• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

danielarcs

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    danielarcs 24 février 2016 17:59

    Petit complément d’information à ne pas perdre de vue.

    Jusqu’à preuve du contraire, bien que les collectivités locales semblent légalement propriétaires du réseau basse tension, dans la mesure ou le compteur est compris dans ce réseau BT (ce qui jusqu’ici n’est pas clairement défini, quoiqu’on en dise...) il est certain par contre que ces mêmes collectivités ont "délégué" la pose, l’entretien et toute opération de maintenance de ce réseau BT, et tout spécialement les compteurs à ERDF !!! qui est techniquement seul habilité à intervenir (ou un prestataire de service accrédité par ce même ERDF).
    En ce qui concerne les pollutions électromagnétiques engendrées par ce compteur, il est indéniable que ça peut tout simplement représenter "la goutte d’eau" en trop chez certains qui risquent de se retrouver EHS .... avec tout ce que cela comporte.
    Mais a-t-on déjà réfléchi à l’ampleur des pollutions EM auxquelles nous sommes soumis depuis des décennies, en gros depuis le début des radio-diffusions ??? La part de Linky dans ce smog est quasi insignifiante. 
    Juste un chiffre parmi beaucoup d’autres :
    A BREST, l’émetteur de TNT de Roc’h TREDUDON totalise actuellement une puissance apparente rayonnée (PAR) de 736 000 WATTS (736 KW) !!! et ce, pour avoir une portée utile dans un rayon d’environ 40 kms autour de l’antenne.
    Globalement la puissance rayonnée de tous les émetteurs de TNT a, grosso-modo, été doublée pour obtenir la même portée qu’en analogique.
    Et on oublie la radiodiffusion AM et FM, les radars, télécoms, émissions satellite, GPS, téléphonie mobile (mais aussi fixe qui est relayée ponctuellement par des faisceaux hertziens), et toutes les pollutions "domestiques", Wi-fi, bluetooth, lampes basse-consommation. Ce qu’on oublie aussi, c’est que le secteur 220 volts est depuis longtemps "pollué" par des informations superposées à différentes fréquences, le CPL de Linky n’est pas une nouveauté !!!, car la commutation Heures pleines heures creuses "manipule" dans tous les sens la sinusoïde de départ du 50 Hz, la commutation EJP (Electricité Jours Pleins utilise depuis des décennies le CPL !!!) et comment pensez-vous qu’EDF gère les informations de production d’énergie à partir de panneaux solaires installés sur votre toit ??? : CPL !!!, sans oublier toutes les alimentations secteur à découpage de TOUS nos appareils "modernes"..., le chauffage par le sol qui représente une superbe antenne émettrice, sans compter les "communications sans fil entre la centrale de programmation et les thermostats déportés dans les chambres, et tout simplement n’importe quelle installation électrique qui est une véritable toile d’araignée dans nos plafonds et planchers...., les lampes de chevet ou autres spots halogènes à variateur d’intensité, et j’en oublie ..... ,
    A ceux qui pensent que seules les fréquences "hautes" sont préjudiciables et qu’en dessous d’un "certain niveau" les risques sont inexistants (ou faibles), je leur conseille vivement de se documenter sur "L’EFFET PETKAU" qui démontre la nocivité pour les membranes cellulaires vivantes, endommagées par un rayonnement de faible amplitude et de longue durée (peu importe la fréquence).
    Un rayonnement intense lui, atteindra "en plus" le noyau cellulaire, et endommagera donc l’ADN.
    La fréquence d’un champ électrique ou magnétique ou électromagnétique n’a d’influence que dans le degré de pénétration dans l’organisme. Mais elles sont potentiellement nocives à toutes les fréquences !
    Concernant la pénétration des ondes électromagnétiques, plus la fréquence est importante, moins ils pénètrent notre peau, et inversement, plus la fréquence est faible, plus ils interagissent avec notre corps. Les scientifiques savent qu’entre 300 MHz et 10 GHz, les ondes entrent en interaction avec les parties locales de notre corps. A 300 MHz, profondément et à 10 GHz, simplement avec la surface de la peau. Or les appareils, tels les téléphones portables ou les routeurs Wifi, émettent des ondes comprises entre 850 et 1900 MHz, dans le créneau à risque...
    Or, à très basse fréquence, (en-dessous de 1000 Hertz, on "tombe" dans les fréquences de résonance de nos organes !!!!) ..... par exemple 432 Hertz correspond aux ondes alpha cérébrales, etc....
    Pour plus d’information, voir les différents articles sur le sujet ici :
    ou ici :
    En résumé :
    S’opposer à la généralisation de Linky est une bonne chose en soi, ne serait—ce que pour montrer à ceux qui essaient de l’imposer que la population en a "ras le bol" de se faire manipuler et servir de cobayes, une fois de plus ....
    Mais plaider les dangers des ondes électromagnétiques peut trop facilement être réfuté par ERDF (pas de lien prouvé de cause à effet, comme dans les vaccinations par exemple, où ce torchon rouge du lien est brandi avec délectation par les maniaques de la seringue...).
    Pourtant si l’on veut rester le plus parfaitement possible objectif, je comprends qu’EDF se trouve dans une situation très difficile sur plusieurs points :
    Financière tout f’abord car en quasi faillite, vu les gouffres insondables de l’ITER et de l’EPR de Flamanville et de Finlande.
    Puis le démantèlement des centrales arrivées depuis longtemps en fin de vie et prolongé car personne ne sait comment faire et où sortir les sous....
    Ensuite la régulation de la fourniture d’électricité est en France beaucoup plus qu’ailleurs extrêmement difficile, du fait de la trop grande part du nucléaire. Ce dernier ne peut pas répondre instantanément à la "demande". Or, le 220 Volts ne se stocke pas..... si on veut éviter la rupture lorsque tous les chauffages électriques s’enclenchent le matin, par exemple, il faut pouvoir y répondre. Ce qui n’est possible qu’en ayant une marge de manœuvre. Pour ce faire, tous les réseaux européens sont "interconnectés" et peuvent livrer (ou recevoir) en fonction de leurs besoins du moment. Mais il est clair que ça a une coût .....
    Mais essayer de "réguler" la fourniture d’énergie via le Linky, pose de graves questions auxquelles je n’ai pas encore trouvé de réponses claires.
    En cas de délestage "coupure", qu’advient-t-il des appareils "sensibles" connectés chez l’usager à ce moment-là ? Sachant que lorsque le courant est rétabli il peut y avoir de pointes de tension de plusieurs milliers de vols (sur quelques microsecondes) qui vont griller ordinateurs, box internet, et tout ce qui est connecté.....
    Etant donné qu’EDF n’a pas de réponse à ce sujet, j’estime pour ma part que ce seul point est suffisant pour refuser le Linky. Sachant que toute "protection" est un leurre, car elle a forcément une limite qui risque d’’être franchie.....donc impossible à garantir.

Les thèmes de l'auteur






Palmarès