• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Étonnant vivant

Étonnant vivant

Les Mardis de l'Espace des sciences avec Catherine Jessus, Directrice de recherches au CNRS. Elle dirige l’Institut des sciences biologiques du CNRS qui regroupe l’ensemble des laboratoires et des chercheurs en sciences de la vie du CNRS. La biologie vit une véritable révolution, apportant de nouvelles réponses à des questions posées depuis les débuts de l’humanité. Qu’est-ce que la vie ? Quelles sont ses origines, son histoire ? À travers un voyage au cœur du vivant, une centaine de scientifiques livrent un témoignage passionné.

https://www.espace-sciences.org/confe...

Tags : High-tech Société Biodiversité Histoire Biotechnologies Nanotechnologies Philosophie Science et techno agriculture Nature Bio


Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 1 vote
    gaijin gaijin 17 novembre 11:30

    excellent !!!
    là ou la biologie rejoint les conceptions orientales sur le soi et le non soi ou l’importance du rapport entre les choses ....
    dommage que tout ça reste perdu dans l’univers des chercheurs pendant que la pensée globale reste bloquée sur les ânonnements du 19ème siècle


    • vote
      Gollum Gollum 17 novembre 12:43

      @gaijin

      J’ai pas encore commencé mais il y a du lourd qui sort dans beaucoup de domaines..

      Ce qui m’amuse c’est la quasi absence de commentaires comme toujours quand on a droit à du fondamental..  smiley

      On préfère jaser sur Mélenchon, la morale qui fout l’camp, nos exploiteurs, etc.. Bref toujours les mêmes sujets qui tournent en rond pour pouvoir faire le pilier de bar virtuel. En se croyant un dissident.  smiley

      Précision : la conf. commence vers la minute 17..

      Avant, on peut s’en passer.


    • vote
      gaijin gaijin 17 novembre 15:08

      @Gollum
      " Ce qui m’amuse c’est la quasi absence de commentaires "

      oui mais c’est normal, a ce niveau c’est un changement complet de paradigme qui s’opère, difficile a intégrer ( j’aime beaucoup le contraste entre les 2 arbres du vivant qu’elle propose version années 80 et version actuelle ).

      ce qui est désespérant c’est de voir se creuser le fossé entre les ouvertures enthousiasmantes qui sont proposées et le marasme ambiant ...............


    • vote
      Gollum Gollum 17 novembre 15:58

      @gaijin

      ce qui est désespérant c’est de voir se creuser le fossé entre les ouvertures enthousiasmantes qui sont proposées et le marasme ambiant ............…

      Oui c’est vrai. 

      Je viens juste de terminer. À propos de la dialectique soi/non-soi je n’ai pu m’empêcher de penser au cancer qu’elle a justement évoqué.

      Au fond l’humanité actuelle est cancéreuse. Elle prolifère comme un cancer dans un non souci total de ce qui est non-soi, c’-est-à-dire l’environnement extérieur, océans, arbres, autres animaux… Jamais l’individualisme n’a été aussi prégnant et comme par hasard, et curieux hasard, le cancer lui-même est la première cause de mortalité.. comme si nos organismes soumis au cancer était un message : vous êtes le cancer de la planète..

      À quand le rejet de Gaia concernant sa progéniture, bien trop nombreuse ?


      En tous les cas cette vidéo était remarquable.

      Pour les mouches et autres obsédés du paradigme biblique je ne saurai trop conseiller le passage à partir de la minute 53.. smiley


    • vote
      gaijin gaijin 17 novembre 16:20

      @Gollum
      " comme si nos organismes soumis au cancer était un message : vous êtes le cancer de la planète.."

      peut être mais je vois les choses a une échelle moindre : nous sommes une colonie de cellules , a partir du moment ou l’environnement commun n’est plus compatible avec la survie de certaines d’entre elles ( trop de facteurs inflamatoires, pas assez d’oxygène .....) , elles tentent de reprendre leur indépendance et deviennent terroristes ......

      il y a bien sur un rapport direct entre le chaos interne et le chaos externe d’une humanité vivant sans respect des paramètres biologiques ni du sens nécessaire aussi bien a la cohésion de la société qu’au maintien de l’homéostasie corporelle

      " À quand le rejet de Gaia concernant sa progéniture, bien trop nombreuse ?"

      je ne crois pas a ça , a mon sens c’est encore nous accorder trop de place a l’échelle de la terre nous ne sommes qu’une légère irritation momentanée ....



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès