• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Sayed 7asan

sur Hassan Nasrallah : « Mort à l'Amérique, à Israël et aux Saoud » (VOSTFR)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Sayed 7asan 3 novembre 2015 22:19

@Hijack ...
Il y a une confusion lexicale. "Mort à" n’est en aucun cas une insulte. Qu’on dise que c’est pire qu’une insulte, pourquoi pas, mais ce n’est pas une insulte.

Comme je l’ai expliqué, de tels slogans se comprennent parfaitement comme la plus légitime défense contre des agresseurs sanguinaires insatiables, ce qui est un des droits les plus sacrés de l’individu. Une opposition de principe à ce discours ne peut émaner que d’un colonialiste, impérialiste, opposé à l’auto-détermination des peuples, etc. Si, dans un pays qui soutient, en paroles et en actes, les égorgeurs de Daech et les exécutions extrajudiciaires de ressortissants français, on ne peut plus rappeler de telles vérités élémentaires, alors autant mettre la clé sous la porte (en tant que blogueurs, journalistes alternatifs, etc.).

Il y a tout de même une perte de repères et de valeurs effarante. Un pays qui a connu l’Occupation nazie (et avant cela, l’Occupation européenne, mère de notre hymne national invoquant d’abreuver nos sillons du sang impur des envahisseurs...) ne devrait pas, à ce point, être choqué par des déclarations si "naturelles", qui sont la voix la plus noble de la résistance à l’oppression, sans compromission, au prix de sa propre vie. Le "Patria o muerte" de Fidel et du Che, qui dénonçaient la bestialité innée de l’impérialisme (tuer ou être tué), ne dit pas autre chose. Rappelons Jaurès, dont les propos dénonçant le colonialisme français sont toujours d’actualité :

Des fanatiques ? Alors là, messieurs, je ne comprends pas : quand un Français vous dit qu’il serait prêt à défendre, jusqu’à la dernière goutte de son sang, l’intégrité de son pays, vous le félicitez. Vous affirmez même que des hommes qui ne voudraient pas mourir pour leur pays seraient les derniers des lâches ! Mais quand ces hommes sont des Africains qui voient venir ce qui pour nous est la France, mais ce qui pour eux est l’étranger, qui voient venir des hommes en armes et des obus pleuvoir ; quand eux se défendent et défendent leur pays, vous les déshonorez du nom de fanatiques ! Ces hommes que vous insultez, messieurs, sont seulement aussi patriotes que vous. Et aussi attachés que vous à défendre leur pays et leur civilisation. Une fois de plus, c’est le préjugé d’ignorance qui vous mène. ? C’est à vous, à la France, à toute la France pensante, qu’il faudrait enseigner ce qu’est cette civilisation arabe que vous ignorez et méprisez, ce qu’est cette admirable et ancienne civilisation. À laquelle les pays européens, je dis bien les pays européens, viennent montrer le visage hideux de l’invasion et de la répression... Ce monde musulman que vous méconnaissez tant, messieurs, depuis quelques décennies prend conscience de son unité et de sa dignité.

Peut-être opposerez-vous qu’il serait préférable de préciser tout cela et de changer le titre, ce avec quoi je n’ai pas d’opposition de principe, tant que le contenu reste non altéré. Mais parfois, il est nécessaire d’écouter, sans le moindre filtre, dans toute son authenticité, "Le Cri des Peuples" (cf. Vallès).


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès