• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Les Nations unies se penchent sur le cas des robots soldats

Les Nations unies se penchent sur le cas des robots soldats

Qu’est-ce qu’un robot ? Le Larousse en donne la définition suivante : « Appareil automatique capable de manipuler des objets ou d’exécuter des opérations selon un programme fixe, modifiable ou adaptable ». Il s’agit-là de bien préciser l’enjeu des travaux de la Convention des Nations unies sur l’interdiction des armes inhumaines, qui se tient jusqu’au 16 mai à Genève.

 

Ce n’est pas encore évident pour tout le monde mais, par exemple, un drone comme le MQ-9 Reaper, dont il est souvent question quand des groupes jihadistes sont la cible de frappes aériennes dans les zones tribales pakistanaises ou au Yémen, ne sont pas des robots dans la mesure où ils sont pilotés à distance et que la décision de lâcher un missile Hellfire revient à son opérateur. Si un tel engin était autonome, c’est à dire programmé pour effectuer certaines tâches, alors le cas serait différent.

 

Les militaires ont de plus en plus recours à des robots, notamment pour effectuer des tâches logistiques ou bien des missions de déminage. 

 

Cette tendance risque de s’accentuer dans les années qui viennent, à cause, selon un récent rapport du Center for a New American Security (CNAS), un centre de réflexion américain, de l’augmentation du coût des systèmes de combats « habités » et de la compression des budgets militaires occidentaux (avec les déflations d’effectifs à la clé).

 

D’où la possible tentation d’une fuite en avant dans ce domaine. « Les véhicules aériens et terrestres téléguidés seront bientôt remplacés par des systèmes plus autonomes dans tous les domaines (air, mer, marins, terrestres et spatiales) et dans toute la gamme des opérations militaires », est-il estimé dans le document du CNAS. « Les Etats-Unis auront recours à ces systèmes par nécessité opérationnelle et aussi parce que les frais de personnel et de développement des plates-formes traditionnelles de combat avec équipage augmentent à un rythme insoutenable », y est-il écrit.

 

D’où la conférence des Nations unies, qui abordera les questions juridiques et éthiques liées à l’utilisation de telles machines sur un champ de bataille. Utilisation contre laquelle plusieurs voix se sont élevées.

 

Sur la question de la responsabilité de l’emploi de telles armes, le général Yakovleff a apporté un début de réponse dans son livre « La guerre robotisée » (Economica) en se fondant sur les lois de la robotique d’Asimov :

 

« Quelle que soit la complexité des algorithmes qui détermineront le comportement des robots, la responsabilité humaine restera pleinement engagée, au moins à trois niveaux : le concepteur et notamment celui qui a orienté l’intelligence artificielle ; le chef tactique, qui a décidé de la mission de l’unité engagée et fixé les limites (dont les règles d’engagement qui s’enrichiront forcément d’alinés dédiés aux robots) ; le maître du robot proprement dit, celui qui est relié et qui le commande directement », a-t-il écrit.

 

Inspiré du jeu vidéo " Ghost Recon Future Soldier", ce court métrage spectaculaire, produit par Ubisoft et scénarisé par Tom Clancy, célèbre romancier américain technologiquement très documentés illustre cette robotisation des armées.

 

L’histoire prend place dans un futur proche (2024) avec une équipe de Ghost formée de quatre hommes chargé de neutraliser des trafiquants d’ armes.

 

Pour activer les sous-titres en Français, cliquez sur le bouton "Sous-titres" dans la fenêtre du lecteur.

 

 

Sources : Ubisoft

 Zone militaire opex 360.com

Tags : Armée Robotique




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • 11 votes
    medialter medialter 17 mai 2014 09:52

    Formidable, l’ONU se penche sur le cas des robots soldats, tout va bien alors. Pour mémoire, en 1991 l’ONU avait décrété l’embargo sur l’Irak qui avait causé la mort de près d’un million de gamins.
    *
    Ce qui est terrifiant dans cette Farce des Nations Unies, c’est cet air condescendant qu’elle se donne en avalisant, banalisant et en normalisant l’évolution de l’horreur. Sans jamais aborder la question des dommages collatéraux qui prend des proportions jamais vues, au point qu’ils deviennent soupçonnés de faire partie intégrante des stratégies militaires.


    • 2 votes
      jeanpiètre jeanpiètre 17 mai 2014 11:31

      c’est rassurant de voir ces énormes engins de guerre incapables de descendre un americain en bardas évoluant à moins de 30 km/h en ligne droite


      • 2 votes
        erQar erQar 17 mai 2014 13:10

        Salut maQ,
        -
        Un petit point concernant le développement des armes robotisées, l’énergie est un point qui pêche énormément dans la conception de celui-ci. A moins que j’ai loupé quelque chose, je ne vois pas de robot dans un futur proche.


        • 2 votes
          maQiavel maQiavel 17 mai 2014 15:07

          Bonjour erQar.

          Même en cas de diminution généralisée d’extraction énergétique, il y’ en aura toujours suffisamment pour les armées car c’est stratégique.

          C’est juste qu’il y’ aura des armées beaucoup plus petites constituée de spécialiste sur entrainé et sur –équipé, c’est d’ ailleurs la tendance actuelle des armées modernes …


        • 4 votes
          Mr.Knout Mr.Kout 17 mai 2014 18:02

          Je pense qu’il parle plutôt des capacités du module énergétique permettant l’autonomie du robot.


        • 1 vote
          erQar erQar 17 mai 2014 19:40

          Exact Mr Kout,
          -
          Mais c’est ma faute car je n’ai pas été précis dans le commentaire
          -
          Actuellement les batteries électriques ne sont pas super en terme de poids/puissance disponible...
          -
          Pour déplacer la bête dans le film, il faut au moins plusieurs batterie de voiture électrique et je doute que cela fonctionne pendant plus d’une heure.
          -
          Sinon très bonne séquence de guerre, merci pour le partage.


        • 1 vote
          maQiavel maQiavel 17 mai 2014 19:43

           

          Ah d’ accord, je n’avais pas compris.

          -Actuellement les batteries électriques ne sont pas super en termes de poids/puissance disponible...

          Quid des innovations technologiques en la matière ? 


        • 1 vote
          erQar erQar 17 mai 2014 20:12

          En effet..quid de la batterie du futur ?
          -
          Une batterie issue de la nanotechnologie ?

          -

          C’est à voir........


        • vote
          lekaner lekaner 18 mai 2014 19:27

          piles nucleaires ?


        • vote
          pegase peQase 20 mai 2014 12:14

          par maQiavel (xxx.xxx.37.142) 17 mai 19:43


           

          Ah d’ accord, je n’avais pas compris.

          -Actuellement les batteries électriques ne sont pas super en termes de poids/puissance disponible...

          Quid des innovations technologiques en la matière ?

          =======================================


          Ça fait au moins 30 ans que je surveille de près toutes innovations en la matière, rien vu de nouveau .. Rien à venir non plus qui soit capable de rivaliser par exemple avec un moteur 2 temps comme ceux des tronçonneuses !


          Les lithium polymère sont pour le moment ce qu’il y a de mieux en rapport poids / énergie embarquée, mais pas de quoi fouetter un chat par rapport à des accus au plomb, c’est léger c’est tout !


        • 1 vote
          christophe nicolas christophe nicolas 17 mai 2014 21:18

          Stupidité, les armes antigravité font qu’aucun métal ne peut subsister comme arme à terme.

          Les prises d’influence sont psychologiques à la manière de Faust par l’enfumage et la perte d’autonomie.


          • 2 votes
            Animal Mother Animal Mother 18 mai 2014 00:22

            En tant qu’ancien militaire, je peux affirmer qu’au combat, rien ne remplacera l’humain. Par contre, l’utilisation de la robotique sera une bonne chose pour le soldat en terme de soutien opérationnel et permettra de sauver des vies.  La question n’est pas de savoir si il y aura des robots combattants mais quand.


            • vote
              anomail 29 décembre 2014 17:53

              Pour sauver des vies, je suggère de ne pas faire la guerre smiley


            • 2 votes
              zygzornifle zygzornifle 18 mai 2014 11:01

              Et les socialistes militeront pour le droit de vote des robots comme cela ils seront sur d’êtres réélus et ensuite ils demanderont le mariage entre robots puis entre robots gays , l’UMP voudra des robots de droite le FN avec les siens voudra arrêter l’immigration des robots des pays maghrébins qui voudront porter la barbe et le voile et aussi ceux de l’est "robots voleurs de cuivre et laveur de par brises y en a marre"....A la fin les robots exacerbés par toute la connerie humaine décideront d’éradiquer cette espèce débile afin de vivre leur vie de machine en toute sérénité....



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès