• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de loph

sur A plus tard, Daniel Darc


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

loph loph 11 mars 2013 15:57

Après avoir lu les commentaires, et sans vraiment bien connaître Daniel Darc, j’aurai juste envie de faire le constat qu’on ne s’occupe bien que de soi même, à défaut de savoir être proche d’autrui.

Comme lui l’a tenté, je tente aussi de trouver un certain équilibre. Chose ardue s’il en est, en ce monde sans cesse mouvant. Et la plupart du temps, cet état nous est refusé, comme le montre son décès, causé sûrement par le manque d’équilibre qui est notre lot à presque tous.


Parfois aboutit-on à ce dernier, mais plus fréquemment, est-ce une course perdue d’avance car les éléments jouant leur rôle le font rarement à notre avantage dans un cadre qui nous dépasse. Si équilibre il peut y avoir, celui-ci se trouve plutôt au tréfonds de nos âmes ou dans le mouvement perpétuel animant l’univers lui même, et sûrement aussi au sein du vide.

Mais pour lui, cette issue est la meilleure chose qui pouvait lui arriver. Au moins est-ce mon sentiment vis-à-vis d’un ancien punk...

S’il m’entendait, ce qui selon moi n’est que fantasmagorie, je lui dirai "soit tranquille maintenant, ton temps est accompli", et retirerai de sa disparition la simple certitude qu’individuellement, c’est l’un des points communs qui nous rapproche tous...

Seule finalement reste l’absence de la personne partie, pour ceux qui lui survivent.
Mais qu’importe, car le cadre de nos existences reste toujours le même, qu’on soit Daniel Darc, Stéphane Hessel ou tout autre.

Bon vent à la vie, comme à sa collatérale.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès