• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

albert123

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 275 0
1 mois 0 37 0
5 jours 0 3 0


Derniers commentaires




  • 1 vote
    albert123 7 décembre 12:20

    je ne m’inquiète pas de l’avenir et de la retraite de tous ces portes paroles que Macron et ses successeurs remercieront comme il se doit le moment venu.

    de toute évidence la masse à la mémoire courte et volatile, de plus elle aime être cocue.

    l’aventure "François Chérèque" ou celle de "Bernard Thibault" ne leur a pas servie de leçon, il leur faudra vivre aussi celle de "Philippe Martinez" et de tous les autres faux culs plus anonyme qui vont bouffer au château avant de trahir ceux qu’ils sont sensés représenter.

    Ce qui est marrant c’est qu’il y a un an, la masse comprenait très bien pourquoi les GJ ne voulaient ni syndicat ni partis politiques en guise de porte voix, mais aujourd’hui en bon poisson rouge et après avoir fait un pas en avant, elle en fait aujourd’hui 2 en arrière.

    cette masse ne perçoit pas la différence entre la chiasse exprimée par la sphère médiatico politique fin 2018 et la sérénité des même en cette fin d’année 2019.

    c’est pourtant limpide comme cette manif du 5 décembre piloté par le pouvoir en place n’est que du folklore gaucho républicain dont l’issue est déjà connue et organisé depuis un bail par le gouvernement.

    il n’y a guère que les moutons qui ne savent pas encore la sauce à laquelle ils seront mangés et comment le gouvernement a, d’or et déjà, prévu le faux compromis pour leur faire bouffer la pilule de cette réforme.



  • 2 votes
    albert123 6 décembre 15:33

    @Orwell

    bien résumé et la raison pour laquelle il n’y aura jamais 54 sessions d’affilé avec des syndicats car ils auront tout bradé en 3 jours lors d’un dîner avec l’ennemi, assurant à un "Martinez" une retraite dorée.

    le même Martinez qui appelle à chaque élection à voter pour un parti pro UE et vient ensuite faire semblant de protester contre des réformes dont la source est cette même UE.

    cette manif du 5 à surtout été pour Macron le moyen d’en finir avec les GJ grâce à sa fausse opposition réellement contrôlée de gauche.

    voilà le seul grand succès de cette mascarade anti populiste et pro gaucho républicaine.



  • 4 votes
    albert123 5 décembre 15:32

    @Pyrathome

    vous avez tous ce qui définit le beau et le vrai dans le 1er acte des GJ, vous avez tout ce qui est faux et laid dans ce carnaval du 5 décembre 2019.

    c’est préparé de longue date avec les institutions alors que le 1er acte fut une véritable surprise

    ça se passe un jeudi alors que ça c’est systématiquement fait le samedi

    c’est piloté par les syndicats alors qu’ils n’étaient pas conviés

    Mélenchon salut le soutient de MLP à cette manif alors que les GJ refusaient les partis de gauche comme de droite, 

    Macron est à l’Elysée sans que son hélico tourne alors qu’il prenait bien soin d’être systématiquement à l’étranger, 

    les médias ne sont pas horrifiés et ne traitent pas les manifestant de fachos

    Pas d’œils crevés ,, pas de main arrachés, 

    des black blocks certes mais bien en marge de la manifestation (l’amalgame ne sera donc pas possible étonnement cette fois), 

    ...

    bref on voit bien là tout ce qui distingue le folklore gaucho républicain de l’insurrection GJ des 3 premiers actes, car s’en est l’antithèse en tout point.

    et la perception de tout cela distingue le troll de l’individu encore doté d’une mémoire et de sens fonctionnels.



  • 5 votes
    albert123 4 décembre 17:50

    "Le Conseil d’orientation des retraites a bien affiché dans son dernier rapport que la moitié des 17 milliards de déficit annuel qui vont manquer sur nos pensions en 2025 ont comme source les régimes publics, alors que les salariés du public ne représentent même pas 20 % des actifs. Clairement, les fourmis du privé financent les cigales avec leurs impôts pour leur offrir de meilleures pensions et leur permettre de partir plus tôt à la retraite : 56 ans ou 57 ans en moyenne."


    "Les chiffres parlent, pourtant, d’eux-mêmes : la retraite moyenne des nouveaux retraités à la SNCF ? 2.300 euros. A la RATP ? 2.800 euros. Des fonctionnaires d’Etat, 2.100 euros. Et celle des salariés du privé ? Seulement 1.500 euros (selon l’Agirc-Arrco). Et, quand on parle de carrière complète, l’iniquité persiste : 2.600 euros à la SNCF et 3.700 euros à la RATP versus 1.800 euros dans le privé.

    "

    "La seule chose qu’on leur demande : de travailler plus longtemps (comme tout le monde) et d’aligner leurs pensions sur les modes de calcul sur le régime général (comme tous les salariés). Ce n’est ni injuste ni provocateur. C’est normal."


    https://www.ifrap.org/retraite/le-scandale-dune-greve



  • vote
    albert123 3 décembre 15:35

    alors Henri, mon cher Henri, les chambres à air, votre avis ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès