• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Extraits d’ouvrages > T. Branthôme (historien du droit) « La République, dans son sens originel, est (...)

T. Branthôme (historien du droit) « La République, dans son sens originel, est un idéal »

Alors qu'on peine parfois, aujourd'hui, à s'entendre sur la définition de « république », l'historien du droit et des idées politiques Thomas Branthôme, auteur, avec Jacques de Saint Victor, d'une "Histoire de la République en France" aux éditions Economica, est l'invité de la Midinale.

Index chronologique

00 : 00 : Présentation

00 : 20 : De l’histoire et du sens du mot « république »

05 : 55 : De l’articulation entre « république » et « démocratie »

07 :45  : De la laïcité

17 : 35 : Du clivage horizontal gauche /droite

24 : 45 : Du clivage vertical peuple /oligarchie

27 :10 : De la fin de la cinquième république

31 :00 : De la tradition républicaine démocratique versus de la tradition républicaine monarchiste

 

Source : Regards

Tags : Politique Histoire Laïcité




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • vote
    Jean Keim Jean Keim 29 juillet 18:05

    Dans une république, les détenteurs du pouvoir sont élus, peut importe par qui, ce peut être par des pairs, par des électeurs censitaires, par un comité autocratique, bien entendu par des représentants du peuple et pourquoi pas directement par le peuple lui-même.

    Ainsi la grande majorité des sympathiques états qui constituent le puzzle de notre bonne planète, à l’instar de la France, la Chine, la Corée du Nord, I’Iran, l’ex RDA, l’ex URSS, sont ou ont été des républiques, même si c’est un peu tiré par les cheveux, certaines monarchies sont finalement également des républiques.


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 1er août 14:30

      @Jean Keim

      « même si c’est un peu tiré par les cheveux, certaines monarchies sont finalement également des républiques ».

      ------> Une remarque concernant cette phrase : quand on analyse sur le temps long , non ce n’est pas tiré par les cheveux. Dans la tradition républicaniste , une monarchie peut être une république. D’ailleurs , la plupart des Français qui se rattachaient à ce courant dans l’ancien régime étaient des monarchistes. C’est en 1792 qu’il va y avoir une rupture et que les révolutionnaires vont faire de la république un synonyme d’anti-monarchie et d’anti-aristocratie.


    • 1 vote
      Belenos Belenos 30 juillet 20:47

      C’est instructif mais ce professeur, au demeurant sympathique, reste ici assez académique. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès