• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Valyria Tanit

sur Ariane Bilheran, philosophe à découvrir


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Valyria Tanit Valyria Tanit 8 juin 18:03

(à partir de 25:06)

« On va dire que le totalitarisme c’est par moment une folie, au sens propre, au sens psychiatrique du terme. Et donc il va falloir faire participer les fous. C’est-à-dire que c’est le moment où les fous prennent le pouvoir, tout simplement. Mais pas simplement en haut de la société, mais c’est un système... donc les fous vont être encouragés à prendre le pouvoir. Quand je dis les fous, je parle essentiellement de la paranoïa, qui pour moi est la pathologie qui mène le délire du phénomène totalitaire ; mais il n’y a pas que ça. C’est-à-dire que nous avons une alliance de différents profils qui sont des profils délinquants, c’est-à-dire criminels.

Nous avons des profils paranoïaques qui vont nourrir l’idéologie, c’est-à-dire le délire ; c’est quoi une idéologie ? C’est une croyance qui n’est plus du tout en correspondance avec la réalité de l’expérience, et plus on avance dans la dérive totalitaire, plus le phénomène est criant. Donc c’est un phénomène sectaire. Donc effectivement, les profils paranoïaques vont alimenter cette idéologie, vont la servir. Vous avez les profils psychopathes qui sont les miliciens du système, tout simplement. Donc les miliciens du système, eux font les basses oeuvres du système. Et vous avez les profils pervers, qui sont ceux qui vont jouir de la situation, en récolter les bénéfices, comme tous ceux qui récoltent systématiquement les bénéfices de la guerre, les bénéfices des crises, etc, qui sont les profils pervers... »


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès