• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Pourquoi le vivant n’est pas réductible aux algorithmes ?
#75 des Tendances

Pourquoi le vivant n’est pas réductible aux algorithmes ?

Rencontres et Débats Autrement invite Miguel Benasayag sur le thème : Pourquoi le vivant n'est pas réductible aux algorithmes ?

Tags : Economie Histoire Robotique Informatique Philosophie Transhumanisme




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Shawford Shawford 15 février 18:25

    On ne peut surtout que conseiller son livre "La Singularité du vivant".

    Comme on peut l’imaginer, contrairement à une conférence (aussi pertinente soit elle, et dans celle-ci Benasyagag est déjà remarquable) il a tout le temps d’y développer sa pensée et la démonstration -par définition- complexe qui permet d’apporter un point de vue riche, novateur et à même de donner un substrat argumentaire remarquable pour lutter contre les nouveaux docteurs de la foi numérique, scientiste et transhumaniste.


    • vote
      pemile pemile 15 février 20:18

      @Shawford

      Salut, enfin un bouquin sur lequel on s’accorde !


    • vote
      Shawford Shawford 16 février 23:19

      @pemile

      Nickel !

      Faudra qu’on discute à l’occasion de ce qui peut s’entendre dans ses "mixtes", car sur le plan métaphysique, on peut y voir quelque chose de... sans doute très exotique pour toi... et peut être même pour Benasyagag lui même... si on lorgne en particulier du côté du panpsychisme ! smiley smiley


    • vote
      Djam Djam 15 février 20:23

      Merci à l’auteur pour cette conf captivante et d’importance majeure quant à l’avenir.
      Vite ! la lecture de son ouvrage smiley


      • vote
        CoolDude 16 février 23:34

        Pour contre tout peut être mis sous forme d’algorithme :

        C’est ce que explique (et même démontre) Gilles Dowek lors de la dernière conférence de l’espace des Sciences.

        La transformation des sciences par l’informatique
        https://www.youtube.com/watch?v=RfLoGWPQaLM

        Les Mardis de l’Espace des sciences avec Gilles Dowek, chercheur à l’Inria et Professeur à l’École normale supérieure de Paris-Saclay. L’essor de l’informatique a permis de stocker et traiter de gigantesques quantités de données : quel impact cet essor a-t-il sur le travail des scientifiques et sur la science ?


        • vote
          CoolDude 16 février 23:35

          @CoolDude

          Par contre...


        • vote
          ezechiel 19 février 00:27

          @CoolDude "tout peut être mis sous forme d’algorithme, c’est ce que explique (et même démontre) Gilles Dowek"

          Même la passion amoureuse, la haine, la joie, la tristesse ?


        • vote
          ezechiel 19 février 00:14

          Je ne connaissais pas ce gars là, très intéressant.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès