• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

extrapole

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 5 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 3 votes
    extrapole 20 février 2018 14:28

    @gaijin 

    Il vaudrait mieux chercher qui a voté Macron dans les 14% de votes en sa faveur parmi les inscrits du premier tour. Mon regard de retraité se tourne plutôt vers les "startuppers" et toute cette clique de "nouveaux riches éphémères"...



  • 1 vote
    extrapole 1er décembre 2016 13:18

    Pour info, sauf erreur de ma part, les heures supplémentaires majorées n’existent pas dans la fonction publique : 

    Les heures supplémentaires donnent lieu soit à récupération, soit à indemnisation.
    Les heures supplémentaires faites par un agent public sont soit indemnisées au taux horaire, soit forfaitaire. (service public.fr). 
    Donc 39 heures payées 37 et heures supplémentaires non majorées à prendre également en compte. Moins besoin d’embaucher, les heures supplémentaires n’étant pas majorées.
    Le principe de gestion est le même que pour le privé. 
    Il est important de signaler aux travailleurs du privé que les heures supplémentaires de la fonction publique ne sont jamais majorées. En effet, psychologiquement, les 39 heures de la fonction publique peuvent passer pour un garde fou avantageux pour les fonctionnaires, alors que pour les travailleurs du privé, la durée du travail pourrait atteindre 48 heures sur le papier... 


  • 4 votes
    extrapole 7 octobre 2013 21:42

    Il ne faut pas oublier au passage le procédé médiatique utilisé.


    Pourquoi nous sentons nous stupides, impuissants, dépassés, voire désintéressés ?

    Parce que le système de gouvernance (européen et occidental actuel) s’y emploie. C’est le résultat du formatage volontairement effectué chaque jours à notre insu.

    On ne comprend plus rien, on sait que quelque chose cloche, mais cela nous dépasse. Le décryptage de la novlangue permet de comprendre le formatage et les buts programmés qui rendent les gens dépassés,déprimés et résignés.


    -croissance négative(récession)         Avec ce genre d’expressions rabâchées, tout devient 

    -réussite différée(échec scolaire)        positif, alors que le contraire est ressenti par notre

    -désinflation compétitive(gel des salaires) subconscient. D’où un abrutissement, qui stoppe toute                                                               réflexion. On ne nous prend pas pour des cons, 

    -délinquance d’appropriation(vol)                

    -procédure d’éloignement(expulsion), etc...


    Le savoir et le faire savoir permet de sortir de cette situation.

    Comment et pourquoi les gens sont tels qu’ils sont aujourd’hui ?

    Le comprendre en rigolant, c’est relativement facile.

     

    http://www.youtube.com/watch?v=BqhIfTm6XzA écouter à partir de 1heure 11 minutes en déplaçant le curseur, puis si intéressé, depuis le début. Cela vaut le coup. 





  • vote
    extrapole 3 février 2012 02:56

    Jean Tulard dit : "le financier,lui, il gère avec l’argent des gogos qui lui ont prêté leurs économies, mais il gère selon ses propres intérêts... Le coupable c’est l’Etat... Il est endetté et en vient à emprunter pour rembourser les intérêts de sa dette..."

    Il me semble que Mr Tulard ne raisonne pas sur de bonnes bases.
    Tout d’abord, l’argent des gogos géré par les financiers représente quelle somme ? Existe-t’il encore ? Et si oui, à quoi sert-il ? A prêter aux états, ce qui m’étonnerait.

    Secundo, il n’a pas constaté :
    Que l’argent des banques n’existe pas, sauf en créant un prêt. (Pour preuve, les banques sont censées n’avoir que 9 % de liquidités dans leur coffre.)
    Ni que : les Etats pourraient emprunter à taux 0 auprès d’une banque centrale, sans intérêts.
    Ni que : la France emprunte maintenant ce qui devrait être notre argent à ces banques, plus les intérêts.

    Mr Tulard est formaté et ne peut saisir cette arnaque. Il faudrait qu’il change ses bases de raisonnement.
    Alors, quand il dit : "Le coupable, c’est l’Etat", je continue à désespérer !



  • vote
    extrapole 3 février 2012 02:36

    Jean Tulard dit : "le financier, lui, il gère avec l’argent des gogos qui lui ont prêté leurs économies mais il gère selon ses propres intérêts... Le coupable c’est l’état...Il est endetté et en vient à emprunter pour rembourser les intérêts de sa dette..."
    Il me semble que Mr Tulard ne raisonne pas sur de bonnes bases.
    Tout d’abord l’argent des gogos géré par les financiers représente quelle somme ? Existe-t’il encore ? Et si oui, à quoi sert-il ? A prêter aux états, ce qui m’étonnerait.

    Il n’a pas constaté :

    Que l’argent des banques n’existe pas, sauf en créant un prêt. (Pour preuve, les banques sont cencées n’avoir que 9% de liquidités dans leurs coffres)

    Ni que : les états pourraient emprunter à taux 0 auprès d’une banque centrale, sans intérêts.

    Ni que : la France emprunte maintenant ce qui devrait être notre argent à ces banques, plus les intérêts.

    Mr Tulard est formaté et ne peut saisir cette arnaque. Il faudrait qu’il cesse de raisonner sur ses bases. Alors, quand il dit « le coupable, c’est l’état » : je désespère !

Les thèmes de l'auteur






Palmarès