• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Allexandre

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 246 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    Allexandre 21 août 21:18

    @yoananda
    La roue tourne !! Après avoir colonisé l’Afrique, c’est elle qui nous colonise !!! Logique ! Mais c’est nous qui avons commencé au cas où vous l’auriez oublié !!!



  • 1 vote
    Allexandre 7 août 19:36

    Bonsoir,


    Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, J.Bricmont évoque ici BHL et le sionisme. J’ai donc donné des précisions peu connues sur le sujet. Maintenant vous pouvez vous méfier autant que vous voulez. La différence entre Bricmont et moi, c’est que lui est obligé de mesurer ses propos étant donné les poursuites qu’il pourrait encourir, car vous ne l’avez peut-être pas remarqué non plus, mais tout propos sur les juifs et Israel est aussitôt considéré comme "antisémite". Maintenant vous pensez ce que vous voulez et vous vous méfiez autant que vous le souhaitez ; Mais, un conseil, méfiez vous de qui vous vous méfiez.


  • 1 vote
    Allexandre 7 août 15:46

    J.Bricmont a mille fois raison. Je ne cesse de dire depuis des années que le vrai problème pour l’Occident n’est pas l’islam, mais le sionisme. Depuis cent ans environ, les juifs sionistes ont mis au point un plan machiavélique consistant à créer d’abord l’ Etat juif sur les décombres de la shoah. Il ne faut pas perdre de vue que si la Première Guerre mondiale a duré quatre ans et fait douze millions de morts et deux fois plus de blessés et dhandicapés, c’est en partie la faute des sionistes. La guerre aurait pu prendre fin en 1916, comme le souhaitait le kaiser Guillaume II. Les Britanniques, conscients de la boucherie qui avait lieu en Europe finirent par écouter les arguments du Congrès mondial sioniste promettant au Royaume-Uni l’entrée en guerre des Etats-Unis aux côtés de l’Entente (France, RU, Russie) contre la promesse de la création d’un Etat juif en Palestine. Ce fut la fameuse "déclaration Balfour". La suite vous la connaissez. Ensuite, ne jamais oublier que ces guerres, le bolchévisme et le nazisme ont été, en partie, financés par les Rothschild et autres Rockfeller, Warburg et Lehmann. Les accords passés entre Hitler et une partie du congrès sioniste ont abouti à L’Accord de transfert, devant permettre l’évacuation des juifs allemands en Palestine : il fallait bien pouvoir justifier la création de l’Etat juif par le nombre... En juillet 1938, eut lieu la Conférence d’Evian, à l’initiative de Roosevelt, alors président des Etats-Unis depuis 1932, dont le but était d’inviter les pays du monde à accueillir les juifs du III ème Reich. Cette conférence fut un échec du fait de la mauvaise volonté des grandes puissances, mais aussi du Congrès sioniste qui a tout fait pour que le projet n’aboutisse pas. Tous les juifs allemands ou autrichiens qui auraient été accueillis dans d’autres pays étaient autant de juifs perdus pour la Palestine, ce qui retardait le projet sioniste. Par ailleurs, il valait mieux un massacre de juifs qu’un exil pour justifier la création de l’Etat sioniste. La création d’Israël vit le jour en 1948, après le vote douteux de l’ONU en novembre 1947. Je dis douteux car, le premier vote de l’Assemblée générale des Nations Unies était loin de valider cette création (25/11). Quatre jours plus tard, après des pressions financières et militaires exercées par les EU et les sionistes, le vote donna un "OUI" majoritaire (notamment celui de la France qui avait voté "NON" le 25, mais qui ne pouvait lutter contre la nécessité pour elle du Plan Marshall de 1947. Les guerres entre Israéliens et Arabes n’ont quasiment pas cessé, mais la Guerre froide permettait un relatif équilibre, tant que l’URSS soutiendrait l’Egypte et la coalition arabe contre Israël, soutenu par les EU (cela dit, il faut rappeler qu’au début de la création d’Israël, l’URSS de Staline était aux côtés de Ben Gourion, voyant dans ce nouvel Etat, une expérience socialiste au Moyen-Orient). La fin de la Guerre froide provoqua le vide pour les Etats-Unis qui n’avaient plus d’ennemi tangible pouvant resserrer les rangs de la nation étasunienne. Il fallait donc en trouver un. Les sionistes, qui depuis Johnson (1964-69) dominaient la Maison Blanche, ont donc trouvé l’ennemi idéal : le musulman, que les médias français amalgament avec islamiste si vous y prêté attention. De là le projet de diaboliser l’islam et de faire des musulmans les nouveaux "Soviétiques", menace suprême contre l’Occident. Les judéo-sionistes ont tout fait pour manipuler les esprits et organiser une propagande outrancière islamophobe en Europe, et particulièrement en France, pays le plus rebelle gênant Israel et les EU : de Gaulle fut la "bête noire" de ce binôme et sa politique opposée aux agressions militaires d’Israël et de la MB dérangeait leur volonté. Il fallait donc "virer" de Gaulle. Ce dernier condamna sans appel la Guerre des six jours de juin 1967 et eut des propos très durs contre les sionistes en novembre lors d’une conférence de presse. Six mois plus tard débutait Mai 68, dont les principaux leaders étaient juifs. Nous arrivons aujourd’hui à la phase finale de ce vaste projet, relayé en France par BHL, Attali, Zemmour, Glucksmann, Klarsfeld, Levy, Jakubovic et tant d’autres, qui ont pris le contrôle des médias et lobotomisent le peuple en lui donnant un bouc-émissaire tout désigné : le musulman. Il vaudrait mieux regarder du côté du Mossad et d’Israël pour comprendre les attentats dits "islamistes". Hélas, tous nos dirigeants depuis Sarko sont les "toutous" de Washington et de Tel Aviv. Valls en fut le plus zélé prophète. Voilà le résultat. Un racisme anti-musulman démesuré que les sionistes récupèrent en traitant les Français d’antisémites à tout va. Quant à la liberté d’expression, elle est ce que les sionistes veulent bien qu’elle soit.



  • 2 votes
    Allexandre 7 août 15:43

    @Semi Kebab
    Bonjour,

    Je crains que vous n’ayez pas bien saisi qui était BHL. Il est une pièce du puzzle sioniste qui dirige la France. Le tuer ne servirait à rien, car il aurait aussitôt un remplaçant. Ce n’est sûrement pas un électron libre. Agent informel du Mossad, comme tant d’autres, il fait régner la pluie et le beau temps sur les médias. Il est couvert par le gouvernement israélien qui sait parfaitement qu’aucun politique français n’osera rien contre lui ; bien au contraire. Ils se précipitent tous au dîner du CRIF, de peur d’être mis en difficulté aux futures élections. Les tartes à la crème ridiculisent tout au plus, mais personne ne prend le risque d’aller plus loin.

    Les sionistes sont une toile d’araignée qui détient tous les leviers du pouvoir en France, comme aux Etats-Unis et ailleurs.BHL a de beaux jours devant, sauf à glisser sur de la crème chantilly et se fracasser le crâne. Mis à part ça, il ne risque rien ; il est protégé par Israël et par les autorités françaises. Vous pouvez dormir sur vos deux oreilles.



  • 1 vote
    Allexandre 24 juillet 2016 15:59

    @albertitude
    Vous semblez oublier un "petit" détail, c’est que la FED est très souvent dirigée par des juifs sionistes étasuniens, très étroitement liés à Israël et que celui qui détient la création monétaire détient le pouvoir comme le disait A. Rotshchild à la fin du XVIII ème siècle. Or qui est à l’origine de la FED en 1913 ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès