• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Bernard Mitjavile

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 11 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 10 votes
    Bernard Mitjavile 28 juin 08:44

    Bhl, c’est la vulgate kantienne réduite à sa plus simple expression : les conséquences de nos actes n’ont pas d’importance, tout ce qui compte c’est notre prétendue bonne motivation. Ainsi je lance avec des amis, SOS racisme, j’en vois les conséquences désastreuses avec le développement du communautarisme, du droit à la différence, des conflits dans les banlieues mais ce n’est pas ma faute, j’appelle à renverser Kadhafi, j’en vois les conséquences désastreuses en Libye, au Sahel et en Europe avec l’immigration venant des côtes libyennes, mais c’est pas ma faute, j’avais de bonnes intentions voulant défendre les droits de l’homme. On peut continuer comme cela longtemps.

    Georgina Dufoix dans l’affaire du sang contaminé reconnaissait au moins sa responsabilité avec son "je suis responsable mais pas coupable", lui n’est même pas à ce niveau et ne se reconnait aucune responsabilité. Et bien sûr, il y a sa haine anti-française qui suinte tout au long de son chef d’oeuvre "L’idéologie française" où il passe la culture et l’histoire de France à la moulinette de l’antisémitisme. Avec sa prétention, il pourrait aussi bien passer les évangiles et le christianisme à cette même moulinette.

    Mais il y a un point important dans cette histoire, le fait que les médias ont fourni une caisse de résonance à sa "philosophie" pendant des décennies. Ces médias ont une responsabilité peut-être aussi lourde que BHL et donc, il ne faut pas s’arrêter à sa personne mais voir les intérêts de ceux qui ont promu ses idées.. Malgré ses tirades de sermonneur des droits de l’homme en colère et retirant sas veste, Zemmour a réussi à faire passer ce qu’il y avait de faux dans ces indignations théâtrales.



  • vote
    Bernard Mitjavile 2 mars 10:23

    @Serge ULESKI Très juste !



  • vote
    Bernard Mitjavile 7 novembre 2019 18:32

    @Saladin C’était simplement pour répondre à Lucy qui voit toujours Zemmour vainqueur. Avec d’autres comme BHL ou Marek Halter, Zemmour était clairement vainqueur. 



  • vote
    Bernard Mitjavile 7 novembre 2019 14:28

    En fait, ce débat était assez équilibré, les deux intervenants étant largement d’accord sur le populisme et la volonté des "élites" d’empêcher l’expression de cette volonté populaire. 



  • 5 votes
    Bernard Mitjavile 28 octobre 2019 15:08

    La commentatrice, Linda, nous dit que les "complotistes" nous parlent d’un Deep state, un état profond et corrompu qui agit contre Trump au cœur duquel il y aurait l’administration Clinton et au cœur duquel se trouverait un réseau de pornographes ou pédophiles alors qu’il s’agit "d’affirmations qui n’ont ni queue ni tête" selon elle .

    Curieux, elle n’a jamais été étonnée par tous ces journalistes qui nous répètent en boucle depuis 3 ans que Trump va être destitué dans les semaines à venir suite à des scandales énormes, scandales qui se dégonflent les uns après les autres alors que Trump parlait hier, à propos de l’opération contre le chef de Daech, de Washington

    comme d’une "leaking machine" (une machine à fuites contre lui). Elle n’a jamais entendu parler de l’affaire Weinstein ou Epstein ni vu la photo de Bill C. en robe dans l’appartement d’Epstein. Sans être un supporter de Trump, on peut se poser des questions.

    Elle n’a pas l’air très informée, ce serait plus intelligent pour sa crédibilité de reconnaître au moins qu’il y a une part de vérité quand on parle de deep state, de ces nombreux hauts fonctionnaires ou médias pro-démocrates qui n’ont pas digéré l’élection de Trump, ou quand on mentionne la série de casseroles que traîne Clinton.

    Mais peut-être est-elle vraiment idiote, après tout, il s’agit de France Inter, la radio politiquement correcte de gauche (pléonasme) qui ne convainc que des convaincus, les profs ou autres qui se croient plus intelligents que la moyenne et ont renoncer à se poser des questions. 

Les thèmes de l'auteur






Palmarès