• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Mode & tendances > La sexualisation des femmes par la mode vestimentaire

La sexualisation des femmes par la mode vestimentaire

Comment l'industrie de la mode influence la représentation que les femmes ont de leur propre corps et uniformise le port de vêtements indécents au point que certaines tenues nous semblent normales ? J’analyse brièvement le conditionnement psychologique des femmes par la société moderne, qui nous délivre le message suivant : nous ne serons « jolies » qu’à condition d’exposer notre corps, de montrer au maximum notre chair. Cette idée, assortie de modèles et autres représentations autour en nous, a modifié de manière inconsciente notre rapport à la féminité. Dans cette vidéo, je vous explique ma remise en question de la mode, jusqu’à comprendre le concept de modestie vestimentaire.

QUELQUES LIENS UTILES :

- Tatiana Ventôse - "Ce que l'industrie de la mode ne veut pas qu'on sache" : https://www.youtube.com/watch?v=DTe17...

- La mode et l'habillement chrétien : https://www.youtube.com/watch?v=5fdLo...

- Conseils de mode pour être belle et décente : https://femmeapart.com/

- Une reconstitution de la mode de 1920 à 2010 assez éloquente : https://dailygeekshow.com/femme-habit...

- Sur le prêt-à-porter de masse et l'uniformité de la mode, voir aussi le Chapitre IV. La production en série et la mode dans l'essai /L'ère de masse/ de Henri de Man : http://classiques.uqac.ca/classiques/...

Tags : Economie Société Philosophie Sexe Mode Femmes Sexualité




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • vote
    Vraidrapo 22 avril 05:52

    Vidéo pédagogique.
    C’est un peu long mais, en contrepartie, le message est explicite.
    Récemment, je me faisais une réflexion sur l’exigence vestimentaire en visionnant sur Mezzo, un Ballet "moderne" (Roméo et Juliette) représentant 9 couples lascifs et dynamiques dont la moitié féminine était dénudée...
    J’ai particulièrement apprécié 2 passages à partir des mn 13 et 18,5.
    Pour la disponibilité en magasin, je confirme avoir rencontré des difficultés, il y a qq temps, pour trouver un pantalon "non taille-basse" pour ma compagne. Les modèles proposés découvraient la raie des fesses en s’accroupissant... pour une jeune retraitée, ce n’est pas idéal.
    Il est difficile d’imaginer quand on est jeune homme que les filles découvrent leur corps en toute innocence, simplement parce que c’est la mode. A mon avis, c’est au couple parental de mettre les points sur les "i", même si ça rechigne par rapport aux copines... ensuite, l’enfant averti devra assumer les inconvénients (regards, réflexions...) dans une certaine mesure.


    • 4 votes
      Perre Sanders 22 avril 20:16

      @Vraidrapo

      "Les modèles proposés découvraient la raie des fesses en s’accroupissant... pour une jeune retraitée, ce n’est pas idéal."

      C’est vous qui le dites. Vu les minijupes qu’elle arbore aux enterrements, Brigitte doit adorer. Manu, il ose trop rien dire... C’est aussi un peu comme sa maman,


    • 2 votes
      La mouche du coche La mouche du coche 23 avril 13:54

      Le vrai titre devrait être : "la DÉsexualisation des femmes par la mode vestimentaire" parce que comme pour tout le reste, le projet LGBT est de déviriliser les hommes et de détruire les vraies femmes pour en faire des tas de cellules indifférenciées. 


    • 1 vote
      Vraidrapo 22 avril 09:00

      Classification
      Cagole : jeune fille dont l’attitude et la tenue sont vulgaires et provocantes


      • 1 vote
        La mouche du coche La mouche du coche 23 avril 13:55

        @Vraidrapo
        Une cagole cherche encore à séduire. C’est au moins une vraie femme. Ne vous en moquez pas.


      • vote
        louis 22 avril 17:58

        la robe bleue a pois blanc est la muleta de la femme !
        comme quoi , pas besoin de tout enlever , futée la petite smiley


        • 2 votes
          sls0 sls0 22 avril 18:29

          On trouve de tout sur youtube, même des gamines coincées.

          Obligée de s’habiller sexy car on ne trouve rien d’autre, la bonne excuse pour demander à ce qu’il n’y ait que de fringue de bonnes de curé.
          C’est l’offre et la demande, si il n’y a pas de fringues de bonne de curée c’est qu’il y a pas de demandes.

          Ce matin en promenant les chiens je le suis arrêté à l’ombre (je vis sous les tropiques) et je me suis commandé une bouteille d’eau.
          Pendant 10 minutes j’ai regardé des femmes maquillées comme des voitures volées, avec des talons à minima de 8cm, des fringues hyper moulantes.
          Non ce n’était pas un congrés de prostituées, j’étais devant une entrée d’église.
          A priori, le style bonne de curé n’est pas une obligation religieuse.

          Comme j’ai sponsorisé quelques livres dans une école évangéliste, vendredi j’étais invité pour la sortie des bouquins.
          Hyper sexy les miss, ici se mettrent sur son 31, c’est montrer un max.
          Chez moi c’est très sexy et très religieux.

          La mode sexy c’est culturel et non religieux, si la miss cherche des endroits plus en accord avec sa vision de la mode, il y a des endroits sur terre où elle sera heureuse comme la péninsule arabique.
          Entre être esclave de la mode ou être esclave d’une soumission vestimentaire due à des principes religieux c’est chiant je l’admets, le premier type d’esclave laisse quand même plus de liberté il me semble.

          Cette miss vit dans le premier type d’esclavage où elle peut choisir, son discours me fait penser qu’elle aprécierait que le second type d’esclavage soit plus normal.
          Ok, mais quid des autres miss ?

          • 1 vote
            zzz999 23 avril 10:17

            @sls0

            En voyant la présentation de la vidéo, je me suis dit que quelque soit disant libertaire (mais totalement esclave de la logomachie du nouvel ordre mondial ) descendrait évidemment cette personne en flamme sur son supposé "coinçage" (comme si il fallait s’habiller comme une pute pour avoir l’air décoincée) , ça n’a pas loupé.....c’est pavlovien !


          • 2 votes
            ezechiel 23 avril 08:27

            "La mode sexy c’est culturel et non religieux, si la miss cherche des endroits plus en accord avec sa vision de la mode, il y a des endroits sur terre où elle sera heureuse comme la péninsule arabique."

            Ringardiser toute tenue décente pour les adolescentes, ce n’est pas culturel, c’est la mode imposée par les média de masse, la réduction de la femme à son corps.


            • 1 vote
              zzz999 23 avril 10:20

              @ezechiel

              Complètement d’accord, ceux qui veulent déshabiller la femme pour assurer sa feminité en fait salissent profondément la femme car cette idéologie tend à en faire des objets de consommation sexuelle


            • 1 vote
              Belenos Belenos 23 avril 10:42

              Titre très maladroit. La "sexualisation des femmes" est naturelle et inévitable puisque les femmes sont de sexe féminin par définition. Faudrait-il qu’elles s’habillent comme des hommes pour que la mode vestimentaire ne les "sexualise" pas ? Ou bien le problème évoqué est-il celui de "l’érotisation" des femmes ? Ou tout simplement du mauvais goût, de la vulgarité ? Bref, ce n’est pas clair !! 


              • 1 vote
                Heimskringla Heimskringla 23 avril 11:18

                @Belenos

                Pareil. L’érotisation négative, la vulgaire. Je pense que l’érotisation qui met en valeur une femme est avant tout faite de pudeur (Je n’ai pas dit qu’il fallait porter une Burka évidement). 


              • vote
                Heimskringla Heimskringla 23 avril 11:25

                Toute l’hypocrisie du marché pompier pyromane.


                Celui qui dit qu’il faut respecter la femme et le même qui la remet à un objet sexuel.

                Dans la série : "J’arrive aux effets contraires de ce que je veux promouvoir" la modernité est une référence. 

                • vote
                  Belenos Belenos 23 avril 11:32

                  @Heimskringla
                  Oui, ça fait un moment que la modernité est un concept dépassé. 


                • 2 votes
                  Zolko Zolko 23 avril 11:45

                  Ca s’appelle la liberté de s’habiller comme elles veulent. Il y a celles qui s’habillent en gothique, et musulmane, et vulgaire, en jeans-tshirt, ... il est où le problème ? Et puis ... si la femme est réduite à son corps, l’homme est réduit à son porte-feuille. Ou sa voiture. C’est pas mieux. J’en ai ras-le-cul de cette victimisation.

                   

                  Perso, je roule en vélo, si elle veut pas s’habiller comme une porno-star, elle peut mettre une robe bleue à pois blanc.


                  • vote
                    Mollah Homard 23 avril 20:24

                    Bossant dans un etablissement scolaire ( lycée et collège) je constate que les filles se sont masculinisés dans leur tenue ( combo jean troué ,bottines motard, perfecto) , tandis que les hommes se sont feminisés (jean slim , chevilles dévoilées, chaussures fines). Zemmour aurait il raison ?


                    • vote
                      Belenos Belenos 23 avril 20:29

                      @Mollah Homard

                      Il s’agit donc d’une désexualisation par la mode, le contraire du titre de cet article. 


                    • vote
                      Vraidrapo 23 avril 23:03

                      @Mollah Homard

                      On pourrait penser à une inversion des rôles : en été les filles portent des shorts qui laissent apparaitre 1/4 de fesse et les hommes des bermudas jusqu’au genou.

                      Comme dirait miss "robe bleue à poix" : "Ce n’est pas pour la séduction, c’est pour la chaleur" smiley


                    • vote
                      pegase pegase 24 avril 11:58

                      @Mollah Homard

                      tandis que les hommes se sont feminisés (jean slim , chevilles dévoilées, chaussures fines). Zemmour aurait il raison ?


                      Ah bon ? Ici c’est plutôt l’inverse, les hommes portent le pull en mailles grossières, le bonnet de bucheron et les grolles de montagne fortement cramponnées ...

                      Les femmes acceptent le débardage mais ces mauviettes refusent de bucheronner !

                      https://i.pinimg.com/736x/7d/99/e1/7d99e153791b40fc4df6aae6e1811f66.jpg

                      https://i.skyrock.net/7605/71177605/pics/2821674572_1.jpg



                    • vote
                      jeanpiètre jeanpiètre 24 avril 22:07

                      Journal d une cruche épisode 41



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès