• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Étirév

sur Migrants et Bolloré


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Étirév 4 mars 12:36

L’action antiraciste est l’une des sphères d’action du mondialisme.
Rappelons-nous, entre autres, cet avocat inlassable du nouvel ordre économique mondial, prélude au Gouvernement Mondial, M. Valéry giscard d’Estaing, Co-fondateur de la « French-American Foundation » en 1976, et fossoyeur de la France, alors ministre de l’Économie et des Finances sous la présidence de Pompidou, grâce à sa loi du 3 janvier 1973 sur la Banque de France, appelée aussi « loi Pompidou-Giscard » ou encore « loi Pompidou-Giscard-Rothschild ». C’est cette loi qui est à l’origine de l’augmentation exponentielle de la dette depuis, et qui permet, sur le modèle de l’alchimie, de transformer les richesses publiques en richesses privées.
La France lui doit notamment une réforme majeure dans le domaine de l’immigration, la mise en place du « regroupement familial » : la politique d’intégration des étrangers transformera à partir de là le modèle d’assimilation culturelle et d’adoption totale de la culture française selon la République « Une et Indivisible » qui « assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion », par un multiculturalisme, libéral, forcé, diviseur et communautaire, selon le modèle anglo-saxon, et conduisant à toute une kyrielle de malheurs sociaux, culturels, économiques et politiques, individuels ou collectifs : Apparition et croissance, au sein d’un peuple, de tensions et de divisions ; Perte de l’identité ; Éradication brutale de la mémoire et de tous ses symboles ; Déracinement et errance culturels ; Perte des repères linguistiques que sont la grammaire et la syntaxe, donc de la capacité de bien structurer sa pensée si l’ethnie dominante est d’une autre langue ; Réduction de la capacité à s’exprimer correctement pour être bien compris et participer pleinement à la vie collective ; Ghettoïsation et paupérisation de pans entiers de la population les moins souples à s’adapter, etc.,
Et, éventuellement, à terme, à ce que l’écrivain français, Renaud Camus, désigne sous l’appellation de « grand remplacement ».
Subtilement, pour accompagner cette « marche forcée » et en faciliter l’intrusion, la seconde moitié du XXème siècle allait voir la culture américaine, notamment musicale, envahir l’Europe et ouvrir la voie à une pénétration à grande échelle et à un remplacement progressif de la culture européenne par des traditions non européennes. Elle comprenait d’abord de puissants éléments afro-américains tels que le jazz, renforcés ensuite par les traditions afro-caribéennes comme le reggae puis, grâce à l’afflut de genres afro-américains apparentés, le rap, le hip-hop, etc. faisaient leur apparition.
Un autre personnage est important également, mais plus sur le plan international. Il s’agit de Peter Sutherland (1946-2018) qui a été l’un des principaux promoteurs de l’islamisation en Europe à la fin des années 2000. Il a été également le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour les migrations internationales.
Rappelons à ce sujet que toutes les Institutions internationales (FMI, BRI, ONU, UNESCO, OMS, TPI, etc.) sont sous la coupe des mondialistes.
Pour revenir à Peter Sutherland, précisons également qu’il était très actif au niveau international ; il a occupé les fonctions de commissaire européen à la concurrence (1985-1989), secrétaire-général fondateur de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) (1993-1995) et président de Goldman Sachs International (2005-2015). Artisan des grandes libéralisations de l’Union Européenne, il a aussi été qualifié de « père de la mondialisation » : Sutherland a siégé au comité de direction du groupe Bilderberg jusqu’en mai 2014, a été Président d’ honneur de la Commission trilatérale à partir de 2010, et est l’ancien président de la Commission trilatérale « Europe » de 2001 à 2010. (voir notamment l’ouvrage de Yann Moncomble « Les Professionnels de l’anti-racisme »)
PLUS


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès