat en France, c’est rare. Des enfants executés par balle dans une école, encore plus. C’est malheureux de le dire, mais la rareté suscite l’interet.
                                    Peu de gens en ont quelquechose a foutre des enfants africain qui meurent de famine ou d’une maladie lié à l’eau. Pourtant ce sont des phenomènes anormaux, et tout le monde sur cette planète devrait manger à sa faim, et il y a suffisemment d’eau pour abreuver la population. Au lieu de cela, on privatise l’eau, et des sociétés comme Vivendi et d’autres properent sur la mort de petits africain. Mais c’est devenu tellement courant qu’on en parle même plus...
                                    A l’inverse un gosse meurent d’une mort non naturelle en France, et tout le monde se bouleverse.
                                    Je ne vois pas seulement une différence de traitement liée à la religion, mais surtout une sensibilité exacerbée, due à la rareté de l’évènement.


                                  • 4 votes
                                    Frida FRIDA 22 mars 2012 10:42

                                    @Albatar

                                    "A l’inverse un gosse meurent d’une mort non naturelle en France, et tout le monde se bouleverse.
                                    Je ne vois pas seulement une différence de traitement liée à la religion, mais surtout une sensibilité exacerbée, due à la rareté de l’évènement."

                                    je suis entièrement d’accord avec vos propos,

                                    mais s’indigner et montrer sa révolte n’empêche pas de voir la récupération des uns et des autres, et surtout de soulever des questions sur les responsabilités des uns et des autres, et je suis navrée de voir que cette attitude est interprétée comme une insensibilité envers les victimes, ou de vouloir minimiser la fin tragique des soldats et des enfants.


                                  • 1 vote
                                    Joe Gillian albatar 22 mars 2012 13:32

                                    Bonjour Frida, je comprends parfaitement votre propos, rassurez vous, je suis suffisament covaincu de votre intelligence et de votre humanité pour ne pas en douter un seul instant.
                                    Mon postest une réponse au post un tout petit plus haut, de celui (désolé j’aipas retenu ton nom) qui dit imaginez vous le musulmans qui voit des gosses dechiquetés par des armes non conventionnelles dans des pays en guerre. Ou plutot e train de subir les foudres de l’alliance occidentale pour des interets géo strategique...
                                    Je comprends l’indignation de cet autaur comparativement au milliers ou millions d’enfants morts sous les bombes des bouchers... Comme les petit Nagasakien par exemple.
                                    Mais j’expliquai l’émoi du peuple Français relatif à cet évènement, qui est bien sur du au traitement journalistique de l’évènement.
                                    Cordialement



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès