• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de sls0

sur Les morts italiens


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

sls0 sls0 27 juillet 15:11

Bon, par principe une personne parle fort quand ses arguments ne tiennent pas trop la route. Celui qui détient des arguments corrects parle posément.

Les morts en Italie sont dus à un manque de réactivité du gouvernement. Si on veut tricher avec les morts, il faut déjà y songer lors de leur naissance.

On analyse une épidémie à froid quand les chiffres sont accessibles 6 mois à un an plus tard. Pendant il sont faux. En France le nombre de cas est sous évalué, on ne prend que les cas déclarés dans les hôpitaux. Ca me suffit amplement pour calculer le Re.

Si on me demande le nombre de cas réels je réponds de multiplier le nombre de cas par 20 est on est pas loin de la vérité et c’est confirmé par les tests sanguin.

J’emploie aussi le nombre de morts, un moment j’ai voulu travaillé avec le nombre réel. Le problème si les morts à l’hôpital c’est à l’instant T, tout les morts la réponse c’est de T à T+20. Sur de l’exponentiel c’est inexploitable.

Les discussions sur le nombre de morts c’est après l’épidémie, pendant c’est une perte de temps.

Ce sont les médecins qui remplissent les actes de décès, eux peuvent intervenir, ensuite c’est automatique ou de la saisie. Quand c’est dans la base de données c’est figé.

Aux USA, beaucoup de morts covid sont passés à la trappe au début. Les médecins ne pensaient pas covid.

En cas d’analyse de sang on garde des fonds d’éprouvette en cas de réanalyse éventuelle.

L’institut Pasteur les a récupéré pour les tester et se faire une idée de la diffusion du covid 19. On était pas encore en confinement qu’il y avait déjà 72000 cas en France et certains datant de décembre. Pendant l’épidémie les chiffres sont faux.

Les chinois qui sont sorti plus tôt de l’épidémie on fait la même analyse et ont prévenu le 12 mai que leurs chiffres étaient faux en janvier, qu’ils avaient eu bien plus de cas.

On peut parler de chiffres mais 6 mois à un an après l’épidémie. Pendant tous ont raison car ils se basent sur des chiffres normalement aproximatifs.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès