• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > La Symbolique de Star Wars

La Symbolique de Star Wars

Paul-George Sansonetti, diplômé de l'École du Louvre et ancien chargé de conférence à l'Ecole pratique des hautes études Sorbonne, décrypte la symbolique de la saga "Star wars" dans l'émission BTLV.

 

 

Un voyage initiatique :

 

Au début de la saga, le héros est un jeune homme ordinaire. Un concours de circonstances, pourtant, l’amène à s’extirper de son train-train, traverser ses peurs, transcender ses doutes et ses blessures pour relever des défis périlleux, en tirer une sagesse et accomplir un destin extraordinaire. « Son nom, déjà, n’a rien d’anodin, note Paul-Georges Sansonetti. Skywalker : celui qui marche au ciel, qui va prendre la mesure de sa dimension céleste. » Car là est bien le sujet, dans les parcours croisés de Luke et de son père, Anakin, devenu le maléfique Dark Vador. Qu’est-ce qui, à un moment donné, nous fait pencher vers l’ombre ou bien vers de la lumière ? « Selon l’expression du Tao, il n’y a pas l’épaisseur d’un fil d’araignée entre le bien et le mal », rappelle Paul-Georges Sansonetti. A chaque instant, « on peut basculer d’un côté ou de l’autre ». La vie ne cesse de nous meurtrir, de nous challenger. Le choix est nôtre : nous laisserons-nous aller à la peur, à la colère, l’impatience, l’orgueil, la convoitise ou la soif de puissance, ou parviendrons-nous à dépasser cette tentation pour affronter notre part d’ombre, parvenir à la transcender et rayonner d’autre chose, plus vaste que nos égos ?

 

« Star Wars transmet l’idée qu’on récolte toujours ce que l’on sème », note Paul-Georges Sansonetti. Mais la saga n’est pas qu’une histoire de karma. Epaulé par la confrérie des chevaliers Jedi, Luke Skywalker découvre peu à peu que la maîtrise de son intériorité peut l’ouvrir à un monde plus vaste. Tout à la fois combattants de la justice et de la paix, gardiens d’une vérité et mentors spirituels, ces Jedi – à la croisée du Merlin du Roi Arthur, du Gandalf des hobbits, des Chevaliers de la Table ronde et des Samouraïs – transmettent au jeune homme un enseignement fondé sur la reconnaissance et la maîtrise de la Force, « un champ d’énergie qui nous entoure, nous pénètre, lie tous les êtres vivants et toutes les galaxies » – comme l’un d’eux dans le film. La notion n’est pas nouvelle : c’est le Chi des chinois, le Prana des hindous, le Dieu des religions monothéistes, le principe polynésien de Mana, le Ka de l’Egypte ancienne « qui désigne à la fois la force vitale et spirituelle, et le corps subtil, explique Paul-Georges Sansonetti. Pour les égyptiens, le point de concentration du Ka était une colonne représentant la colonne vertébrale d’Osiris, qu’ils appelaient le Djed »… Et dont Georges Lucas s’est peut-être inspiré pour nommer ses chevaliers.

 

L’entraînement que reçoit Luke Skywalker est donc une sorte de « yoga », de discipline complète de l’être destinée à faire taire le bruit du mental, se défaire des réflexes conditionnés, se relier à son intuition et prendre peu à peu conscience que nous ne sommes pas que matière, qu’une force subtile nous entoure, qu’il est possible de s’y connecter et de l’utiliser, si tant est que nous parvenions à limer notre égo pour atteindre l’unification du corps et de l’esprit, de soi et de tout le reste. Alors, comme les Jedi, nous serons capables de pouvoirs qui peuvent paraître extraordinaires (suggestion mentale, kinesthésie, sixième sens, télépathie)… Mais qui sont décrits par toutes les sagesses ancestrales, que ce soit le bouddhisme, le vedanta, l’alchimie ou la cabbale, comme le signe d’une progression vers la lumière...

 

Source : http://www.inrees.com/articles/la-face-invisible-de-Star-Wars/

 

Tags : Etats-Unis Cinéma Culture Etonnant




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • vote
    Éric Guéguen Éric Guéguen 21 juillet 2015 14:22

    Aaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhh... Enfin !! Merci.


    • vote
      Ozi Ozi 21 juillet 2015 19:14

      @Éric Guéguen

      Y parait que la patience est la clé de la jouissance..  smiley


    • 4 votes
      Ozi Ozi 21 juillet 2015 19:16

      @Sylvenold Starzenegger

      Toujours la forme tu privilégies au fond, dépasser les apparences tu dois jeune padawan..


    • 5 votes
      Ozi Ozi 21 juillet 2015 19:17

      @Sylvenold Starzenegger

      Pas mal le passage de +1 à +10 en 30 secondes  smiley


    • 3 votes
      Joe Callagan Joe Callagan 21 juillet 2015 21:56

      @Ozi

      Plusserator a encore frappé !


    • 2 votes
      V_Parlier V_Parlier 21 juillet 2015 17:07

      La symbolique GEOPOLITIQUE de Star Wars est bien plus intéressante je trouve. Les coïncidences ne sont probablement pas volontaires, mais si on ramène l’univers à la Terre et la république galactique à l’Union Européenne, on a tout le scénario depuis le début ! Actuellement nous en sommes au début de l’épisode 3 : Palpatine n’a pas encore fait sa "transformation" physique (il n’est probablement pas une seule personne dans notre cas. Il est même probablement un gouvernement entier, celui des USA). Ben Laden alias le conte Doku s’est fait éliminer après avoir servi (mais on a une redondance avec Al-Bagdadi, dans un film ce serait trop ennuyeux la même chose deux fois). Après que les dits Doku(s) et leurs faux adversaires aient déstabilisé des pays (planètes) entiers, tous ceux qui ne veulent pas se soumettre à cette république-empire sont accusés de séparatisme, pire des accusations. Nous sommes en plein dedans et j’espère qu’il ne faudra pas passer par toute l’histoire des épisodes 4-5-6 pour en revenir !


      • vote
        maQiavel maQiavel 21 juillet 2015 17:08

        @V_Parlier
        La symbolique Star wars analysé sous l’ angle politique m’ intéresse aussi beaucoup plus ...


      • 10 votes
        Éric Guéguen Éric Guéguen 21 juillet 2015 17:10

        @V_Parlier
         

        Bon, mais les Ewoks, ce sera qui alors, les Grecs ?


      • vote
        La Vouivre La Vouivre 21 juillet 2015 18:14

        @Éric Guéguen
        Plutôt les gentils nouars d’afwique je pencherais plus pour ou alors les indiens d’amérique j’hésite.


      • 1 vote
        attis attis 21 juillet 2015 18:15

        @Éric Guéguen
        Non, les Ewoks c’est notre avenir à tous. Tu te souviens qu’ils sont victorieux à la fin. La tribu archaïque est l’avenir de l’univers.

        L’angle politique est intéressant, mais cette notion de Force l’est aussi. Dans Starwars, Dieu c’est la Force. Or la Force se résume au fond aux médichloriens (sais plus trop l’orthographe). Et les médichloriens sont des sortes d’êtres unicellulaires, il me semble. Dieu est donc ramené sur le plan matériel, le plan spirituel est quant à lui complètement nié. D’ailleurs, choisir ce terme de Force pour le substituer à Dieu est significatif. La spiritualité est passée aux oubliettes, seule compte les interactions avec le monde phénoménal (pas d’expérience mystique dans Star Wars, la Force agit sur la matière seulement).

        Des êtres primitifs évoluant dans un monde gouverné par la force/Force et où la spiritualité est absente, voilà le modèle proposé par Star Wars.


      • vote
        attis attis 21 juillet 2015 18:20

        @attis
        *seules comptent....


      • 1 vote
        Ozi Ozi 21 juillet 2015 19:25

        V_parlier et MaQ, moi je trouve que les 2 analyses sont intéressantes, l’analyse géopolitique concerne surtout la dernière trilogie, la façon dont Palpatine accède au pouvoir tout en préparant son coup d’état, mais l’analyse symbolique et ésotérique concerne la saga dans son ensemble, c’est plus profond, c’est la dernière couche de lecture.. 


      • 3 votes
        Ozi Ozi 21 juillet 2015 20:10

        @attis : "Or la Force se résume au fond aux médichloriens"

        .

        Dans la dernière trilogie c’est exact, et c’est notamment là que l’on voit une forme de dérive vivement critiqué par les aficionados de la saga.. Mais peut être est-ce fait exprès.

        .

        "D’ailleurs, choisir ce terme de Force pour le substituer à Dieu est significatif"

        .

        Le terme force signifie le principe vital, l’énergie ou le souffle, antérieur au mot "dieu" qui n’en est qu’une ramification.

        .

        "Des êtres primitifs évoluant dans un monde gouverné par la force/Force et où la spiritualité est absente, voilà le modèle proposé par Star Wars."

        .

        P’tain t’as rien compris au film..  smiley


      • vote
        V_Parlier V_Parlier 21 juillet 2015 21:22

        @attis
        Il est clair que le modèle spirituel proposé par Star Wars n’est pas le mien. Mais là est un autre débat qui risquerait de déchainer inutilement les passions, chacun restant de toute façon sur sa foi ou non foi.


      • 1 vote
        attis attis 21 juillet 2015 22:56

        @V_Parlier
         

        Il n’est pas question de foi personnelle, mais de la vision du monde présentée par Star Wars, des forces qui s’y affrontent et de l’issue proposée.

         

        - Sur le plan politique : les deux modèles qui s’affrontent sont en fait représentatifs des deux tendances principales qui s’affrontent aux USA, avec d’un côté la tendance qui pousse pour un monde unifié (tendance Rockefeller, UN, libérale, en gros), de l’autre celle qui promeut un modèle impérialiste plus classique (tendance représentée par les néo-cons de nos jours).

        - Sur le plan spirituel : une opposition de type gnostique entre deux tendances qui adorent le même "dieu" matériel, la Force. Chaque faction soutient un modèle politique : les gentils jedi sont pour une sorte d’ONU galactique, les méchants pour l’empire. On voit à quel bord politique appartiennent les créateurs de la saga.

        - Mais en fait tout ceci n’a pas vraiment d’importance. Les luttes entre modèles politiques et entre modèles "religieux" aboutissent à la destruction de toutes les tendances, et finissent par une fête dans un village primitif. L’empire n’existe plus, la fédération non plus, et les jedi sont devenus de gentils fantômes tous réunis (bons et méchants) dans la joie du devoir accompli. On voit d’ailleurs quel est le véritable but des jedi : la dissolution des modèles sociaux et religieux.

        Star Wars, c’est l’histoire d’une apocalypse universelle qui donne naissance à un nouvel eden où les survivants chasseront à l’arc, parleront par borborygmes, et feront la fête avec de jolis feux d’artifice.


      • 2 votes
        Gollum Gollum 22 juillet 2015 09:19

        @Zatara

        Là sur le coup je suis d’accord avec vous, attis délire assez… c’est devenu une espèce de monomanie chez lui.


      • 1 vote
        attis attis 22 juillet 2015 11:54

        @Zatara
         

        Les scénaristes de la saga ont plaqué des éléments tirés des différents mythes et épopées pour raconter leur histoire, qui est une projection dans l’espace des luttes politiques et spirituelles terrestres actuelles.

        D’ailleurs, personne n’a évoqué le Mahabharata, mais il me semble clair que Star Wars est une adaptation moderne de l’épopée indienne.

        La lutte entre les deux factions jedi est la lutte entre les devas et les asuras, et les Pandavas et les Kauravas renvoient à la fédération et à l’empire (même si les objectifs politiques sont différents).

        Dans les deux histoires, la totalité du monde/univers s’affronte jusqu’à l’annihilation quasi-totale pour revenir à une sorte d’âge d’or, et démarrer un nouveau cycle. Dans les deux histoires, les méchants sont proches de la victoire, et c’est l’intervention de Dieu/la Force qui permet la victoire finale du bien (qui n’est en fait qu’une destruction mutuelle).

        Et si tu crois que les films hollywoodiens ne véhiculent pas de messages politiques, je te conseille de lire cet article (en anglais).


      • 2 votes
        Le Zouav 21 juillet 2015 17:37

        Pour continuer dans la même veine (j’ai pas encore regardé la vidéo, mais je crois savoir à quoi m’en tenir), Astier qui cause de Vogler, et il me semble qu’il y évoque la construction du récit de Star Wars.

        Astier, c’est "plus rigoureux" que bob nous dis que des conneries Sylvenold ? Même si ils causent des mêmes trucs et vont dans le même sens ? C’est toujours pareil, si l’étiquette te rebute trop pour écouter ce que les gens ont à dire, casse toi et vient pas les briser à ceux qui ont assez d’ouverture d’esprit pour écouter et prendre ce qu’il y a à prendre chez les cocos/fachos/écolos/rigolos ...


        • 2 votes
          La Vouivre La Vouivre 21 juillet 2015 18:07

          @Le Zouav
          Alexandre Astier est génial, grâce à lui nous avons la réponse à la question : Avons nous marché sur la lune, OUI nous dit Alexandre, concluant un débat de longue haleine entre complotistes délirants et réalité scientifique, car il a discuté de la question avec, je cite : "Des gens qui savent". Voilà au moins un coin de voile du mystère levé et résolu grâce à Alexandre Astier ce scientifique qui a préféré rester artiste même si il n’aime pas ce mot là.

          A partir de 32 minutes 55, la Vérité crue, toute nue, se dévoile n’en déplaise aux barbus.

          https://www.youtube.com/watch?v=RJDRiTdCRs8

          Et vive Kaamelott et l’EXO conférence...


        • vote
          Ozi Ozi 21 juillet 2015 19:26

          @Le Zouav

          Merci pour les liens, je vais m’écouter tout ça..  smiley


        • 1 vote
          Le Zouav 22 juillet 2015 10:36

          @La Vouivre

          J’ai vu cette vidéo, ainsi que l’EXO Conférence.
          Concernant sa réponse à la question : "Avons nous marché sur la lune", ben ... en fait je viens de le dire, c’est sa réponse smiley
          J’adore ce qu’il fait, mais je n’adhère pas à 100% à tout ses points de vue, que ce soit dans les sujets évoqués dans l’EXO ou ailleurs. Et je ne parle pas de l’exploration lunaire.
          Il lui reste, selon moi, encore des "blocages" ... disons qu’il palpe les coins, mais ne sort jamais vraiment du cadre.
           
          SW sinon, c’est de la tuerie, le récit est ultra bien ficelé (je parle de la première trilogie), les "outils" de construction fonctionne du feu de dieu, bien aidés par la bande original, qui a du jouer son rôle dans le succès du film. En revanche, remballé moi cette version remasterisé toute merdique avec des ajouts de bestioles et de décors, des musiques qui changent, des lasers tout neuf au milieu des vieux ... pouaaaaaah. On continu de regarder Le Dictateur en N&B que diable !


        • vote
          La Vouivre La Vouivre 21 juillet 2015 18:10

          Pour Star Wars, je ne sais pas, j’ai jamais croché à cet univers car j’ai mes midichloriens qui s’affolent quand je vois un sabre dressé. Georges Lucas a pompé dans les croyances, mythes, légendes d’à peu près tout le monde et de toutes les époques pour en faire une machine marketing sans précédent qui n’a pas fini de rapporter gros.


          • 1 vote
            Ozi Ozi 21 juillet 2015 19:31

            @La Vouivre

            Lucas a juste reprit les travaux de Campbell, "le héro aux milles visages", "les héros sont éternelles", ect, et a réalisé le premier grand Space Opéra de l’histoire du cinéma, un carton bien mérité ...


          • vote
            La Vouivre La Vouivre 21 juillet 2015 19:35

            @Ozi
            Oui pour l’époque ça devait être pas mal surtout fait avec des bouts de ficelles et des fins de chandelles niveau FX, mais pour ma part j’ai jamais aimé la saga que mon grand frère adorait pourtant. Trop masculin comme univers, sans doute...


          • vote
            Gollum Gollum 21 juillet 2015 18:53

            Pas inintéressant. M’enfin j’ai un peu de mal avec les aspects guématriques qui ne me semblent guère convaincants…


            Attention cela ne veut pas dire que la Guématrie ne puisse pas fonctionner, encore faut-il pour cela que les résultats soient à la fois cohérents et abondants. Je renvoie ici au bouquin d’Abellio consacré à cela, le seul qui tienne la route (avis aux amateurs)

            Il suffit d’ailleurs de se plonger dans un bouquin de guématrie kabbalistique pour s’apercevoir de la pauvreté des corrélations. En cause une clé, exotérique, qui n’est pas la bonne… Ce qui veut dire que toutes les écoles kabbalistiques, notamment juives, sont dans le brouillard complet...

            Sinon on a affaire à la classique dualité forces des Ténèbres et forces de la Lumière un peu comme dans Tolkien.

            Je suis un peu d’accord avec Attis sur les réserves à faire quant au message à moitié spirituel du film.. M’enfin faut pas trop se plaindre, faut pas trop en demander aujourd’hui...

            • vote
              Ozi Ozi 21 juillet 2015 19:42

              @Gollum

              Le côté guématrique me semble un peu frêle également même si certaines concordances sont probablement voulues par les scénaristes.

              Pour le côté spirituel je ne suis pas d’accord et je te trouve bien sévère, mais cher Gollum serais-tu une femme ? Parce qu’il y a une constante avec les spaces-opéras, les femmes ont du mal... 


            • 1 vote
              Gollum Gollum 21 juillet 2015 19:58

              @Ozi

              Non, non aux dernières nouvelles j’étais encore un homme.. smiley

              Mais j’avoue que Star Wars je n’ai jamais vraiment accroché, il y a un côté trop artificiel, trop américain à vrai dire.. les batailles sont ennuyeuses et interminables.

              Je préfère, et de loin, le Seigneur des Anneaux.. ou encore Matrix. Mais dans l’opus 3 de Matrix la bataille aussi est saoulante..

              Sinon sur l’aspect spirituel je ne serai pas aussi sévère qu’Attis mais il faut bien avouer que l’aspect Transcendance est à peine effleuré…

              Pour la guématrie il relie des choses qui n’ont pas de vrais liens entre elles…

              New York et Providence = 111… Bon oui et alors ? On aurait mieux vu New York avec 666 qu’avec 111 d’ailleurs… smiley

              Sinon si tu ne connais pas le bouquin d’Abellio je te le conseille tu vas en tomber des nues. C’est autre chose que les gamineries ici évoquées… smiley Tremblement de terre mental garanti.


            • 3 votes
              ZardoZ ZardoZ 21 juillet 2015 20:22

              Courte mais brillante analyse du vénérable @Gollum qui résume ainsi :

              "Sinon on a affaire à la classique dualité forces des Ténèbres et forces de la Lumière un peu comme dans Tolkien"

              La Force est en lui, cela ne fait aucun doute.


            • 1 vote
              Ozi Ozi 21 juillet 2015 20:31

              @Gollum : "Star Wars je n’ai jamais vraiment accroché, il y a un côté trop artificiel, trop américain à vrai dire.. les batailles sont ennuyeuses et interminables.

              Je préfère, et de loin, le Seigneur des Anneaux.. ou encore Matrix"

              .

              Pourtant question batailles interminables, ils n’ont rien à envier à Star Wars, enfin il me semble..

              .

              "Sinon sur l’aspect spirituel je ne serai pas aussi sévère qu’Attis mais il faut bien avouer que l’aspect Transcendance est à peine effleuré"

              .

              Pourtant certaines arcanes de la tradition primordiale y sont clairement intégrées, on peut même y voir une symbolique alchimique en ce qui concerne Anakin, et puis on attend encore les 3 derniers opus pour conclure... (bon j’ai quand même des doutes sur les trois derniers)..  smiley

              .

              Sinon Abellio j’ai pas lu, mais si tu en fait l’éloge, je ne serais probablement pas déçu..  smiley


            • 1 vote
              Gollum Gollum 22 juillet 2015 09:21

              @Ozi

              Attention quand même. Bouquin d’occasion qui se vend une fortune, faut donc être motivé. De plus assez technique et indigeste… Voilà. smiley


            • vote
              gerfaut 21 juillet 2015 19:09

              Il parait que Georges Lucas a tout pompé sur un bouquin français de science fiction


              • vote
                La Vouivre La Vouivre 21 juillet 2015 19:31

                @gerfaut
                Plutôt Spielberg c’est plus dans ses gênes comme pour E.T. et rencontre du 3ème type, il a tout piqué à Raël


              • 1 vote
                La Vouivre La Vouivre 21 juillet 2015 19:33

                @La Vouivre
                Cocorico

                Un peu de chauvinisme ne fait pas de mal en cette période d’auto détestation française... Marx a tout piqué à un économiste français de l’époque (la lutte des classes aussi) selon Michel Drac

                Einstein a spolié Pointcarré de son oeuvre, la liste est longue chez "ces gens là" comme dirait Brel.


              • 1 vote
                gerfaut 21 juillet 2015 20:12

                @La Vouivre
                Ils font les malins, se font passer pour plus intelligents, mais ne sont bons qu’ en marketing. Pour la symbolique, je ne sais plus quel est le livre qui a été pompé, mais voici Valérian pour le visuel, il faut dire qu’ au début des années 70 avec l’ équipe de Pilote, Moebius, Druillet, les Français étaient les plus en avance.

                http://www.mintinbox.net/Dossiers/dossier_valerian/

                http://www.disneycentralplaza.com/t7196-georges-lucas-n-a-rien-invente


              • vote
                gerfaut 21 juillet 2015 20:30

                @La Vouivre

                Et le pied de nez Français qui ne manque pas de saveur

                http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Valerian-sera-le-Star-Wars-de-Luc-Besson-rien-que-ca-4178056



                • vote
                  jeanpiètre jeanpiètre 22 juillet 2015 02:04

                  @gerfaut
                  valerian ne cadrait pas avec la mentalité puritaine.


                • 2 votes
                  gaijin gaijin 22 juillet 2015 12:09

                  c’est évident qu’il y a des emprunts partout mais c’est logique rien ni personne ne construit quoi que soit ex nihilo ......


                  • vote
                    Indy64 Indy64 26 juillet 2015 02:50

                    Sympa mais on reste un peu sur sa faim : Bob a la mauvaise habitude de couper ses invités aux moments intéressants et de rajouter sa pub au milieu, dommage...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Ozi

Ozi
Voir ses articles







Palmarès