• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

sls0

sls0

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2146 0
1 mois 0 77 0
5 jours 0 14 0


Derniers commentaires




  • vote
    sls0 sls0 20 octobre 16:45

    @maQiavel et tinga.

    Vous avez raison tout les deux.



  • vote
    sls0 sls0 20 octobre 16:31

    @marceau
    Un rapport, d’autres ont d’autres chiffres. Un rapport ça dépend d’un commenditaire, du profil politique du rédacteur. Entre 0 et 300, 50 ça me va, le bruit de fond en temps normal était de 10 homicides par jour en moyenne.

    Le consensus c’est la cinquantaine. On ne peut pas tout mettre sur les flics, le FLN a l’époque était le plus mortifère. Les 300 morts sur trois mois la plupart sont du FLN. Pour le 17 pour pousser à la manif, il y avait des menaces de mort de la part du FLN, sont ils passé à l’acte ?

    En pleine épreuve de force pour les négociations, on pouvait s’attendre à pire et c’était la stratégie du FLN et le but ce jour là.

    On peut commémorer les victimes, pour ce qui est des responsabilités ça reste et restera flou.

    En amont 47 morts chez les flics, malgré le stress ils étaient resté dans les limites de l’époque. Pour diminuer la grogne et augmenter l’efficacité, on laisse un peu la bride et on couvre. Pas trop d’écarts.

    Dans la nuit du 17 sur les radios des flics il y a des messages que des flics sont tués. En plein stress d’une manif harde je ne connais pas les résultats, peu être que des flics ont justifié de la légitime défense en sachant qui seraient couverts. Je ne sais pas et je ne crois pas qu’il y en a qui sachent. Si bavure il y a eu, elle pouvait être couverte par le collègue, le brigadier, l’inspecteur, le commissaire avant d’arriver au centralisateur. Par contre des passages à tabac il y en a eu, il y a des témoignages et des hospitalisations.

    Le FLN je ne crois pas qu’il ait tenu une comptabilité cette journée là.

    Il y avait un conseil* aux français d’origine algérienne de ne pas sortir de nuit. Vu que les assassinats ont baissé ça devait déranger le FLN dans ses manips. Vu la baisse d’homicides d’algériens qui étaient les principales victimes, ça devait être nuancer dans la contestation de ce couvre feu dans les faits. Pas sûr que la manif du 17 soit franchement spontannée.

    Il y a eu des victimes, qu’il y ait commémoration c’est normal mais vu le flou coté responsabilités on ne peut reprendre cette comménoration à titre de propagande. Ce n’est qu’un avis personnel donc sans valeur. Le FLN avait un intérêt à ce qu’il y ait des victimes, je ne crois pas que la préfecture partageait ce point de vue. Intérêt ne veux pas dire culpabilité des homicides, responsabilité ça passe mieux. Si je pousse quelqu’un dans un champs de mines, c’est pas moi qui le tue mais je suis responsable.

    Autant Sétif on est coupable, pour Paris dans le contexte de l’époque, je suis moins affirmatif.

    * un couvre feu que pour une partie de la population est inconstitutionnel d’où l’emploi du mot conseil.



  • vote
    sls0 sls0 20 octobre 15:27

    Merci pour l’article c’est pas trop que ça m’intéresse mais permet de voir d’après les commentaires que le brun est une couleur très tendance sur agoravox tv.



  • vote
    sls0 sls0 18 octobre 16:36

    @Hieronymus
    Il y a eu 300 morts sur 3 mois dont une cinquantaine le 17.

    Les meurtriers les flics et le FNL, il ne faut pas oublier que ne pas manifester pouvait être puni de mort.

    47 flics tués en 4 ans par des attentats du FLN explique un peu la tension. Dans la nuit du 17 des rumeurs de morts de policiers sur les radios des flics n’ont pas calmé le jeu.

    Mais on commémore bien des victimes, elles ont été poussés pour la plupart à manifester.

    Le gouvernement n’est pas innocent, il a laissé la bride aux flics pour augmenter l’efficacité.

    A qui la faute ? A tous sauf aux malgrés nous de manifestants. Donc une commémoration n’est pas incongrue.

    J’avais 5 ans à l’époque, âge où l’on ne comprend pas grand chose.

    Je le rappelle avoir demandé à mon père si les barbellés c’était pour la guerre, il a dit non c’est pour le FNL. A l’époque il y avait encore des zones minées entourées de barbelés, d’où ma relation à guerre. Le FLN avait un impact sur la vie du français moyen. 

    C’est loin et j’étais jeune, je me rappelle d’une sympathie pour les harkis, une neutralité pour les algériens mais le FNL et l’OAS gonflaient.

    Le jeune frère de mon père était soldat en algérie, l’état d’esprit était plus à la fin du conflit. Ce n’était pas la guerre du français moyen. Pas sûr que c’était la guerre de l’algérien moyen.



  • 1 vote
    sls0 sls0 18 octobre 15:39

    Il a eu une journée chargée.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès