• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La fabuleuse machine d’Anticythère

La fabuleuse machine d’Anticythère

Deux tempêtes au même endroit, à deux mille ans d’écart, ont forcé les chercheurs à changer leur regard sur le développement technologique de la Grèce antique. En 1901, des plongeurs surpris par une tempête se réfugient sur l’île d’Anticythère, entre le Péloponnèse et la Crète. L’alerte passée, ils explorent les eaux autour de l’île et découvrent, dans l’épave d’un navire naufragé un siècle avant notre ère, un formidable trésor archéologique. Parmi les statues et les pièces, un mystérieux objet de bronze de la taille d’un ordinateur portable, présentant sur ses deux faces des cadrans gradués et mobiles. Très vite on comprend que ce mécanisme permettait de présenter divers phénomènes astronomiques et de calculer les dates d’éclipses de Soleil et de Lune, ainsi que celles des Jeux olympiques. Patiemment reconstituée ces dernières années à partir des quatre-vingt-deux fragments de roues dentées, d’aiguilles, d’axes et de tambours éparpillés dans la cargaison, la fabuleuse machine d’Anticythère fait apparaître une somme de savoirs et de savoir-faire dont on n’imaginait guère capables les mathématiciens de la Grèce antique. Mais si le mécanisme a été créé à Syracuse, comme semblent l’indiquer les dernières études de l’équipe de chercheurs internationale qui a exploré les mystères de cette machine, il n’est pas interdit d’y voir l’héritage du grand Archimède, né dans cette ville une centaine d’années plus tôt.

Source : Arte.tv

 




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • 5 votes
    DIVA DIVA 18 août 2013 04:05

    Plus étonnant encore que l’âge de la machine, est son exclusivité !
    C’est un peu comme s’il n’existait qu’un seul exemplaire de la chose !
    Tombé du ciel !
    Pour réapparaitre récemment sous la forme de roues crantées exploitées dans la fabrication des montres ...
    .
    Comme pour la construction et l’édification de tant et tant d’œuvres mégalithiques, absolument indatables, la fabrication de ce remarquable mécanisme aura nécessité, non seulement des connaissances solides en mathématiques, mais également en cosmologie !
    .
    Décidément, notre passé est insolite !


    • 2 votes
      Awake Awake 18 août 2013 10:30

      Comme pour la construction et l’édification de tant et tant d’œuvres mégalithiques, absolument indatables, la fabrication de ce remarquable mécanisme aura nécessité, non seulement des connaissances solides en mathématiques, mais également en cosmologie !
      Encore une fois, l’impression d’un grand gâchis avec la perte de tout ce savoir antique !
      Merci pour ce lien Frida !


    • 5 votes
      Daniel D. Daniel D. 18 août 2013 19:02

      Ce mécanisme est une preuve des capacités des gens de cette époque, preuve rare.

      Extrapolons un peu :

      Les troupes napoléoniennes qui ont ravagé l’Égypte étaient composés de gens peu scientifiques, mais rapaces et brutaux, qui se partageaient les butins. L’or a l’empereur, l’argent aux officiers, le reste a qui le prendrais.

      Qu’’auraient ils fait face a des mécanismes qu’ils ne comprenait pas a une époque ou même les cloches des églises étaient fondues pour faire des canons ?

      Qu’auraient ils comprit de procédés d’électrolyses complexes mettant en jeu plusieurs éléments ? auraient ils penser a la transmutation du plomb en or sans comprendre qu’a un autre endroit du mécanisme, l’inverse se produisait simultanément ?

      qu’aurais t ils comprit de piles volta, composé de plaques de métal ? y auraient ils vu de la magie ou des matières premieres bien mal utilisé par des sauvages ?

      Il y as beaucoup de choses qui ont été perdues par la faute de l’ignorance et de la superstition, beaucoup de connaissances et d’artefacts.


      • 1 vote
        Awake Awake 19 août 2013 14:10

        Il y as beaucoup de choses qui ont été perdues par la faute de l’ignorance et de la superstition, beaucoup de connaissances et d’artefacts.
        Une très grande perte de savoir, la bibliothèque d’Alexandrie. Elle devait surement renfermer des trésors ! Apparemment, on ne connait pas les causes exactes de sa destruction, même si on peut supposer que les "écris païens" ne plaisaient pas à tout le monde !


      • 1 vote
        Valparaiso Valparaiso 20 août 2013 08:20

        Formidable docu-reportage. Merci !
        Tout de suite j’en fais un rêve éveillé : en retrouver un autre dans un meilleur état encore ^^
        J’avoue que je serai fasciné d’en voir une reproduction fidèle de près.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès