• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Sentero

Sentero

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1859 0
1 mois 0 3 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    Sentero Sentero 8 mai 22:59

    @maQiavel

    C’est leur idiosyncrasie et leur expérience personnelle qui fait qu’ils s’accrochent à une croyance plutôt qu’à une autre.

    Je ne crois pas... dans la grande majorité des cas (à l’échelle mondiale... car l’Europe occidentale et particulièrement la France ne sont pas très représentatifs) on reprend tout simplement les croyances (ici religieuses) de ses parents, de son "peuple", de son milieu... finalement assez rares sont ceux qui changent de religion (individuellement et non dans un mouvement collectif) ou quittent leur religion pour devenir athées ou agnostiques... c’est ce qui me gène un peu... il n’y a pas grand chose de personnel ou d’individuel... même les gens qui ne sont pas religieux à l’origine reviennent souvent "au bercail" en se tournant vers l’univers religieux de leur culture d’origine (parfois de leur enfance) et comme par hasard pas vers n’importe quelle autre des nombreuses religions possibles...

    Il y a quelques années j’ai lu un essai d’un anthropologue, Pascal Boyer, sur le fait religieux (Et l’homme créa les dieux)... qui essaye de comprendre comment nos schémas de pensée ont amené à privilégier depuis des millénaires, les croyances religieuses par rapport à une interprétation du monde "rationaliste"... c’est une proposition intéressante qui s’appuie sur l’anthropologie et sur les sciences cognitives (du moins celles du début des années 2000). C’est juste une idée si jamais vous cherchez un peu de lecture ...mais je suis sur que vous ne manquez pas d’ouvrages à ce niveau là.  :) 

    Ce livre a plutôt confirmé ma méfiance (biais de confirmation ?) par rapport au fait religieux que je trouve par ailleurs passionnant à observer mais de l’extérieur (dans l’histoire de religions par exemple). 



  • vote
    Sentero Sentero 7 mai 22:53

    @maQiavel

    "lorsque vous dites que ce que vous dites pour les platistes est valable pour d’autres croyances et croyants , vous mettez toutes les croyances sur le même plan"

    D’autres croyances ne veut pas dire les autres croyances (en général)... si j’avais écrit cela j’aurais effectivement mis toutes les croyances sur le même plan... ce n’est pas le cas.

    Avoir foi en quelque chose c’est croire en cette chose... 

    Cette définition me parait bien vague et semble s’appliquer un peu à toutes les situations... à la condition humaine en général qui ne cesse de croire en quelque chose (du plus élevé au plus trivial).

    Pour ma part j’ai constaté en discutant avec certains croyants que beaucoup n’ont aucune idée de ce en quoi ils croient... quelques questions précises mais simples sur leur ou leurs dieu(x) les laissent complètement démunis... c’est un peu comme une foi "aveugle"... je veux bien que cela puisse donner un sens à une vie mais alors n’importe quelle foi pourrait faire l’affaire... pourquoi s’accrocher à l’une plutôt qu’à l’autre sinon par tradition, par mimétisme...



  • vote
    Sentero Sentero 6 mai 22:27

    @maQiavel

    Moi je considère que certains croyants sont un peu comme des "passagers clandestins" de nos sociétés modernes... les platistes par exemple ont effectivement un coté "fédérateur" folklorique et autorassurant qui rend compréhensible leur démarche dans une société moderniste et techno-scientifique comme la notre... cela étant ils profitent quotidiennement des réalités physiques et des progrès techniques et scientifiques afférents qu’ils nient... et si le platisme devenait majoritaire qu’adviendrait-il de l’astronomie, de la conquête spatiale, de la logistique, des études historiques classiques etc etc... brefs ils sont touchants car très minoritaires... nommez un directeur du CNRS platiste et je ne pense pas qu’on les trouvera pittoresques très longtemps.

    Ce que je dis sur les platistes est valable pour d’autres croyances et croyants...

    Quant à avoir la "foi" je pense que tout le monde en a plus ou moins une... une foi religieuse, une foi spirituelle non religieuse, une foi profane, une foi athée, une foi rationaliste, une foi communautaire ou personnelle etc etc...

    Sinon je ne pense pas qu’un rationaliste ne réalise pas ou nie la part d’irrationalité qui l’influence, je pense qu’il essaye juste de faire la part des choses en essayant de prendre une certaine distance... comme la psychanalyse ne prétend pas mettre fin à la puissance de l’inconscient mais permet juste de réaliser/déchiffrer, un peu mieux qu’avant, cette puissance et parfois de la dépasser un petit peu...

    Cela étant quelle différence faites-vous entre foi et croyance ?



  • vote
    Sentero Sentero 2 avril 16:24

    Et que pense Bassam de la partition du Kosovo ? Pense-t-il que cela n’est absolument pas comparable au cas de la Crimée... ou que cet événement légitime ensuite l’annexion de la Crimée ?



  • vote
    Sentero Sentero 1er avril 23:18

    Ce n’est pas la question... moi la question que je pose c’est : est-ce que Bassam trouve légitime ou pas l’annexion des Russes sur la Crimée ukrainienne... ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès