• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Thomas Clément


Thomas Clément est écrivain, blogueur et directeur éditorial chez Publicis Net. Passionné par les médias et la communication, il s’intéresse particulièrement au web et aux nouveaux contenus. Il est l’auteur des « Enfants du plastique », un roman féroce et drôle sur le déclin de l’industrie musicale, sorti le 2 février 2006 aux éditions Diable Vauvert. Le livre sortira en Italie en septembre 2006, publié chez Barbera.
Thomas Clément est né le 7 août 1973. Après des études chez les jésuites à Saint-Louis de Gonzague, il enchaîne sur une école de commerce pour rassurer ses parents. Il apprend le marketing et découvre le monde magique de l’entreprise lors de stages passionnant (caviste remplaçant d’été chez Nicolas, commercial pour Cointreau, assistant chef de produit pour le Cognac Rémy Martin et chargé d’études à la direction du marketing de l’UAP). Diplômé de l’ESSCA en 1996, il cherche du boulot pendant un mois ou deux avant de tomber sur un vieux pote de la maternelle qui lui parle d’Internet. Passionné par l’écriture et la télé, il voit tout de suite en Internet un nouveau media quasi-vierge qui demande plus qu’on lui crée ses contenus à lui.
Au grand désespoir de ses parents, il s’associe avec ses amis pour monter Crea.htm, un studio de création web. Pour montrer à ses clients l’étendue de son savoir faire éditorial, la jeune entreprise se dote d’une vitrine : serialclubers.com, le site de la nuit, portail des sorties parisienne qui rencontre un succès immédiat. En 1999, Crea.htm est racheté par le groupe de communication DDB et devient Tribal DDB. Thomas décide de ne pas suivre ses petits camarades et notamment Hervé Cuviliez qui est aujourd’hui co-président de Rapp Collins (un beau parcours !).
Très attaché à seriaclubers.com, il décide de monter un business plan pour développer son bébé. Ca tombe bien, c’est complètement le moment, on est fin 1999, les financiers parisiens sont avides de projets Internet. Il lève 2 millions d’Euros auprès du groupe Firstream et se lance dans l’aventure. Serialclubers devient Serialweb, premier portail des sorties en France, tout en photo. Agenda, guide des restaurants, bars, clubs dans toute la France, des bureaux à Lyon et même en Espagne. Hélas, les annonceurs boudent le web et les rentrées publicitaires ne suivent pas. La société Serial Editions recentre son activité sur la fourniture de contenus et signe « Une Bande de Spot » pour Bouygues Telecom, une des toutes premières sitcoms réalisées spécialement pour Internet. Hélas, la bulle internet éclate fin 2000 et un vent de panique commence à souffler sur les start-ups qui s’éteignent une à une comme les bougies d’un gâteau d’anniversaire. Le genre d’anniversaire qui ne vous fait pas de cadeaux. En 2002, après avoir rejoint le groupe Firstream et travaillé sur d’autres projets du groupe, Thomas, épuisé du web, décide de faire un break et de changer un peu d’univers.
Il s’intéresse au développement des programmes courts et s’essaye à l’écriture de sitcom pour Le Chat Machine (« Laverie de famille »/TF1). En 2002 Il a aussi un véritable coup de cœur pour Guillaume Durand dont il rejoint l’équipe à la création de Campus. Il s’occupe de la création et de la mise à jour du site de l’émission. En 2003, parallèlement à ses activités éditoriales, il devient concepteur-rédacteur chez DevarrieuxVillaret. Recruté et formé par Pierre-Dominique Burgaud, il réalise entre autre des spots radios et des annonces presse pour Canal Jimmy et une campagne d’affichage pour La Redoute. Parallélement, il s’intéresse beaucoup au business de la musique et s’amuse à imaginer ce qu’il serait devenu si ses dirigeant avaient su prendre à temps le virage de l’Internet. Thomas se dit que cet univers ferait un belle toile de fond pour un roman. Il se met au travail.
En 2005, toujours pour Guillaume Durand et France Télévision Interactive, il lance le blog de Campus, premier blog d’émission en France et monte des opérations transversales entre le web et l’antenne. A cette occasion, il fait ses débuts de chroniqueur télé sur France 2 en venant présenter les résultats de ces opérations à l’antenne à deux reprises. Une expérience qu’il n’est pas près d’oublier.
En juillet 2005, Thomas Clément signe avec Marion Mazauric des éditions Diable Vauvert. En octobre 2005, il ouvre un blog dans lequel il raconte les coulisses du milieu de l’édition. En décembre 2005, il est recruté par Publicis Net, la filiale web du groupe Publicis, comme directeur éditorial, pour son expérience pointue en matière de contenus interactifs. Le 2 février, "Les enfants du plastique", son premier roman sort !
A suivre...

Tableau de bord

  • Premier article le 09/01/2007
  • Modérateur depuis le 16/01/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 36 0 723
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique


















Palmarès