• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Norman Bates

Norman Bates

Je suis Norman Bates.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4469 0
1 mois 0 104 0
5 jours 0 23 0


Derniers commentaires




  • 1 vote
    Norman Bates Norman Bates 9 décembre 18:50

    Delevoye (de son maître) prend soin de préciser qu’il a exercé ses nobles fonctions au sein de l’IFPASS à titre bénévole...

    Comme une vieille catin sénile qui suce gratis... smiley



  • vote
    Norman Bates Norman Bates 9 décembre 18:13

    @Conférençovore

    C’est comme un célèbre "grand Serge" condamné à de la taule ferme mais dispensé d’honorer l’invitation en raison de son âge avancé...d’où la nécessité de disposer d’une armada de fins juristes pour laisser pourrir les procédures assez longtemps, ou d’avoir de la fuite dans les idées (et les réseaux et moyens) comme Paul en ski...
    Tu as raison, le milieu du "show-baise" regorge de coups fourrés...le plus cocasse serait que le proctologue sauvage parachève son "oeuvre" par un biopic consacré à Harvey Weinstein...pardon, Wein-stine...encore un playboy incompris maintes fois déporté dans des sorties de rut condamnables alors qu’en réalité il était lui-même proie d’un incessant harcèlement de starlettes ambitieuses...
    Le film pourrait s’ouvrir par un plan séquence au Sofitel de New York pour réhabiliter DSK, un autre esthète mal entouré...le spectateur verrait, la larme à l’œil, le drame vécu par Dominique à sa sortie de douche lorsque deux immenses lèvres lui barraient la route, telles de sordides mortes limaces, et ont attaqué par surprise la verge marrie dressée vers la fatalité de l’innocent futur président de la France qui, tétanisé, ne pouvait se soustraire à la torture jusqu’à la délivrance projetée sur la moquette entre deux sanglots...
    "Anne, ma peur Anne" gémissait-il, à genoux, en observant avec dépit les stalactites séminales formées entre son goumi mollissant et le sol jonché de ses rêves brisés pendant que l’auteure de l’attentat à l’arme buccale promenait sa massive silhouette bigarrée dans les couloirs avant de narrer sa mésaventure qui allait se répandre dans le monde entier comme une traînée de foutre...
    Gageons qu’avec ce long métrage il remplirait encore les salles de projection(s)...



  • 2 votes
    Norman Bates Norman Bates 9 décembre 15:58

    @Conférençovore

    " Un débat avec un dreyfusard serait d’ailleurs passionnant."

    Oui mais un débat entre un dreyfusard et un dreyfusard...avec éventuellement, à la limite, au bout du bout du convenable, un polanskisard pour apporter une pointe de contradiction...



  • 3 votes
    Norman Bates Norman Bates 9 décembre 15:54

    Polanski (de fion) et Dreyfus...ce n’est plus un article mais une autoroute vers le prétoire du tribunal correctionnel...c’est un champ de mines et de patates chaudes qu’il convient de traverser en patins et en apnée...au moindre postillon mal maîtrisé tu exploses comme une mouette dans un réacteur...

    Je ne vais donc pas épiloguer sur l’innocence ou la culpabilité du capitaine, à moins d’avoir sous les yeux un selfie avec un officier allemand...

    Quant au "génie" je ne vais pas commenter les exploits de son hobby de proctologue amateur...je ne voudrais pas mécontenter son fan-club, ni les spectateurs qui vont voir son "oeuvre" en forme de plaidoyer universel...il n’oublie pas au passage de reverser sa cotisation aux membres de son comité de défense si d’aventure d’autres bourrasques hormonales devaient défrayer la chronique...

    Jacuzzi ! oui, tout ceci n’est qu’une bonbonne de méthane dans une baignoire...la très récente diffusion sur TF1 du concert de Bruel ajoute à la démonstration qu’il en est des pointeurs comme des voleurs, il y a les sympathiques et les antipathiques...

    Sur quel(s) critère(s) opère t-on la sélection...ça, je ne répondrai qu’en présence de mon avocat... smiley



  • 5 votes
    Norman Bates Norman Bates 9 décembre 15:28

    Que ceux qui n’oublient pas de hurler à l’omission impossible se posent une simple question...n’ont-ils jamais rien oublié eux-mêmes.. ? un trousseau de clefs, un paquet de clopes, un enfant sur une aire d’autoroute, une belle-mère dans un grenier...

    Autant reprocher à un pédophile qui postule à un emploi dans une école maternelle d’omettre de joindre à sa candidature un extrait de son casier judiciaire...il y a un moment où il faut cesser de pinailler sur des détails insignifiants...

    L’oubli de Delevoye (de garage) est de bonne foi, c’est quand même vachement plus crédible que la "phobie administrative" de l’autre...et il faut être sacrément tordu pour imaginer que la corporation des assureurs puisse exploiter cette fortuite connexion au détriment de l’intérêt général...et puis, observez la binette de Jean-Paul, voyez-vous en ce visage d’acier, ce goitre généreux un quelconque indice laissant penser que cet homme est par nature susceptible de poser son gros derche sur la pente savonneuse des combines honteuses.. ?

    Hélas, la probité sera promptement enterrée sous un monceau de viles calomnies...faute à un concours de circonstances où il décroche la médaille du cocu, Delevoye (sans issue) a désormais l’assurance de finir dans l’oubli...

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès