• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

maQiavel

maQiavel

Machiavel est incontestablement le premier penseur de l’Etat stratège et de l’évolution institutionnelle. Son innovation est la création du « vivere politico ». Le « vivere politico » machiavélien n’est pas un objectif éthique en soi, mais un moyen de défendre la liberté civique et les multiples objectifs des individus afin de maintenir la stabilité de l’État dans une période trouble favorable au déclin d’une république.
Dans le républicanisme de Machiavel, l’État existe en tant que fin en soi, mais il se maintient grâce à la liberté civile et à la participation active du peuple : il y a clairement une co-évolution entre la solidité de l’État et l’activité civique, le « vivere politico ».
Machiavel énonce les principaux traits de caractère du leader républicain : avant toute chose, c’est un architecte. Les fondations de l’État doivent être solides, tant dans le domaine institutionnel que dans le domaine physique, et encourager le comportement vertueux. Deuxièmement, il sait concevoir des institutions adaptées à la culture des citoyens sans se poser la question de la forme du meilleur régime politique. Troisièmement, c’est un médecin : il ne se contente pas de soigner, mais il prévient aussi et surtout la corruption en adaptant les institutions. Il doit anticiper l’arrivée de la mauvaise fortuna de manière à renforcer sa virtù. Le diagnostic est propre à chaque situation et aux circonstances, afin de faciliter les capacités adaptatives des institutions. Afin d’éviter la constitution d’intérêts acquis, le dirigeant doit être issu du peuple mais est toutefois borné par un peuple actif politiquement qui limite et contrôle son pouvoir. Et il doit y avoir rotation parmi les agents de l’État afin d’équilibrer le bien commun du petit nombre et celui du grand nombre grâce à l’activité civique directe.
Machiavel ne souhaite pas bâtir un régime parfait d’harmonie sociale, mais considère que la lutte entre les classes sociales et les intérêts divergents est normale et témoigne d’une vie civique active, qui permet au bien commun du grand nombre de triompher sur l’intérêt privé des puissants. Les conflits sont nécessaires et font partie du « vivere politico ». Ils ne menacent pas l’État, mais le renforcent, puisque aucune république ne peut exister sans passions et leur expression organisée. Le renouvellement de la vertu civique par le biais des conflits produit un équilibre dynamique différent d’un ordre princier imposé.
Machiavel explique que le processus de corruption commence lorsque l’individu perd son autonomie et n’est plus en mesure d’agir en tant que citoyen actif et que le pouvoir du grand nombre devient le pouvoir du petit nombre.

Tableau de bord

  • Premier article le 13/08/2019
  • Modérateur depuis le 02/09/2019
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 13 479 350
1 mois 4 163 91
5 jours 1 30 6
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 19 12 7
1 mois 4 0 4
5 jours 2 0 2

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • vote
    maQiavel maQiavel 22 novembre 12:53

    @Orwell

    Je ne suis pas aussi naïf que tu sembles le croire, j’essaie de faire au mieux usage de mon esprit critique sur mes propres opinions et analyses et je n’ai aucun mal à revenir sur mes positions lorsque je constate que je fais une erreur mais ne suis pas faible de caractère au point que des personnes puissent me faire croire que j’ai une éclipse mentale … juste comme ça … parce que c’est leur impression smiley … il n’y a vraiment aucun souci à se faire de ce côté-là, je ne suis pas complètement teubé. smiley

     

    Oui bien sur la politique ne peut pas être réduit au débat mais là où tu te trompes, c’est que je ne viens pas sur ce site pour faire de la politique et convaincre les autres pour arriver à une sorte de consensus. Je suis un perspectiviste ( et beaucoup confondent ça avec le relativisme). Si je viens discuter ici, c’est avant tout pour explorer des perspectives qui ne sont pas les miennes, autrement dit comprendre la logique de gens qui ont des positions différentes des miennes. Ma plus grande peur, c’est d’être enfermé dans ma propre perspective comme dans une sorte de prison mentale, incapable de me figurer qu’il puisse exister d’autres façons de voir les choses que la mienne. Cela ne veut pas dire que je me converti forcément à la perspective des autres (ça peut arriver mais c’est très rare), le plus souvent ça m’amène à approfondir ma propre perspective et à avoir une meilleure compréhension du sujet que j’aborde. Sur le voile par exemple, j’en ai tellement discuté que je suis aujourd’hui en capacité de défendre et expliquer ma position beaucoup mieux que je ne l’aurais fait il y’a 5 ans, il y’a eu d’innombrables prises de tête mais au moins, ça m’a permis de structurer ma pensée et finalement mon opinion en est sortie affermie.


    Je sais bien que tout le monde n’a pas une éthique du débat, avec Hieronymus par exemple, je sais très bien à qui j’ai affaire et avec lui je ne fais pas dans la dentelle, comme quoi je ne suis pas aussi niais que tu l’imagines smiley . Mais tu as raison lorsque tu dis que je perds mon énergie bêtement, là par exemple sur ce fil, je n’aurais jamais dû intervenir, du moins sérieusement, car je savais pertinemment que cette histoire d’éclipse mentale n’était fondée sur rien et qu’une discussion ne mènerait à rien ( en plus ce n’est pas la première fois, c’est con de ma part de refaire inlassablement les mêmes erreurs ). J’espérais que mes contradicteurs prennent acte de ma position sans l’anathématiser, sans la reléguer à des histoires de malhonnêteté, d’éclipse mentale, d’erreurs de logique ou je ne sais quoi, qu’ils reconnaissent qu’il est possible de penser comme moi sans être illogique ou irrationnel sans forcément être d’accord avec moi mais c’est vrai que mon aspiration était débile smiley , je vais corriger ça, je ne dois plus m’attendre à ce que mes contradicteurs aient la même approche perspectiviste que moi mais considérer que le plus souvent, ils cherchent à dénigrer par tous les moyens les positions opposées aux leurs pour valoriser leur propre opinion qu’ils essaient d’ériger en vérité absolue et incontestable ( au-delà de ça m’arrive aussi de me tromper, donc j’ai tendance à écouter lorsqu’on me dit que je fais des erreurs pour vérifier, peut être que je le fais trop) .C’est la dernière fois que je réponds sérieusement à ce genre de remarques, j’ai enfin compris qu’elles ne cesseront pas tant que je ne me serais pas converti à leur opinion (mieux vaut tard que jamais smiley ). Et de toute façon, puisque je suis ici pour explorer perspectives, il y’a plus de raison de débattre sérieusement avec les anti-islam vu que j’ai déjà compris leur façon de penser et que tout a déjà été dit, pour preuve on ne fait que se répéter.


    Merci pour tes remarques incisives, elles vont peut-être m’aider à redéfinir la manière dont j’interagis sur les forums et à me fixer pour règle de ne plus attendre quoi que ce soit de certains mes interlocuteurs.



  • vote
    maQiavel maQiavel 22 novembre 12:48

    @Laconicus

    Bah voilà, maintenant les choses sont très claires : tant que je n’adhérerai pas à votre évaluation, celle d’une France assiégée par une entité qui veut la détruire de l’intérieur et qui a pour force armée secrètement infiltrée des bonnes femmes mettant un tissu sur la tête dont le but est d’établir un totalitarisme, vous aurez cette impression d’éclipse mentale, à moins que j’admette que je souhaite que la France devienne un Etat islamique puisque c’est dans votre paradigme la seule position cohérente. Éric Zemmour, Alexandre Del Valle et Alain Wagner peuvent retourner se coucher smiley . Et qu’on m’épargne les sempiternels « tout va bien, il n’y a aucun problème, l’islamisme n’existe pas, il ne faut rien faire », ce n’est pas parce que je n’adhère pas à cette vision que j’estime catastrophiste que je dis que l’islamisme n’existe pas ou ne pose aucun problème.

    Voilà ce qu’il fallait dire depuis longtemps, on n’aurait pas perdu de temps avec des discussions inutiles. Inutiles car c’est comme discuter avec des antifas qui considèrent qu’on vit sous une menace fasciste, qui pensent que respecter les droits individuels des fascistes n’a aucun sens puisque leur projet consiste à les abolir, et qui estiment que les fascistes utilisent les libertés que leur donne la société pour imposer leur ordre totalitaire ( si, si, c’est aussi un de leurs arguments smiley ). Et évidemment, le mot « fasciste » a un sens aussi large chez eux que « islamiste » chez les anti-islam. La notion d’éclipse mentale ici est assimilable au « confusionnisme » des antifas ( au passage, les antifas sont plusieurs à percevoir du confusionnisme chez EC, et ce n’est pas étonnant quand on connait leur paradigme, il n’est pas non plus étonnant que ceux qui partagent un paradigme commun sur le danger islamiste qui constituerait une menace existentielle pour la France perçoivent chez moi une éclipse mentale, finalement la question est plutôt « comment pourrait-il en être autrement ? » ). Et je devrais dire que c’est pire que de discuter avec les antifas car pour le coup j’en ai rencontré un qui a été capable de comprendre qu’on puisse penser différemment de lui. Parce que c’est ça le vrai problème selon moi, ce n’est pas de grossir un problème à l’extrême au point d’en faire une menace pour la nation comme on peut en faire le reproche aux antifas (ou comme moi je le reproche à ceux qui s’imaginent une France islamique ) mais refuser par principe qu’une évaluation différente de la situation puisse exister, à partir de là on peut étayer sa position avec des chiffres, des statistiques, des études de terrain, avec tout ce qu’on veut, on pisse quand même dans un stradivarius.

     

    Bref, on est très dans la configuration que je décrivais et , la discussion était inutile donc j’arrête là.

     



  • vote
    maQiavel maQiavel 21 novembre 18:56

    J’aurais mis cette vidéo dans l’article si elle était parue avant la publiction : https://www.youtube.com/watch?v=tlP0AQdKhgs&t=

    Elle est plus complète.




  • vote
    maQiavel maQiavel 21 novembre 18:25

    @Ozi

    Est-ce que tu as déjà entendu parler du NRx ? C’est un mouvement réactionnaire de suprématistes blancs qui est né dans la Silicon Valley et qui ferait passer les néoconservateurs pour des danseuses de ballet, il qui prône un retour à un modèle de société féodale, ultra-hiérarchique, raciste et patriarcal dans un environnement hyper-technologique et militarisé. Dans l’idéal des membres de cette mouvance, les Etats doivent devenir des entreprises lourdement armées et ultra rentables, avec, leur tête des PDG choisi par une élite d’actionnaires masculine, blanche et augmentée par hybridation transhumaniste (ils se décrivent comme monarchiste car les entreprises sont, pour eux, fondamentalement structurées comme des monarchies). La société dont ils veulent accoucher se divise en trois catégories : au centre l’oligarchie transhumaniste qui exerce le pouvoir, non pas selon le principe d’un droit divin mais d’un privilège génétique, à la périphérie la plèbe blanche constituée d’individus jetables et interchangeables et enfin les métèques relégués dans des enclaves décivilisés et sécurisés. La technologie est au centre de leur paradigme puisqu’elle permettra aux hommes de fusionner avec les machines et de créer une nouvelle élite augmentée et aussi de refaçonner l’ensemble de l’humanité de manière hiérarchique. Pour eux l’idée est de pousser toujours plus loin et plus vite la dynamique capitaliste afin d’atteindre un point de rupture qui déboucherait sur le basculement vers leur système.

    Tout ça pour dire je ne partage que très modérément ton optimisme sur l’émergence d’un nouveau monde conscientisé, les représentants de l’ancien monde préparent aussi l’avenir et leurs projets font froid dans le dos, les effets combinés de la crise du capitalisme et de la crise climatique semblent avoir libéré une vague de pensée réactionnaire qui permet la montée en puissance de mouvance comme le NRx qui gagne en influence au sein des classes supérieures américaines. Pour que le monde dont tu rêves émerge, il va falloir livrer bataille aux orcs et aux uruk hai et c’est très loin d’être gagné d’avance.



  • 2 votes
    maQiavel maQiavel 21 novembre 17:15

    Voilà à quoi auront servi ces poursuites pour viol : à mettre Assange à la merci de la demande d’extradition américaine. Maintenant qu’il est entre les mains d’une justice anglaise qui n’examine plus que la demande d’extradition, les poursuites pour viol ne sont plus nécessaires.

    C’est une véritable stratégie qui a été mis en place pour le faire taire.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Ses favoris







Palmarès