• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Sayed Hasan

Traducteur et blogueur

Contact : 7asan.saleh (@) gmail.com

Tableau de bord

  • Premier article le 26/03/2014
  • Modérateur depuis le 22/07/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 132 13 1892
1 mois 4 0 109
5 jours 1 0 68
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3 2 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • vote
    Sayed Hasan 12 mars 20:06

    @Qiroreur

    Désolé de ne pas avoir répondu plus tôt, quand les commentaires sont courtois et construits, on s’y efforce. Le dialogue est très important à mes yeux, et quand il est véritable, il faut saisir l’occasion.

    Il s’agit non seulement de l’imposture au niveau de l’instruction et de l’éducation (répandues en France où j’ai exercé, je vous l’accorde, quoique pas à ce point), mais aussi, et surtout, du rôle des autorités dans ce cas. La direction de la MLF et l’ambassade sont intervenues dans cette affaire, mettant en péril, en toute connaissance de cause, l’intégrité de l’un de leurs ressortissants, jusqu’en plein coup d’Etat sanglant. Je l’évoque plus en détail dans mes articles (ici et ici). La MLF a l’habitude de faire fi du droit local, que ce soit en Egypte, au Liban où elle a été condamnée ou au Qatar d’où elle a été expulsée, attitude réminiscente du colonialisme. C’est la politique extérieure de la France que je dénonce, non la Francophonie dont je suis un agent dans mon exercice de Professeur de Français. Mais comme disait Robespierre, personne n’aime les missionnaires armés : soit on respecte les lois et on est le bienvenu, soit on veut imposer son bon vouloir comme au temps du colonialisme, et on ne l’est plus. Il y a une certaine continuité entre les agissements de la MLF du temps colonial et d’aujourd’hui (cf. Françafrique et Mafiafrique), comme je le montre dans l’article Colonialisme, clientélisme et censure : l’autre visage de la Mission laïque française, si bien qu’il y a un intérêt historique et d’actualité à ces questions.

    Je publie des déboires d’une certaine ampleur ce me semble, qui dénoncent des faits assez notables, connus (l’islamophobie et la chasse aux sorcières) ou inconnus (les agissements de la MLF à l’étranger). Il ne s’agit pas de simples différents de personnes, sauf à considérer que le Directeur Général et le Président de la MLF, ou les personnels d’Ambassade, sont des gens du commun. Un syndicat enseignant avait déjà jugé utile de dénoncer les agissements inacceptables de ce même établissement (lire le rapport ici, page 10, dénonçant notamment le fait que L’équipe enseignante du premier degré, soit une quinzaine de personnes dont huit recrutés locaux en situation assez précaire, est en outre à la merci de la direction égyptienne). Est-ce normal de recruter des personnels français, en France, leur promettant une protection trompeuse, pour les livrer finalement pieds et poings liés à la merci de gens peu scrupuleux dans un Etat de quasi non-droit ? Je considère que cela doit être dénoncé.

    Oui, les Egyptiens ont le choix a priori... mais l’éducation en Egypte est désastreuse. Ils choisissent d’assurer l’avenir de leurs enfants en leur donnant un diplôme français bien vrai pour sa part, qui permettra à leurs enfants de poursuivre des études à l’étranger. C’est le diplôme qu’ils achètent, bien réel, non l’instruction illusoire, pour autant qu’ils soient capables d’en juger (peu sont francophones). Quant à l’éducation, je vous renvoie à cette citation d’une collègue cité dans l’article Les marchands de soupe de la Mission laïque française :

    Cf. cet extrait du rapport de Stéphanie* C. au sujet de la place des parents : «  Ils payent donc ils peuvent tout exiger… Les élèves égyptiens vivent dans une société où les relations humaines sont bâties sur le modèle ‘dominants/dominés’. Les élèves des écoles homologués de par leur classe sociale sont nés du côté des ‘dominants’ avec tout ce que cela comporte : nombreux domestiques à leur service, argent qui permet de ‘tout’ acheter. A l’échelle de la relation pédagogique on retrouve les mêmes problèmes, face à des enfants ‘rois’ qui ont tendance à se conduire en toute impunité puisque leurs parents payent et l’administration, dont la direction française actuelle (…), exaucent tous leurs vœux. Il faut être très déterminé, montrer qu’on ‘domine’ sa classe, sans compromission (ce qui demande beaucoup d’énergie surtout quand la direction ne nous soutient pas) ou bien se laisser aller à la démagogie.  » Si certaines choses paraissent normales à certains parents fortunés, elles ne devraient pas être acceptées par les personnels français, par la MLF ni par l’Ambassade, qui permettent que leurs enseignants soient traités comme du rebut. Malheureusement, les enseignants ne le découvrent que sur place... Ces articles ont vocation à les prévenir avant qu’il ne soit trop tard, car les informations concrètes ne sont pas aisément accessibles sur la MLF. Pour toutes ces raisons, la dénonciation publique de ces faits me parait avoir un intérêt public notable.

    On finit sur une bonne nouvelle, la Mission laïque française déboutée et condamnée en France (http://sayed7asan.blogspot.fr/2017/02/harcelement-judiciaire-la-mission.html) !



  • vote
    Sayed Hasan 20 décembre 2016 14:55

    Thanks ! Glad to be back.
    I am fired till January 2018. I got another job right away.
    Best to you,
    SL



  • 1 vote
    Salah Lamrani (Sayed 7asan) 20 mars 2016 14:57

    @Lisa Sion
    Bonjour,

    Faut pas se raconter des histoires, si je suis condamné, ce qui est déjà arrivé (j’ai notamment dû supprimer un mot sur un article accablant de 30 pages contre la Mission laïque française, et je fais appel de ce verdict...), c’est que pour ma pomme. Y a plein de gens qui s’amusent à faire la guéguerre psychologique pour imposer une censure a priori, mais heureusement, on connait la loi...



  • vote
    Salah Lamrani (Sayed 7asan) 14 janvier 2016 11:15

    @yoananda
    Damn it, you got me ! One can’t fool Homer !



  • 3 votes
    Sayed 7asan 3 novembre 2015 22:19

    @Hijack ...
    Il y a une confusion lexicale. "Mort à" n’est en aucun cas une insulte. Qu’on dise que c’est pire qu’une insulte, pourquoi pas, mais ce n’est pas une insulte.

    Comme je l’ai expliqué, de tels slogans se comprennent parfaitement comme la plus légitime défense contre des agresseurs sanguinaires insatiables, ce qui est un des droits les plus sacrés de l’individu. Une opposition de principe à ce discours ne peut émaner que d’un colonialiste, impérialiste, opposé à l’auto-détermination des peuples, etc. Si, dans un pays qui soutient, en paroles et en actes, les égorgeurs de Daech et les exécutions extrajudiciaires de ressortissants français, on ne peut plus rappeler de telles vérités élémentaires, alors autant mettre la clé sous la porte (en tant que blogueurs, journalistes alternatifs, etc.).

    Il y a tout de même une perte de repères et de valeurs effarante. Un pays qui a connu l’Occupation nazie (et avant cela, l’Occupation européenne, mère de notre hymne national invoquant d’abreuver nos sillons du sang impur des envahisseurs...) ne devrait pas, à ce point, être choqué par des déclarations si "naturelles", qui sont la voix la plus noble de la résistance à l’oppression, sans compromission, au prix de sa propre vie. Le "Patria o muerte" de Fidel et du Che, qui dénonçaient la bestialité innée de l’impérialisme (tuer ou être tué), ne dit pas autre chose. Rappelons Jaurès, dont les propos dénonçant le colonialisme français sont toujours d’actualité :

    Des fanatiques ? Alors là, messieurs, je ne comprends pas : quand un Français vous dit qu’il serait prêt à défendre, jusqu’à la dernière goutte de son sang, l’intégrité de son pays, vous le félicitez. Vous affirmez même que des hommes qui ne voudraient pas mourir pour leur pays seraient les derniers des lâches ! Mais quand ces hommes sont des Africains qui voient venir ce qui pour nous est la France, mais ce qui pour eux est l’étranger, qui voient venir des hommes en armes et des obus pleuvoir ; quand eux se défendent et défendent leur pays, vous les déshonorez du nom de fanatiques ! Ces hommes que vous insultez, messieurs, sont seulement aussi patriotes que vous. Et aussi attachés que vous à défendre leur pays et leur civilisation. Une fois de plus, c’est le préjugé d’ignorance qui vous mène. C’est à vous, à la France, à toute la France pensante, qu’il faudrait enseigner ce qu’est cette civilisation arabe que vous ignorez et méprisez, ce qu’est cette admirable et ancienne civilisation. À laquelle les pays européens, je dis bien les pays européens, viennent montrer le visage hideux de l’invasion et de la répression... Ce monde musulman que vous méconnaissez tant, messieurs, depuis quelques décennies prend conscience de son unité et de sa dignité.

    Peut-être opposerez-vous qu’il serait préférable de préciser tout cela et de changer le titre, ce avec quoi je n’ai pas d’opposition de principe, tant que le contenu reste non altéré. Mais parfois, il est nécessaire d’écouter, sans le moindre filtre, dans toute son authenticité, "Le Cri des Peuples" (cf. Vallès).






Palmarès