• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Base lunaire

Dernières nouvelles des étoiles (DNDE) est un format hebdomadaire qui fait le tour de l'actualité spatiale réelle. SpaceX, Blue Origin, NASA, ESA, JAXA quels seront les prochains grands défis de l'humanité en terme de conquête de l'espace ? Cette semaine on va regarder ce qui se passe du côté de Blue Origin et de son lanceur New Glenn, on va parler de la dernière observation qui a été faite grâce à des ondes gravitationnelles, et on finira avec les tubes de lave qui pourrait fournir une solution à des habitats sur la lune.

Sources : Blue Origin : https://twitter.com/JeffBezos/status/...

Ondes Gravitationnelles : http://www.rit.edu/news/story.php?id=...

Tubes de lave lunaires : https://sservi.nasa.gov/articles/luna...

Tags : High-tech Economie Energie Prospective et futur Science et techno Espace




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • vote
    jjwaDal 26 octobre 20:09

    Plutôt bien fait, même si la science intéresse peu de monde et pas seulement sur Agoravox. Les tubes de lave sont une une possibilité très intéressante pour reconstituer des environnement terrestre à court terme (siècle) sur de nombreux corps. Plus intéressant que les colonies d’O ’Neill par leur énorme volume, leur protection anti météorites et particulaire et surtout leur accès immédiat à une vaste gamme de ressources locales. De plus elles permettrait une Terraformation locale parfois seule concevable (sans azote Mars ne sera pas Terraformé par ex mais ses tubes de lave pourraient héberger une vaste population.

    A noter quand même que n’importe quel cratère de bonne taille permet une installation de la taille désirée, le cratère étant ensuite comblé pour protection. La seule chose manquante pour un tourisme lunaire par ex, ce sont des moyens de transport fiables et bon marché donc réutilisables.
    Les installations elles-mêmes, dans un champ de pesanteur et utilisant les ressources locales seraient assez faciles à construire.
    Deux firmes US ont l’ambition de construire ces moyens de transport d’ici une décennie. Nous verrons bien...


    • 3 votes
      Djam Djam 26 octobre 21:34

      Etonnant tout de même ces gens qui se passionnent pour la "conquête de l’espace" (sans rire) alors que l’humanité est infichue de vivre normalement sur terre.
      Comment peut-on prendre pour argent comptant des images, des infos, des spéculations superlatives (toujours superlatives !) alors même que ceux qui les rapportent n’ont jamais vu de leurs propres yeux le queue des réalisations que la presse spécialiste balance régulièrement.

      Ils croient ce qu’on leur montre, c’est l’essentiel. Des machins qu’on lance à quelques encâblures de la minuscule Terre et hop ! ça jouit dans les chaumières éclairées au tube cathodique ! On est incapable (et c’est tant mieux) d’aller au-delà de la ceinture de Van Allen mais on vous raconte des histoires de voyage cosmique, d’univers ceci et d’ondes machin...

      L’homme ne peut pas vivre sans raconter et transmettre des contes... et ça dure depuis la nuit des temps.


      • 1 vote
        yoananda yoananda 26 octobre 22:52

        @Djam
        "Etonnant tout de même ces gens qui se passionnent pour la "conquête de l’espace" (sans rire) alors que l’humanité est infichue de vivre normalement sur terre."

        Oué t’as raison, du coup, je retourne vivre dans des arbres comme mes ancêtres, on aurait jamais du quitter nos forêts d’origine !


      • vote
        jjwaDal 27 octobre 08:28

        @Djam

        Dr Zubrin (The Case for Mars" le disait encore récemment dans une conférence. Si en 1492 il y avait eu des journaux à l’époque, les gros titres auraient parlé du décès de l’homme le plus riche du monde, des frasques des Borgia conquérant la papauté et personne d’un certain Christophe Colomb partant avec une bande bouseux pour aller vers nulle part.
        A l’époque déjà, l’herbe était bien plus verte localement et pourquoi quitter le berceau quand il est confortable.
        Mais qui se souvient des gros titres de l’époque en 2017 et qui se souvient de l’histoire de la "bande de bouseux" en quête d’une chimère ?...
        Van Allen était un paysan avec une douzaine de vaches dans le Connecticut, sans aucune formation scientifique. Un jour il a levé la tête et vu quelque chose briller dans le ciel.
        Il venait de découvrir les ceintures de radiation et leur caractère infranchissable.
        On ne peut qu’être désarmé face à des gens qui acceptent que la science leur dise qu’une ceinture invisible entoure la Terre et qu’elle fut franchie en 1969 par un certain Aldrin Buzz qui a fêté ses 87 ans il y a peu et acceptent la ceinture mais pas le voyage lunaire.
        Bel humour vous avez...


      • vote
        Ozi Ozi 27 octobre 21:23

        @Djam :"On est incapable (et c’est tant mieux) d’aller au-delà de la ceinture de Van Allen"

        Pour de multiples raisons je partage ton commentaire, seulement l’argument de la ceinture de Van Allen n’est pas tenable, on peut très bien la contourner et atténuer ses effaits pour un voyage "court" comme un voyage vers la lune, cela devient beaucoup plus complex pour un voyage vers Mars (par exemple)..



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès