• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de maQiavel

sur Politeia : SJW


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

maQiavel maQiavel 1er février 17:38

Concernant l’échec de la convergence des luttes, la guerre entre réseaux transsexuels et lesbiens est hilarante.

C’est quoi l’embrouille ? Au départ, les lesbiennes dénoncent le fait qu’au sein du mouvement gay, ce soient les homosexuels males qui dominent, elles décrivent un mouvement LGBT de plus en plus anti-lesbien et misogyne. Jusque-là c’est facile à suivre. Mais les militantes lesbiennes dénoncent surtout la tyrannie des trans qu’elles considèrent être une autre forme de domination masculine smiley . Et c’est là que ça devient intéressant parce que, les militants trans, en s’inspirant de la théorie du genre, ont réussi à imposer l’idée au mouvement LGBT que la biologie est secondaire par rapport à la psychologie : un homme biologique peut être une femme s’il se ressent ainsi et, s’il se définit comme « lesbienne », il a le droit d’entretenir des relations sexuelles avec des lesbiennes biologiquement femmes. Et ça chez les militantes lesbiennes ça ne passe pas puisque pour elles, ça revient tout bêtement à avoir des relations hétérosexuelles. 

C’est ainsi que pour faire valoir leur point de vue, les militantes lesbiennes se retrouvent dans l’obligation de contester la théorie du genre smiley et remettent en question la prétention des transsexuels d’être considérées comme des femmes à part entière en considérant qu’ils restent homme parce que biologiquement males. Les militantes lesbiennes se sont donc mises à dénoncer la pression sociale au sein de la communauté LGBT qui veut les contraindre à accepter des relations sexuelles avec des « femmes » trans, à interdire la présence des transsexuels dans les toilettes publiques réservés aux femmes smiley  et à scander des slogans du genre « Les enfants ont besoin d’une thérapie, pas d’un traitement hormonal bloquant la puberté » et « Transitionner des enfants, c’est un abus sexuel », ce qui fait d’elles au sein de cette communauté LGBT, des ultra-réactionnaires de la pire espèce smiley . Un groupe de femmes portant des teeshirts avec l’inscription « Les lesbiennes sont des femmes » a été expulsé d’un café de Londres par la police parce qu’elles avaient offensé un transsexuel travaillant dans le café ! smiley

C’est ainsi que les lesbiennes militantes sont dénoncées à leur tour comme « transphobe » smiley , ce à quoi elles répondent que la nouvelle politique des groupes LGBT dominés par des homosexuels mâles est de contraindre les lesbiennes à accepter le pénis en tant qu’organe féminin (là j’en peux plus  smiley smiley ). 

Donc maintenant, il y’a des débats pour déterminer le statut du pénis. Voilà voilà. smiley


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès