• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Qaspard Delanuit

sur Variant anglais et vaccin


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 13 janvier 13:57

@yoananda2

Le premier lien dirige vers une page du site les crises, que j’ai déjà vue. C’est une approche journalistique qui mélange tout sans y comprendre grand chose, avec des arguments d’autorité et des diversions. Ce n’est pas sérieux. À conserver comme exemple de ce qu’il ne faut pas faire. 

Le second lien semble contenir des parties plus consistantes mais dont il est impossible de parler sur un forum, on y passerait des semaines. 

Il est amusant de faire remarquer que ces deux liens tombent facilement sous le couperet de la fameuse accusation du mille-feuilles argumentatif (pour ceux qui croient à l’existence de ce gâteau  smiley ).

Plus sérieusement, il faut comprendre que LA science n’existe pas : il existe différentes théories de la connaissance, et on ne peut pas juger une démarche relevant d’une certaine épistémologie depuis un point de vue adoptant une autre épistémologie. Raoult est manifestement jugé agaçant parce qu’il propose une alternative à une certaine démarche qui prétend être la seule et qui veut régner sans partage (un procédé de validation qui a été inventé par l’industrie pharmaceutique pour valoriser les brevets). Ce genre de situation se produit fréquemment dans l’histoire des sciences. Il est possible que Raoult ait commis des erreurs dans son propre système épistémologique, mais je n’ai pas encore eu l’occasion de voir cela mis en évidence. 

Par ailleurs, la médecine n’est pas une science mais un art au carrefour de plusieurs sciences (pour reprendre une formule consacrée). Certains bons artistes transgressent parfois les règles. Et ce faisant, ils inventent de nouvelles règles. Ces nouvelles règles sont ensuite figées par des académiciens. Jusqu’à ce que d’autres artistes viennent à nouveau les transgresser. Etc. 

Je précise que je suis indifférent à Raoult sur le plan humain, il ne m’est ni sympathique ni antipathique. Peut-être qu’il y a une part d’irrationalité dans son comportement que je n’ai pas encore cernée. Mais j’en vois bien plus dans les réactions d’hostilité que sa seule existence semble déclencher. Dans le fond, il m’apparaît que la croyance en "la médecine scientifique objective" est devenue une nouvelle religion au XXe siècle, avec toutes les dérives qu’implique toute croyance religieuse. 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès