• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Exoplanètes et paradoxe de Fermi

Exoplanètes et paradoxe de Fermi

Il existe des dizaines de millions d'exoplanètes dans notre galaxie... aucune civilisation extraterrestre n'a déjà réussi à conquérir la Voie Lactée. L'astrophysicien Aurélien Crida propose une conférence sur ce paradoxe, dit de Fermi.

Tags : Astronomie Science et techno




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 6 votes
    zzz999 3 octobre 16:12

    "Aucune civilisation extraterrestre n’a conquis la voie lactée".

    Quelle est la preuve de cette affirmation ?


    • vote
      Pyrathome Pyrathome 5 octobre 13:05

      @zzz999

      Aucune ! 
      et l’absence de preuve n’est pas une preuve !


    • vote
      Mr.Knout Mr.Knout 5 octobre 15:04

      @Pyrathome

      Valable pour les deux opinion.....


    • vote
      pegase pegase 8 octobre 20:15

      @zzz999
      -
      Il faut calculer le temps que met une onde radio à traverser la voie lactée (la vitesse de la lumière je pense), et nous serons vite fixé sur la présence d’autres civilisations avancées comme la notre ...... Ce qui exclue bien sûr des civilisations n’ayant pas encore atteint la technologie des ondes radios, et d’autres beaucoup plus avancées que la notre, qui ne veulent pas qu’on les découvre ....

      mais ça peut déjà donner une idée ...

      Diamètre de la voie lactée 105 700 années lumières, nos ondes radios n’ayant parcourues guère plus de 100 années lumières, ça laisse une sacrée marge smiley

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Voie_lact%C3%A9e


    • vote
      HELIOS HELIOS 3 octobre 19:00

      ....mmhhh, tout dépends de ce qu’on appelle "civilisation" et ensuite sur un espace "petit" : la Voie Lactée.

      Sur ce dernier point, et en supposant que vous appeliez notre galaxie "Voie Lactée"... il y a quand même autour de cette Voie Lactée d’autres galaxies qui seraient au bas mot 200 milliards (et on pense qu’il y en aurait au moins 10 fois plus soit 2000 milliards pour un espace a priori infini ce qui laisse encore beaucoup de vide plus loin)...

      Chacune de ces galaxies composées entre 100 et 200 milliards de soleil et donc autant potentiellement autant de planetes... cela fait environ  2000 MM x 200 MM = 400 000 MM de planètes possibles 400 Billions donc, cela fait pas mal pour y avoir une opportunité de développer une civilisation que les voisins ne voient pas passer...

      Et en plus cela voudrait dire que le développement des ces civilisations soient simultanés dans le temps (ou echelonnés en fonction des distances) en niant le cas de plusieurs civilisations consecutives au même endroit. (et peut etre même parallèle pour les amateurs de SF)

      donc, on conclut que nous n’avons pas (et nous n’auront JAMAIS la preuve qu’il n’a pas existé et qu’il n’existera pas d’autres civilisations. d’autant qu’une preuve pas l’absence, hein, ça vaut ce que ça vaut !

      Voila, maintenant le paradoxe de Fermi, qui a un grand merite, c’est d’avoir fait réfléchir sur notre petitesse, fait quand même parti des anthropocentrismes éhontés.

      Une civilisation n’a donc le droit que d’etre materialiste et nie donc toutes les autres "solutions "de vie. En y reflechissant plus profondement on mesure le paradoxe de Fermi à l’aune de notre taille comme une nouvelle présomption qui n’existe peut-etre pas : Quelle taille donc, quelle granularité dimensionnelle (en volume et en durée — je n’ecris pas dimension et temps pour ne pas apporter de confusion — doit avoir une civilisation pour exister ?

      On a pensé, mais je ne retrouve pas l’auteur de cette option, qu’il pourrait y avoir de la vie sous forme de "nuages" dans le vide de l’espace et qu’il serait présomptueux de penser qu’ils ne pourraient pas y avoir de structures sensibles, conscientes et donc susceptibles de développer des formes collectives de civilisations.

      Il pourrait également exister des etres également sensibles et conscients panachant des formes minerales et structurelles permettant un support spirituel et une relation active avec son environnement neutre. tout cela avec des tailles enormes, peut etre a l’echelle d’un systeme ou bien infiniment petites a l’echelle microscopique... tout cela developpant une histoire et une organisation qu’on pourrait appeler "civilisation"..

      Bon, bon, bon, en plus ne parlons pas de forme "divine", cela demande encore une bibliotheque complete pour en debattre et au final revenir a notre cas...


      • vote
        Zip_N 4 octobre 13:22

        Moi je pense que les galaxies progressent un peu comme les blobs unicellulaire, c’est à dire que c’est un être vivant. Dans mon exemple, les blob sont les étoiles et s’amassent pour former de grosses structures (galaxie). Comme sur Terre, au début la Terre avait pas d’arbres, les blobs existaient pas, l’univers lui était vide d’étoiles que nous connaissons, il était composé d’autres matières minérales. Notre planète s’est réveillée sous la force du soleil. Sinon elle aurait pas pu vivre de la sorte. L’univers est comme une forêt. il y a des endroits ou les étoiles se rassemblent comme les arbres dans les espaces libres.

        Vu par la science fiction, peut-être que la Terre est en fait un vaisseau spatial programmé par le soleil permettant de progresser et se déplacer en spiral dans l’univers et qu’elle a été réalisée par d’ anciennes civilisations beaucoup plus intelligente et évoluée, ils devaient aussi être des géants plus encore que les dinosaures.


        • vote
          Mr.Knout Mr.Knout 5 octobre 15:11

          @Zip_N

          J’en ai une autre de theorie sf : La vie n’a pour seul but que de s’étendre donc il faut des espèces intelligentes pour conquérir des espaces stériles inaccessibles... ^^



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès