• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Yoann

sur Frédéric Lordon : Sciences sociales, capitalisme et structure de l'entreprise selon Spinoza et Marx


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Yoann Yoann 7 décembre 2012 15:37

Pour Spinoza le besoin est un désir, certes un désir vital mais un désir quand même smiley


Mais tu as raison car il y a 2 concepts mélangés (ou plutot imbriqués) :
1.le fonctionnement basique de l’âme humaine qui ne fonctionne qu’au désir, du plus primaire au plus évolué. C’est ce qu’ont décrit dans l’ordre, Platon, Descartes, Spinoza (pour les majeurs il y en a beaucoup d’autres dont Machiavel d’ailleurs smiley )
2. Notre société capitaliste, donc basé sur l’argent, perturbe directement nos désirs, puisque sans argent, pas de désirs qui se transformeront en joie, et là on parle des désirs élémentaires : Manger, se chauffer

D’après ce que j’ai compris de Spinoza, l’âme (notre inconscient) se construit d’elle même en fonction de notre expérience consciente. Si j’avais à faire l’analogie, je dirais que l’homme possède 2 disque durs, un où on inscrit des informations que l’on choisi et l’autre qui s’enregistre tout seul. Le premier, gère tout l’apprentissage conscient, c’est notre mémoire, nos souvenirs, etc ...et l’autre gère notre personnalité via une mémoire à laquelle nous avons pas directement accès.
Toute la discussion porte sur le 2ème disque dur, et comment il est possible d’agir sur lui : par répétition, peurs récurrentes, publicité, etc ....

Pour te répondre plus précisément Machiavel, nos désirs seront toujours infinis quelque soit le système dans lequel on vit, et tant qu’on respire on désir. Le capitalisme a juste trouvé le moyen de combler les désirs à la chaine, (ex : toujours des nouveautés, amélioration, nouvelle version, couleur design etc ....) dans le but de maximiser les profits car c’est son role premier.
Si on vivait en autarcie dans la foret, on ne paierait pas 20 ans de crédit pour se loger, c’est le temps qu’on mettrait à construire sa maison seul smiley
Le projet d’une demi-vie occupée contre une signature sur un bout de papier et la création virtuelle de monnaie dans un ordinateur, tout ça en 2 heures max, c’est beaucoup plus simple quand même et ça laisse le temps à des tonnes d’autres désir smiley

Le capitalisme, je crois que c’est l’emballement des désirs de l’homme ...






Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès