• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

simazou

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 1 vote
    simazou 6 janvier 2017 17:06

    @aldous
    Israël est une démocratie et non théocratie et état refuge pour tous les juifs religieux et athées qui désirent y habiter, par contre tous les pays musulmans sont des théocraties gouvernés par la Charia.



  • 3 votes
    simazou 6 janvier 2017 16:57

    @howakhan
    Tout d’abord la Palestine historique était ruine et désert au début du XX siècles, avec très peu d’habitants arabes, 95% des habitants étaient juifs et chrétiens et quelques milliers de bédoins. Gaza était habitée par 50% de juifs et 50% de chrétiens, Oum Al Fahem était habitée par 100% de chrétiens ect...

    La plupart des images du montage de ces films proviennent des pays arabes tels que la Syrie, Liban, Turquie et l’Egypte, en plus il y a des images de Tel-Aviv construite par les juifs au début du XX siècles, et puis cela ne prouve pas l’existence de la Palestine !!!!.

    Les questions du japonnais Yashiko Sagamori sont pertinentes et sans réponses, car il n’y a jamais eu d’état palestinien musulman point barre............

     



  • 3 votes
    simazou 6 janvier 2017 08:36

    Un point de vue japonais sur les palestiniens

    On ne pourrait pas le dire mieux

    Un dessin vaut mieux que mille mots

    La fin de l’injuste occupation juive du territoire arabe

    Le monde est-il totalement stupide

    Un questionnaire intéressant pour les avocats palestiniens

    Par Yashiko Sagamori

    Si vous êtes si sûrs que la « Palestine, le pays, a toujours été reconnue historiquement », j’espère que vous êtes capables de répondre à quelques questions de base sur ce pays de Palestine :

    1. Quand le pays a-t-il été fondé et par qui ?

    2. Quelles étaient ses frontières ?

    3. Quelle était sa capitale ?

    4. Quelles étaient ses villes les plus importantes ?

    5. Quelles étaient les bases de son économie ?

    6. Quelle était sa forme de gouvernement ?

    7. Pouvez-vous nommer au moins un leader palestinien avant Arafat ?

    8. La Palestine a-t-elle été jamais reconnue comme un pays dont l’existence, alors ou maintenant, ne laisse aucune place à interprétation ?

    9. Quelle était la langue de la Palestine ?

    10. Quelle était la religion prédominante de la Palestine ?

    11. Quel était le nom de sa monnaie ?

    Choisissez une date quelconque dans l’histoire et dites quel était le taux de change approximatif de l’unité monétaire palestinienne par rapport au dollar US, au mark allemand, à la livre anglaise, au yen japonais ou au yuan chinois à la dite date.

    12. Et enfin, étant donné que ce pays n’existe pas actuellement, qu’est-ce qui a cause sa disparition et quand est-elle survenue ?

    Vous vous lamentez sur le « naufrage » d’une nation « qui fut fière ».

    Alors dites-moi, quand exactement cette « nation » a été fière et de quoi elle était fière ?

    Et voici la question la moins sarcastique de toutes : Si les peuples que vous appelez par erreur « palestiniens » ne sont que des arabes génériques arrivés de tout –ou qui ont été chassés de tout – le monde arabe, s’ils ont réellement une véritable identité ethnique qui leur donne le droit à l’autodétermination, pourquoi n’ont-ils jamais essayé de devenir indépendants avant que les arabes ne subissent leur défaite dévastatrice lors de la guerre des Six Jours ?

    J’espère que vous éviterez la tentation de faire descendre les « palestiniens » actuels des philistins de la Bible en utilisant l’étymologie étant donné que sur le plan historique, cela ne marche pas.

    La vérité devrait évidente pour tous ceux qui veulent la connaître.

    Les pays arabes n’ont jamais abandonné le rêve de détruire Israël ; ils le caressent encore aujourd’hui.

    La réalisation de leur objectif diabolique par les armes, ayant encore et encore échoué, ils ont décidé de combattre Israël par procuration.

    A cet effet, ils ont crée une organisation terroriste, appelée cyniquement « le peuple palestinien » et l’ont installée à Gaza, en Judée et en Samarie.

    Comment peut-on expliquer autrement le refus de la Jordanie et de l’Egypte respectivement, de reprendre la Cisjordanie et Gaza ?

    Le fait est, que les arabes qui peuplent Gaza, la Judée et la Samarie réclament beaucoup moins d’exister en tant que nation qu’une tribu indienne qui a émergé avec succès dans le Connecticut dans le but de lancer un casino exonéré de taxes ; cette tribu, au moins, était motivée par un but constructif.

    Les soi-disant « palestiniens » ont une seule motivation : la destruction d’Israël et, à mon avis, ce n’est pas suffisant pour les considérer comme une nation » - ou quelque chose d’autre que ce qu’ils sont réellement : une organisation terroriste qui sera démantelée un jour.

    En fait, il n’y a qu’une seule façon d’obtenir la paix au Moyen Orient.

    Les pays arabes doivent reconnaître et accepter leur défaite dans leur guerre contre Israël.

    En tant que vaincus ils doivent payer des réparations à Israël pour les plus de 50 ans de dévastation qu’ils lui ont causé.

    La forme la plus appropriée de réparation serait l’évacuation de leur organisation terroriste de la terre d’Israël et l’acceptation de l’ancienne souveraineté d’Israël sur Gaza, la Judée et la Samarie.

    Cela marquerait la fin du peuple palestinien.

    Comment a-t-il commencé, dites-vous ?

Les thèmes de l'auteur






Palmarès