• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > « Quasiment un étudiant sur quatre aurait eu des pensées suicidaires (...)

« Quasiment un étudiant sur quatre aurait eu des pensées suicidaires »

L’éditorialiste Alexis Poulin commente la détresse étudiante qui ne fait que s’accroitre face à l’interminable crise sanitaire. Malgré la récente instauration des repas à un euro dans les restaurants universitaires, il dénonce un soutien insuffisant de la part du gouvernement. Il fait le point par ailleurs sur une gestion de la crise sanitaire qu’il juge « incompréhensible ».

Tags : Université Suicide Ecole Covid-19




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • 2 votes
    wendigo wendigo 8 février 21:05

     Ce qui est le plus inquiétant, ce ne sont pas ceux qui avouent avoir eu des idées suicidaires, mais ceux qui ne le disent pas mais y pensent !
    Le dire c’est un appelle à l’aide, alors que celui qui se tait c’est en général celui que l’on retrouve sec et frais un beau matin.


    • vote
      sls0 sls0 8 février 21:23

      Que dire de plus.

      Lycéens et étudiants ces deux années auront plombé leur futur qui déjà s’annonçait pas trop bien.

      Un massacre et je n’oublie pas les restos, culturel, ect.

      Oui un massacre, que de vies fichues.

      On ne peut plus mettre cela sur le compte de la stupidité, ça devient du massacre.

      Moins de 5000 cas par jour et un R effectif de 1,04 on est pas en dessous des critères couvre-feu ?


      • vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 9 février 23:10

        @sls0

        "Moins de 5000 cas par jour et un R effectif de 1,04 on est pas en dessous des critères couvre-feu ?"

        Non, le dernier bilan de l’épidémie de coronavirus en France, communiqué par Santé publique France, fait état de 18 870 nouveaux cas en 24 heures, mardi 9 février.

      • 1 vote
        mac1 8 février 22:13

        Le gestion de cette crise laissera des traces profondes et indélébiles sur notre jeunesse. Un jour nos dirigeants devront en répondre...


        • vote
          Orwell Orwell 9 février 17:12

          Ça parle d’encourager les étudiants alors que les critères d’APL ont changé et d’un coup plein d’étudiants ne les ont plus alors que prétendument ils essayent de lutter contre la précarité. Supprimer le SNU cette super colo qui coûte 1,5 milliard par an et redistribuer l’argent ! Pourquoi laisser les universités fermées alors que les grandes écoles et prépas sont ouvertes ? Le désarroi de la jeunesse semble être un choix politique, pas de l’incompétence


          • 1 vote
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 9 février 23:04

            « Quasiment un étudiant sur quatre aurait eu des pensées suicidaires »

            La bonne nouvelle, c’est qu’un étudiant sur quatre soit encore capable de penser. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès