• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

maQiavel

maQiavel

Machiavel est incontestablement le premier penseur de l’Etat stratège et de l’évolution institutionnelle. Son innovation est la création du « vivere politico ». Le « vivere politico » machiavélien n’est pas un objectif éthique en soi, mais un moyen de défendre la liberté civique et les multiples objectifs des individus afin de maintenir la stabilité de l’État dans une période trouble favorable au déclin d’une république.
Dans le républicanisme de Machiavel, l’État existe en tant que fin en soi, mais il se maintient grâce à la liberté civile et à la participation active du peuple : il y a clairement une co-évolution entre la solidité de l’État et l’activité civique, le « vivere politico ».
Machiavel énonce les principaux traits de caractère du leader républicain : avant toute chose, c’est un architecte. Les fondations de l’État doivent être solides, tant dans le domaine institutionnel que dans le domaine physique, et encourager le comportement vertueux. Deuxièmement, il sait concevoir des institutions adaptées à la culture des citoyens sans se poser la question de la forme du meilleur régime politique. Troisièmement, c’est un médecin : il ne se contente pas de soigner, mais il prévient aussi et surtout la corruption en adaptant les institutions. Il doit anticiper l’arrivée de la mauvaise fortuna de manière à renforcer sa virtù. Le diagnostic est propre à chaque situation et aux circonstances, afin de faciliter les capacités adaptatives des institutions. Afin d’éviter la constitution d’intérêts acquis, le dirigeant doit être issu du peuple mais est toutefois borné par un peuple actif politiquement qui limite et contrôle son pouvoir. Et il doit y avoir rotation parmi les agents de l’État afin d’équilibrer le bien commun du petit nombre et celui du grand nombre grâce à l’activité civique directe.
Machiavel ne souhaite pas bâtir un régime parfait d’harmonie sociale, mais considère que la lutte entre les classes sociales et les intérêts divergents est normale et témoigne d’une vie civique active, qui permet au bien commun du grand nombre de triompher sur l’intérêt privé des puissants. Les conflits sont nécessaires et font partie du « vivere politico ». Ils ne menacent pas l’État, mais le renforcent, puisque aucune république ne peut exister sans passions et leur expression organisée. Le renouvellement de la vertu civique par le biais des conflits produit un équilibre dynamique différent d’un ordre princier imposé.
Machiavel explique que le processus de corruption commence lorsque l’individu perd son autonomie et n’est plus en mesure d’agir en tant que citoyen actif et que le pouvoir du grand nombre devient le pouvoir du petit nombre.

Tableau de bord

  • Premier article le 13/08/2019
  • Modérateur depuis le 02/09/2019
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 28 1785 860
1 mois 0 8 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 44 26 18
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • vote
    maQiavel maQiavel 27 mars 14:47

    @Mr.Knout

    Je ne sais pas pourquoi tu me cites pour parler de l’extrême gauche dont certaines de ses mouvances ont par ailleurs joué un rôle prépondérant dans les attaques envers Etienne Chouard, les citoyens constituants en général, Jean Bricmont, Méta tv à l’époque et beaucoup d’autres gens qu’il serait trop long de tous citer, moi je ne les défend pas. Bien sûr que tout ce que tu décris n’est pas l’apanage de l’extrême droite, ça me semble une lapalissade.

    Si ago bleu est devenu un repaire de confus tendance extrême droite selon tes propres termes, le site n’est pas tenu par ces gens-là. Sur les sites où ces mouvances ont le pouvoir de bannir les gens qui ne leur plaisent pas, une personne avec mes idées ne pourrait pas y exister, c’est quasiment impossible. D’ailleurs, remarque bien que si ce site a la coloration idéologique qu’il a aujourd’hui ( alors qu’il était beaucoup plus diversifié à l’époque si tu te rappelles bien ), c’est à cause de l’agressivité des sympathisants de ces mouvances. Et pas que des gens étiqueté de gauche, à l’époque on avait des conservateur plutôt classiques, des libéraux, des socio-démocrates etc., c’était véritablement pluraliste, aujourd’hui c’est l’identitarosphère et la complosphère qui domine outrageusement, agoravox est devenu un mix entre Fdesouche et onnouscachetout.com. Et comme ça fonctionne en bulle, dès qu’une opinion discordante émerge, elle concentre sur elle l’agressivité des intervenants. Moi cette ambiance me va très bien, elle m’amuse, et j’y suis comme un poisson dans l’eau mais pour beaucoup d’autres, c’est insupportable, donc ils se tirent.

    Pour ce qui est de l’obsession de l’identité, là par contre non, je ne mets pas sur le même plan l’extrême gauche et l’extrême droite. Quand bien même il existe à l’extrême gauche des mouvances extrêmement critiquables sur ce point, il n’y a qu’à l’extrême droite qu’on retrouve la théorisation et la fabrication d’un ennemi intérieur ethno religieux à déporter hors du territoire ( la fameuse rémigration qui ne s’applique évidemment pas qu’aux étrangers puisqu’ils font la distinction entre les vrais français « de souche » européenne et les faux français de papier allogènes d’origine africaine, pour rester politiquement correct et ne pas user de qualificatifs raciaux, dont ils se privent de moins en moins d’user au passage). Une fabrication d’un ennemi intérieur ethno religieux qui s’inscrit d’ailleurs dans l’histoire. Quand on s’intéresse à l’histoire des idées on constate que les rhétoriques d’altérisation qu’on voit aujourd’hui sont quasiment les mêmes depuis le 19 ème, ce sont justes les cibles qui changent. Tout ne se vaut pas politiquement, et je m’exprime bien évidemment là de la perspective que ce n’est pas la couleur de peau, les origines ou la religion qui détermine l’appartenance à la communauté nationale française. 



  • vote
    maQiavel maQiavel 27 mars 14:35

    Je ne vais pas répondre à ezechiel parce que ça ne sert à rien mais s’il y’a des gens qui sont vraiment intéressé par le sujet, je les renvoie à cet excellent article qui dresse un état des lieux des dispositions en vigueur dans le droit alsacien et mosellan ainsi que sur la place qu’y occupe le culte musulman.

    On y explique entre autres que les principaux textes applicables aux cultes statutaires datent du XIXe siècle, qu’ils correspondent donc à des techniques juridiques que l’on utilisait à cette époque et que l’on a conservées par tradition et par simplicité mais qui contiennent de nombreux défauts qui sont fréquemment corrigés par des actualisations des textes. Donc, depuis 1918 il y’a eu de nombreuses modifications, et certaines des dispositions de ces textes ont été supplantées ou mis en conformité avec des textes ultérieurs ou supérieurs comme le principe d’égalité consacrés par la constitution et par la CEDH. Ainsi, l’État dispose de moyens d’intervention sur les cultes, mais ne les utilise pas pour faire prévaloir une conception religieuse par rapport à une autre puisque ça apparaitrait comme une forme de discrimination religieuse. Au total, un examen détaillé permet donc de constater qu’en Alsace-Moselle le droit local prend en compte de manière assez large le culte musulman. Il apparaît donc de plus en plus indéfendable de prétendre que ce régime serait définitivement réservé à certains cultes « historiques » à l’exclusion de tous les autres.

    Que ceux qui veulent s’informer sur l’état des lieux lisent l’article. Moi je n’ai plus rien à dire à ce sujet.



  • vote
    maQiavel maQiavel 27 mars 14:32

    @LUCA

    Oui Mélenchon a voté en faveur du traité de Maastricht, je suis au courant depuis l’an pèbre. Quel est le rapport avec mon propos ?  smiley



  • 1 vote
    maQiavel maQiavel 26 mars 23:14

    @Guepe maçonne

    De manière générale, sur ce site il est clairement celui qui s’en prend le plus dans la tronche. Non seulement il ne pleurniche pas mais il ne se déballonne pas non plus, il revient à la charge et de façon très calme et apaisée. Je fais le pari qu’à sa place, la plupart de ceux qui s’attaquent à lui se seraient déjà tiré d’un écosystème virtuel qui leur serait aussi hostile en chouinant. Je lui tire très franchement mon chapeau. 



  • vote
    maQiavel maQiavel 26 mars 20:18

    @ezechiel
    Ce qu’il vous explique, c’est que c’est parce qu’il y’a le concordat que la même règle est adoptée pour tous les cultes, ça relève du principe d’équité. 
    Mais bon, à partir du moment où l’épouvantail de l’islamo gauchisme est brandi, ça ne sert plus à rien de discuter, donc je passe. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Ses favoris



Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité