• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


1 vote
maQiavel maQiavel 14 janvier 20:07

Est-ce qu’il existe un lien sur les statistiques sur lesquelles il s’appuie pour affirmer que la violence « gratuite » est en augmentation ? Et en augmentation depuis quand exactement ? Et dans quelles proportions ? J’aimerai bien les lire. J’espère qu’il ne faut pas acheter son livre pour en avoir connaissance. 

Sinon, il est évident que pour les phénomènes comme celui là, les facteurs de causalités sont multiples. Ceux qui se limitent à des questions de précarisation sont bien évidemment dans un simplisme grotesque. Mais on peut en dire de même à ceux qui se limitent à des questions culturelles voir raciales et qui en font un absolu qui détermine tout. Et qu’on ne me dise pas que le discours des premiers est hégémonique, ce n’est plus vrai depuis un moment, les discours culturalistes (pour prendre cet exemple) sont de plus en plus en vogue, ils constituent même dans certains espaces une idéologie dominante.

Par ailleurs, si les catégories socioéconomiques ne sont pas le seul facteur explicatif, ça m’étonnerait qu’elles n’en soient pas du tout ( et je ne dis pas que c’est ce qu’il a dit mais c’est une précision importante). Mettons les pied dans le plat : selon l’expert, dans les centres où sont pris en charge ces adolescents auteurs de violence gratuite ( est bien de cela qu’il s’agit ? Il y’a des centres ou on prend spécifiquement en charge les auteurs de violence gratuite ??? Bref … ) 88% sont d’origine maghrébine. Lorsqu’on étudie spécifiquement les familles maghrébines, est ce qu’on retrouve des taux de violence gratuite équivalente chez celles qui appartiennent aux classes populaires, moyennes et supérieures ? Voilà déjà quelque chose à étudier avant d’évacuer la question de la précarité ( et je ne dis pas que ce monsieur évacue la question de la précarité mais c’est ce que certains pourraient en déduire de son discours). 




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON