• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La mystérieuse mégastructure extraterrestre

La mystérieuse mégastructure extraterrestre

L'Univers. Une immensité infinie. Des planètes inconnues. Des objets inexplorés. C'est ainsi que commencent de nombreuses vidéos qui traitent de l'espace. Mais soyons honnêtes, cela fait aussi mouche. L'univers reste probablement le plus grand mystère de l'humanité. Il est infiniment grand et recèle autant de secrets. Quiconque regarde les étoiles ne voit en principe que la surface de ce qui l'attend là-bas. Mais comme les scientifiques et les chercheurs s'emploient chaque jour à découvrir et à résoudre les nombreux mystères de l'univers, nous pouvons affirmer à juste titre que nous devenons chaque jour un peu plus intelligents. Et à quoi cela mène-t-il ? En fin de compte, seulement à plus de points d'interrogation et de mystères. Nous vous présentons huit des plus grands mystères actuels de l'espace, qui rendent les chercheurs perplexes et vous laisseront certainement avec une ride sur le front.

Tags : Science et techno Voyages Espace




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • vote
    sls0 sls0 9 octobre 10:52

    On ne devient pas plus intelligent, on découvre des choses notre savoir augmente.

    Il y a une chose que l’on connait de l’univers c’est que les lois physiques s’appliquent partout.

    Pour ce qui est de la température du soleil, ça a peut être à voir avec la fission. Il y a la température de la couronne qui est étonnante, 2 millions de degrés pour une température de surface de 5800°K. Il semblerait qu’elle soit due aux ondes d’Alfvén.

    La matière noire c’est la différence entre la masse déduite de la luminosité et la masse dynamique. Qui dit luminosité dit température. L’atmosphère empêche l’observation du bas infrarouge pour les corps peu rayonnants donc froids. Avec les satellites on voit mieux mais pas beaucoup plus. Pas de rayonnement mais une présence, la matière noire ne doit pas être bien chaude.

    L’agitation moléculaire ou des atomes donne un température, pas l’énergie cinétique à moins d’une collision.

    Pour l’histoire des Jupiters c’est confus, quand je vois un tas de briques je peux dire si on peut construire un petite ou grande maison. Quand la maison est construite il reste plus grand chose comme briques. Si j’en vois plus, je ne dit pas que la maison vient d’un autre système, il faudrait expliquer d’abord comment la maison a été éjectée d’un autre système. Un p’tit coup de rasoir d’Ockam s’impose.

    Avec 60 galaxies le vide du Bouvier n’est pas si vide que ça. C’est pas comme chez nous c’est vrai mais faut il que tout soit comme chez nous ?

    Pour l’histoire "extraterrestre" je ne perd pas mon temps avec ces délires, une méga-structure de la taille d’un étoile.

    Les sondes Pioneers, elles sont équipés de réacteurs qui rayonnent à 360° il se trouve qu’il y a une grosse coupole pour la radio, l’interférence entre ce rayonnement et la coupole toujours orientée dans la même direction faite qu’il y a une poussée résiduelle toujours orienté dans la même direction.

    Le RTG a une puissance électrique de 155W et un rendement de 10%, une puissance de rayonnement de 1500W. Pour une masse de 258kg, il faut peu de ce rayonnement pour donnée une poussée qui puisse influencer dans le temps qui se compte en décennies.

    Si je me base sur les chiffres donnés dans la vidéo, l’écart de trajectoire est 1/25000. 0,1N de poussée c’est vraiment pas beaucoup mais suffisant pour donner cette déviation.

    J’arrête là, le reste de ses délires ou interprétations je laisse ça au autres.


    • 1 vote
      mirmillon 9 octobre 21:19

      @sls0 a écrit : 0,1N de poussée
      .
      Beaucoup, beaucoup moins. 1 kW rayonné fournit quelle que soit la longueur d’onde une poussée de 0,3 milligramme-force.


    • vote
      sls0 sls0 10 octobre 09:33

      @mirmillon
      Vous avez raison.

      Hier je suis allé trop vite et quand il y a beaucoup de zéro la règle à calcul il y a mieux.

      Je reprends avec la calculatrice.
      On a la déviation 386000000m (E)
      On a des temps, 23 ou 30 ans. (t)

      Ce qu’on recherche c’est l’accélération (g)
      E=g×t^2/2 ou g= 2×E/t^2
      La poussée (F) = la masse × l’accélération.
      F = 258×2×E/t^2= 2,2×10^-7 N ou 0,02 milligramme pour 30 ans.
      F= 6,2×10^-7N ou 0,06 milligrammes pour 20 ans.


    • vote
      mirmillon 10 octobre 10:58

      @sls0
      .
      J’allais produire un calcul similaire.
      J’ai bien une règle à calcul Graphoplex comme celle de mes vingt ans, mais rachetée récemment sur Ebay pour le plaisir seulement !


    • vote
      sls0 sls0 10 octobre 13:14

      @mirmillon
      J’ai toujours eu une règle à calcul, une bonne gymnastique pour les neurones.
      Bon avec beaucoup de zéros et de la puissance sans feuille de papier l’erreur était presque certaine.
      Je me suis aussi racheté deux règles à calcul sur ebay, une grande et une petite. Celle que l’avais je l’ai laissé à un prof de math dans les Caraïbes, pour expliquer les log je n’ai pas trouvé mieux. J’ai tenu 4 mois sans.
      Bon j’ai quand même une Graph 100+ qui a remplacé une TI 59, autre photo.

      Pour en revenir à cette poussée, au bout de 30 ans ça donne une vitesse de 0,8m/s, il ne faut pas trop compter dessus pour du voyage dans l’espace à moins d’avoir le temps. Une accélération comme la gravité qui est supportable en moins d’un an nous emmène à la vitesse de la lumière.


    • vote
      mirmillon 10 octobre 14:04

      Oui, en mécanique newtonienne une accélération de 10 m/s² permet d’atteindre c en 30 millions de secondes, soit 347 jours.

      Mais si l’accélération est causée par une force de 10 N par kg accéléré, la force en travaillant sur 1 année-lumière produit un travail numériquement très proche de 9.10^16 joules, c’est-à-dire de 1 kg de masse : l’énergie cinétique du kg accéléré s’accroît de 1 kg (via mc²) par année-lumière franchie.

      Comme en même temps le temps propre du corps accéléré se dilate en proportion inverse de son accroissement de masse, on retrouve le résultat parfois donné que sous une accélération de 1 g constante, en quelques décennies à peine de son temps propre le corps accéléré a traversé l’univers. 


      • vote
        Jean Keim Jean Keim 11 octobre 07:35

        Plus de savoirs donnent-il plus d’intelligence ? A moins que ce ne soit l’intelligence qui permette d’accéder à plus de savoirs.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès