• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > "Nietzsche : vie et philosophie" - 3h de cours de philo avec Julien Rochedy (...)

"Nietzsche : vie et philosophie" - 3h de cours de philo avec Julien Rochedy !

Très influencé par Friedrich Nietzsche, Julien Rochedy livre un cours magistral pour mieux comprendre la pensée et les concepts de ce philosophe majeur et ardu.

— Table des matières

— Introduction : 0 à 6min33

1 Né dans l’esprit de la musique : 6min33

2 Naissance d'une tragédie : 12min34

3 Rupture trop humaine : 20min28

4 Aurore nouvelle : 27min30

5 La mort de Dieu : 32min47

6 L'Eternel retour : 37min07

7 Zarathoustra : 43min13

8 Vérité entre mer et montagnes : 47min58

9 Métaphysique de la volonté de puissance : 54min22

10 Un moraliste européen : 1 heure 06min36

11 Généalogie de la Morale : 1 heure 11min29

12 La révolte des esclaves : 1 heure 24min30

13 La vengeance déguisée : 1 heure 33min46

14 Qui cherche à triompher ? : 1 heure 45min05

15 La corruption par la moraline : 1 heure 51min44

16 La cruauté retournée contre soi : 1 heure 57min01

17 L'Idéalisme et la Raison contre la vie : 2 heure 03min05

18 Nihilisme de l'homme sans Dieu : 2 heure 17min08

19 La décadence de l'Europe : 2 heure 25min11

20 La révolte contre le nihilisme : 2 heure 37min58

21 La voie du surhomme : 2 heure 42min53

22 Folie et grandeur de Nietzsche : 3 heure 02min34

Tags : Philosophie




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 5 octobre 08:54

    Rendons la parole à Nietzsche :  "Nous avons besoin d’une doctrine assez forte pour exercer une action sélective ; fortifiant les forts, paralysant et brisant ceux qui sont las de la vie ; Ma philosophie apporte la pensée triomphante qui détruira finalement toute autre façon de voir ; les races qui ne la supporteront pas sont condamnées" ( Nietzsche - La volonté de puissance 225 ; 229 - Tome 2) 


    ¨¨¨

     "Nietzsche consacre la permanence d’un monde hiérarchisé, où la volonté de vivre se condamne à n’être jamais que volonté de puissance. La formule "Dionysos le Crucifié" dont il signe ses derniers écrits, trahit bien l’humilité de celui qui n’a fait que chercher un maître à son exubérance mutilée. On n’approche pas impunément le sorcier de Bethléem. Le nazisme est la logique nietzschéenne rappelée à l’ordre par l’histoire. La question était : que peut devenir le dernier des maîtres dans une société où les vrais maîtres ont disparu ? La réponse fut : un super valet. Même l’idée de surhomme, si pauvre soit-elle chez Nietzsche, jure violemment avec ce que nous savons des larbins qui dirigèrent le IIIe Reich. Pour le fascisme, un seul surhomme : l’Etat.


    Raoul Vaneighem : Traité de savoir-vivre - 1967........



    Pour prolonger, cliquez : http://serge-uleski.over-blog.com/2019/09/nietzsche-une-histoire-sans-fin.html


    • vote
      wendigo wendigo 7 octobre 19:21

      @Serge ULESKI
       Je ne comprend pas votre démarche, svp pouvez vous développer avec vos mots, merci !


    • 2 votes
      Hieronymus Hieronymus 8 octobre 12:18

      @wendigo
      Nietzsche c’est l’histoire d’un mec qui avait soif de transcendance, d’absolu, c’était un grand mystique, un être profondément religieux, en plus c’était quelqu’un de très cultivé, il était professeur de Grec ancien et il pensait que comme ça il avait accès au plus haut niveau de connaissance concevable à son époque
      à côté (ou en même temps) il n’avait apparemment aucun attrait pour le savoir ésotérique, pour les disciplines occultes alors tacher de comprendre ou saisir le christianisme en se basant uniquement sur le catéchisme luthérien (son père était pasteur) c’est sûr que c’est un peu fadasse et comme il était pas con mais conséquent dans ses raisonnements, il a fini par en conclure que le christianisme (qu’il associait au luthéranisme) était une religion vide de sens basée sur l’adoration du néant, bref un truc absurde (ce qui n’est pas tout à fait faux)
      mais le monsieur il était pas content, car faut se souvenir qu’il recherchait l’absolu et la transcendance, un idéal supérieur à l’humain, et comme il venait de mettre par terre, de massacrer au pilon, de complètement bousiller la religion de son enfance (comme font les gamins quand ils jettent un jouet) bah il était mal, il se sentait pas bien car il ne savait plus quoi vénérer ou adorer, malaise
      mais tout d’un coup, bingo ! il avait renversé, mis par terre le prophète Jésus ? no problem ! le prophète ça allait être lui maintenant, celui qui devait désormais apporter "la bonne nouvelle" à l’humanité ce serait le petit père Nietzsche, bah tiens qu’est ce que tu crois ? chacun son tour ! bon mais prophète de quoi ? du surhomme pardi ! c’est quoi ce truc là ? mais j’te dis le surhomme, ça te suffit pas bon sang ? bon oui Ok d’accord, le surhomme Amen.


    • vote
      ged252 8 octobre 11:24

      Il est decevant Rochedi, autrefois je pensait qu’il était intelligent, mais se revendiquer paien, et nietztchéen .... ça ne va pas loin ...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès