• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Climat : nous sommes la solution, pas le problème

Climat : nous sommes la solution, pas le problème

Depuis 1950, le nombre d’évènements climatiques extrêmes est tendanciellement en augmentation.

Entre l'ouragan Ida, les incendies en Europe et aux États-Unis et les inondations en Allemagne ou en Belgique, l’année 2021 est une bonne candidate pour pour gagner le triste record de la pire année en termes de catastrophes naturelles.

Au-delà des organismes scientifiques comme le GIEC qui rencontrent des oppositions fortes sur leur légitimité, ce sont les assureurs qui tirent la sonnette d’alarme car ils observent directement les conséquences de la hausse de ces évènements extrêmes. Alors oui, les impacts négatifs de l’homme sur notre environnement et notre climat sont visibles en très grand nombre.

Par contre, ce qui est gênant, c’est que l’on a beau se tourner de tous les côtés, on a l’impression qu’un peu partout on considère que les humains ne peuvent être que le problème ou la cause de futur problème, mais rarement, et même jamais des solutions, des apports positifs.

Aujourd’hui je vous invite à découvrir les résultats concrets du travail formidable de sociétés et surtout de personnalités hors du commun qui ont décidé qu’ils n’étaient pas le problème mais la solution aux atteintes de notre environnement.

Tags : Histoire Prospective et futur International Climat




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • vote
    mat-hac mat-hac 18 septembre 16:01

    Il faut augmenter le taux de CO2 pour que poussent les plantes, pas diminuer le CO2.


    • vote
      sls0 sls0 18 septembre 17:30

      @mat-hac
      Si les plantes aprécient le CO2, elles ne supportent pas trop la chaleur.
      Le jour où l’on boira du champagne anglais dopé au CO2, en champagne poussera du chêne liège, car la culture du raisin sera impossible.


    • vote
      sls0 sls0 18 septembre 17:25

      Il ne fait sourire quand il parle d’économie, avec la climatologie c’est la franche rigolade.

      50% d’augmentation d’un pouillième ça reste de l’ordre du pouillième.

      Et oui mon gars ton monde d’économiste va s’effondrer, il a contre lui les lois physiques.


      • vote
        levy levy 19 septembre 10:37

        Nous ne sommes qu’une partie du problème..mais contre l’évolution de la planète il n’y a rien à faire....par contre nous pourrions tenter d’avoir moins de déchets ça c’est un vrai problème mais les vert n’en parlent pas....ils préfèrent avoir des panneaux solaires polluants (faut des terres rares pour les construire) et là salut les dégâts ou des voitures électriques...ou comme l’Allemagne qui préfère le charbon au nucléaire ?

        L’humanité est con.....



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès